Anne Lauvergeon renoncerait à la politique

 |   |  159  mots
Copyright Reuters
Anne Lauvergeon, débarquée d'Areva début juillet, devrait reprendre la direction d'une entreprise.

Anne Lauvergeon devrait rester dans le secteur de l'entreprise. Un temps tentée par un engagement politique, voire ministériel si la gauche gagne en 2012, Anne Lauvergeon, débarquée d'Areva début juillet, pencherait plutôt actuellement pour un poste de dirigeant d'entreprise.

Le secteur qu'elle a choisi n'inquiète plus. Selon son entourage, Atomic Anne serait en pourparlers avec "un groupe français de services", après avoir discuté à l'automne avec des groupes étrangers. Ce qui pourrait rassurer certains de ses adversaires qui craignaient de la retrouver à la tête d'EDF ou au ministère de l'économie, en cas de victoire du PS.

Anne Lauvergeon est néanmoins présente dans la campagne actuelle en "conseillant" le candidat socialiste François Hollande. D'ailleurs, fin novembre, l'ancienne présidente du groupe nucléaire a affirmé publiquement que Henri Proglio a "fumé la moquette" quand il a déclaré qu'un abandon du nucléaire menacerait un million d'emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/12/2011 à 13:26 :
Ah bon, elle craignait que son électorat fasse le rapprochement avec l'état d'Areva et sa responsabilité dans sa gestion?
a écrit le 12/12/2011 à 16:19 :
La femme qui voulait "autre chose que le mâle blanc".
http://www.youtube.com/watch?v=JM435RF0B7g
a écrit le 12/12/2011 à 13:47 :
Cette femme est courageuse. Elle a beaucoup à offrir à cette France en lambeaux politiques. Elle devrait s'intéresser aux 95% des français auxquels on ne demande jamais l'avis...Jean-Claude Meslin
Réponse de le 14/12/2011 à 19:10 :
Elle a surtout offert des pertes à AREVA.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :