Flamanville : un des réacteurs de la centrale nucléaire à l'arrêt

 |   |  281  mots
La centrale nucléaire de Flamanville représente, avec ses deux réacteurs, 4,5% de la production nucléaire française, soit 80% de la consommation électrique de la Normandie.
La centrale nucléaire de Flamanville représente, avec ses deux réacteurs, 4,5% de la production nucléaire française, soit 80% de la consommation électrique de la Normandie. (Crédits : Reuters)
Le réacteur 2 de la centrale nucléaire située en Normandie a été mis l'arrêt pour plusieurs semaines à cause d'un transformateur tombé en panne. EDF promet que "cet événement n'a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement".

Le transformateur du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Flamanville est "tombé en panne dans la nuit de lundi (21 décembre, Ndlr) à mardi". Un transformateur de secours a alors pris le relais mais comme le principal n'a pu être réparé dans les délais réglementaires, le réacteur a été arrêté mardi à 18h15, a indiqué à l'AFP le service communication de la centrale.

"Il est très fortement probable que le transformateur doive être changé", une opération dont la durée se compte "en semaines et non en jours ou en mois", a-t-on précisé de même source. Le réacteur sera mis à l'arrêt durant ce temps-là.

EDF promet "zéro impact" sur la sûreté des installations

Ce genre d'événement s'est déjà produit dans d'autres centrales par le passé, selon EDF. "Cet événement n'a aucun impact sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement", a précisé la société dans un communiqué.

L'unité de production 1 de la centrale de Flamanville est en fonctionnement et contribue à l'alimentation du réseau électrique national, selon le communiqué diffusé sur le site internet de la centrale. Elle représente, avec ses deux réacteurs, 4,5% de la production nucléaire française, soit 80% de la consommation électrique de la Normandie.

Ce n'est pas la première mauvaise nouvelle pour la centrale nucléaire de Flamanville. Au début de l'année, une anomalie de fabrication avait été détectée par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur la cuve du réacteur nucléaire de troisième génération en construction. L'ouverture a ainsi été retardée.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2015 à 18:25 :
Le changement de Transformateurs de Pôle Monophasé nucléaire prendrait au moins 6 mois. L'incident serait sûrement du à un claquage dans l'huile du Transformateur, maladie dont souffrirait la moitié des Transformateurs du Parc Nucléaire. Pas si bénin que cela!!!
a écrit le 24/12/2015 à 12:21 :
Cette EPR est un gouffre financier et le pire c'est également un autre gouffre de malfaçon du a l'incompétence et la gestion de certaine entreprise qui sont soumises a la pression de cadres EDF "qui changent souvent et disparaissent sans laisser de trace remplacés par des nouveaux qui sont a des années lumieres de la conception de certains modules " indispensable au bon fonctionnement de cette centrale qui n fonctionnera jamais comme prévu
Réponse de le 25/12/2015 à 18:12 :
Sauf que ce n'est pas un EPR dont il est question, à quoi bon commenter lorsque l'on ne sait même pas lire, ou que l'on ne sait même pas ou se situe les centrales nucléaire Française ?

L'EPR ne produit rien du tout, il n'est même pas fini de construire, comment pourrait-il contribuer à hauteur de 4.5% de la production nucléaire, sérieusement !

Non il s'agit là de la centrale nucléaire "classique" de Flamanville, qui a pas loin de 30 ans quand même. Il serait temps de savoir qu'elle existe non ?!
Réponse de le 20/01/2016 à 21:41 :
L'EPR est loin de fonctionner !
a écrit le 24/12/2015 à 12:04 :
Incident purement électrique totalement bénin qui d'ailleurs aurait pu survenir dans n'importe quelle centrale électrique, nucléaire ou pas. Les pires conséquences sont la perte de production pour EDF pendant l'arrêt et le coût du remplacement du transformateur.
a écrit le 24/12/2015 à 11:13 :
NOS VIELLES COCOTTES NUCLEAIRE SONT DANGEREUSE? QUAND PRENDA T ON LA DESITION D ARETTEZ LES CENTRALES DANGEREUSE? LA FRANCE N A PAS BESOIN D UN ACCIDENT NUCLEAIRE? ELLE VAS DEJA ASAIS MAL ECONOMIQUEMENT COMME CELA???
a écrit le 24/12/2015 à 11:11 :
il faut arrêter de psychoter , c'est un arrêt purement administratif pour cause de délai de réparation trop long ; il est parfois nécessaire d'expliquer les choses sans parti-pris
a écrit le 24/12/2015 à 9:51 :
Oui c'est cela... et quand il feront cela:

detruirelafrance.blogspot.com/

EDF assurera la même chose ?
a écrit le 24/12/2015 à 9:33 :
Nos vieilles centrales sont à bout de souffle......entretien à minima.....surtout le préventif.......car nécessité de fabriquer du cash pour satisfaire les ambitions internationales d Edf....en particulier les deux centrales en Angleterre...... Et le rachat d une partie d Areva.....on peut tendre le dos.......mais tout cela va nous coûter très cher........sans compter un potentiel accident nucléaire un beau matin.........inconsequençe désastreuse de la gestion d EDF.....et de son ex patron, profile.......qui avait aussi laissé évolua en pré facilité......
Réponse de le 24/12/2015 à 12:11 :
Mise en service en 1985, Flamanville, qui est à peine arrivée à mi-vie, n'est pas une vieille centrale. La plus ancienne est Fessenheim et elle fonctionne encore parfaitement avec très peu d'incidents, ce qui permet sereinement d'envisager son fonctionnement pour encore une vingtaine d'années. La défaillance d'un transformateur n'a rien d'un incident critique et ça peut arriver sur n'importe quelle centrale, y compris non nucléaire. Bref, beaucoup de bruit pour pas grand chose.
a écrit le 24/12/2015 à 9:32 :
Dans la mesure du possible il est souhaitable de vivre éloigné des centrales nucléaires....
Réponse de le 26/12/2015 à 11:41 :
Alors évitez la Bretagne, région émettrice de radon de façon notable !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :