Que vaut le démenti de Proglio sur la demande d'indemnités pour l'arrêt de Fessenheim ?

 |   |  331  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
EDF a démenti dimanche avoir demandé des indemnités au gouvernement pour la fermeture de Fessenheim. Pourtant Henri Proglio l'avait lui-même annoncé à ses actionnaires lors de son assemblée générale le 24 mai dernier.

C'est un démenti digne d'un télex diplomatique. Réagissant à l'information du Journal du Dimanche selon laquelle EDF réclamait 2 milliards d'euros d'indemnités au gouvernement pour fermer Fessenheim, l'électricien français a affirmé « n'avoir formulé aucune demande au gouvernement ». Oubliant d'ajouter « pour l'instant » !

"L'ensemble des actionnaires doit en sortir indemne", selon Henri Proglio
Henri Proglio, PDG d'EDF, avait en effet annoncé la couleur devant ses actionnaires, lors de l'assemblée générale du groupe le 24 mai dernier. Une fermeture anticipée de Fessenheim "serait inévitablement associée à une discussion financière avec les pouvoirs publics", avait-t-il déclaré publiquement. "A la fin de la négociation, l'ensemble des actionnaires devrait en sortir indemne", avait-il ajouté en évoquant les actionnaires suisses et allemand de la centrale alsacienne. Fessenheim est détenue à 32,5 % par des électriciens allemand (EnBW, ex filiale d'EDF, qui possède 17,5% de la centrale) et suisses (Alpiq, Axpo et BKW, 15% à eux trois).

38 ans au lieu de 60 ans
Nul doute que l'électricien va entamer ces discussions. L'électricien avait prévu de faire fonctionner cette centrale, comme toutes les autres en France, pendant 50 ans, voire 60 ans. Au lieu de quoi, il doit la fermer à l'âge de 38 ans. Certes, l'électricien avait déjà anticipé en changeant des composants majeurs comme les générateurs de vapeur. Mais le chiffre avancé par le Journal du dimanche ne tient pas compte des travaux, effectués ou à venir (estimés autour de 800 millions d'euros pour prolonger la vie d'un réacteur jusqu'à 60 ans). Il ne se fonde « que » sur le manque à gagner de « 200 millions d'euros de marges par an pendant dix ans ».
L'Agence de sureté nucléaire (ASN), qui a donné son feu vert en juillet 2011 pour une prolongation de 30 à 40 ans de la durée de vie de la tranche 1, doit se prononcer sur la poursuite de l'exploitation de la tranche 2 début 2013. L'arrêt pour le contrôle décennale a eu lieu du 16 avril 2011 au 6 mars 2012.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/10/2012 à 10:14 :
Même si Henri Proglio ne prenait pas l'initiative de demander un dédommagement pour manque à gagner résultant de l'arrêt de Fessenheim, j'espère que les actionnaires d'Edf s'organiseront pour le demander. Et si l'Etat s'y oppose en tant qu'actionnaire majoritaire, j'espère que les petits actionnaires attaqueront l'état pour abus de position. De belles batailles juridiques en perspective.,
a écrit le 17/09/2012 à 22:57 :
50, voire 60 ans ?! On croit rever, Proglio decrete sur un coin de table la duree de vie d'une centrale qui n'aurait du durer que 30 ans !!
Apres un tel coup d'eclat qui osera encore soutenir que la filiere nuke est dirigee par des gens competents et preoccupes par la transparence. Les masques tombent.
Réponse de le 18/09/2012 à 10:34 :
Cette politique du tout nucléaire a été une catastrophe. Mais c'est une catastrophe menée par l'Etat, il n'est pas près de se désavouer. Fermer les centrales en fin de vie ferait apparaitre le manque cruel de cash nécessaire aux "démantèlements", au remplacement des unités de productions, de la "gestion" des déchets. La "solution" que ces "génies" on trouvé c'est de les faire tourner le plus longtemps possible, et de ce fait reporter le problème dans le temps. Ainsi on passe d'une durée de vie de 30 ans à 60 ans en France mais aux USA c'est même de 30 ans à 100 ans... du pilotage a vue appliqué au nucléaire.
Réponse de le 25/02/2014 à 17:28 :
svp vous pouvez maider c'est pour mon etude en gestion je voulais savoir :
les décision de gestion pour edf rendent t'elle l'organisation plus performante?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :