Après Suez, Engie veut se séparer de sa filiale Endel

 |  | 405 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Stephane Mahe)
Spécialiste de la maintenance industrielle, Endel est aussi très actif dans le nucléaire. Cette filiale d'Engie a racheté, en 2019, l'activité de maintenance nucléaire de Suez et a participé à la construction de la quasi-totalité des réacteurs du parc nucléaire français.

Engie ne perd pas de temps. Après avoir cédé ses parts dans Suez, l'énergéticien passe à l'étape suivante. Le groupe a annoncé cette semaine vouloir vendre sa filiale Endel, spécialisée dans la maintenance industrielle.

Cette étape s'inscrit dans une stratégie globale. Engie cherche, en effet, à se concentrer sur certains pays et sur deux activités considérées comme cruciales : la production d'électricité à partir des énergies renouvelables et la gestion des infrastructures...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :