Greta Thunberg va-t-elle réveiller les jeunes Français ?

 |   |  637  mots
Greta Thunberg à Paris le 22 février
Greta Thunberg à Paris le 22 février (Crédits : Reuters)
La venue à Paris de la jeune figure de proue suédoise de la lutte contre le changement climatique ce vendredi 22 février va-t-elle servir d’aiguillon à la jeunesse française et lui faire emboîter le pas aux lycéens européens qui se mobilisent depuis le début de l’année ?

Une véritable icône. La venue à Paris ce 22 février de la lycéenne suédoise de 16 ans, Greta Thunberg, dont le visage est connu du monde entier depuis son intervention remarquée lors de la COP24 à Katowice (Pologne) en décembre, puis son discours stigmatisant les dirigeants venus à Davos en jet privé en janvier, a mobilisé les médias français. Preuve s'il en était du phénomène médiatique qu'elle suscite : elle est, ce vendredi soir, l'invitée de l'émission Quotidien (C8). Et sur le plan politique, elle devait être reçue en fin d'après-midi par le président de la République en personne, qu'elle avait apostrophé lundi.

"Cher Monsieur Macron, vous devez agir maintenant et pas simplement dire que vous allez agir, l'avait-elle interpellé dans une video en anglais. "Si vous continuez à faire comme si de rien n'était, vous allez échouer. Et si vous échouez, vous allez être perçu comme l'un des pires méchants de l'histoire de l'humanité".

Sa visite intervient une semaine exactement après la première timide manifestation de jeunes Français, dont environ 500 s'étaient rassemblés le 15 février devant le ministère de la transition écologique et solidaire.

« A quoi bon étudier dans un monde dévasté ? »

Greta, elle, sèche les cours depuis plusieurs mois un jour par semaine pour se poster, armée d'une pancarte, devant le Parlement suédois auquel elle reproche de ne pas en faire assez, ni assez vite, pour enrayer le changement climatique.

Après son discours musclé lors de la COP24 de décembre dernier, ce petit bout de femme a inspiré dans plusieurs pays d'Europe et jusqu'en Australie le mouvement «Fridays for future». Il s'agit de faire la grève des cours tous les vendredis afin d'alerter sur la situation climatique et de réclamer des actions de la part des différents gouvernements. "A quoi bon étudier, apprendre, enseigner, travailler, aimer si c'est pour vivre dans un monde dévasté ?"

Le mouvement est suivi en Allemagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, mais c'est en Belgique que le plus de jeunes répondent présents. Là encore, deux adolescentes, Kyra Gantois et Anuna de Wever, sont sur le pont pour mobiliser leurs camarades. Ces deux jeunes filles avaient d'ailleurs également fait le déplacement à Paris ce vendredi.

Appel à la grève scolaire mondiale le 15 mars

Le rassemblement s'est formé place de l'Opéra, d'où s'est ébranlé le cortège, en présence notamment de l'actrice Juliette Binoche, la maire de Paris Anne Hidalgo ou l'eurodéputé Yannick Jadot. On pouvait lire sur les pancartes des slogans éloquents : « Le futur commence ici »« Sauve la Terre, mange un lobbyiste »« Water is coming », « Moins de riches, plus de ruches », « Quand je serai grand, je voudrais être vivant », « Papa, maman, si la planète sèche, alors moi aussi »...

Il est encore trop tôt pour dire si sa venue aura réveillé les jeunes Français pour longtemps, mais Greta, elle, ne passe pas un jour sans s'adresser à sa manière, bien sentie, à tel ou tel responsable politique. Jeudi 21 février, c'est le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker qu'elle appelait à se doter d'un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 80 % d'ici à 2030 pour l'Union européenne. C'est à dire deux fois plus ambitieux que les engagements européens dans l'accord de Paris.

« La France, pays de la COP21, doit faire ce qu'elle dit ! », a-t-elle par ailleurs déclaré dans un entretien au Parisien. Faute d'obtenir d'ici là des engagements en ligne avec ce que préconise le GIEC pour respecter l'accord de Paris, elle appelle les jeunes du monde entier à une grève scolaire mondiale le 15 mars. On verra à cette occasion si les jeunes Français suivent en masse...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2019 à 23:36 :
Bravo à cette jeune fille! Quand je lis les vieux aigris qui commentent cette article on comprend vite comment nous en sommes arrivés là. Pollueurs, râleurs, égoïste, ... il est de temps de faire bouger les choses, sauver climat et biodiversité
a écrit le 23/02/2019 à 22:22 :
Si cette petite était venue dans un de nos centres de l’Abbé Pierre distribuer un ou deux millions d’euros aux sans abris, on se serait empressé de lui poser des questions sur l’origine des fonds, on aurait questionné ses parents de même façon (elle est mineure), et ses proches très certainement.
Qui a financé l’opération et dans quels buts seraient des questions assez logiques dans ce cas hypothétique.

M’enfin, toussa, toussa : le carbone (je croyais que notre nucléaire n’en faisait pas???) , le personnage de la collégienne très sympa venue du froid qui se plaint du chaud : c’est comme le plastique dans la mer, t’as beau macher, et encore macher, et bin c’est pas très digeste.
Les couleuvres, c’était mieux quand même.
Foi de Pélican, Beurk, et sans façons.
Réponse de le 24/02/2019 à 7:51 :
Il est tres interessant de lire l’article wikipédia sur le phénomène géologique appelé « Glaciation ».
Il est vraiment très déculpabilisant.

C’est avec une immense joie que l’on redécouvre que la nature n’a pas toujours été très sympatique avec la biodiversité (quelles espèces peuvent survivre quand tout est glacé ?).
C’est avec soulagement que l’on apprend qu’entre ces periodes, il y a bien évidemment un réchauffement climatique.

On apprend ainsi que nous sommes dans une phase interglaciaire (donc de réchauffement climatique) appelée holocène.

Le principe du réchauffement climatique (et ses conséquences directes) est donc non seulement antérieur à l’action de l’homme, mais parfaitement « naturel », et d’amplitude bien plus élevée que quelques degrés (variation du niveau de la mer de plus de 120 mètres).

Le fait que l’homme essaie de survivre dans ces conditions et d’être en mesure d’affronter des variations futures potentiellement extrêmes du climat ne semble pas être déraisonnable, si l’on compare son comportement a celui de tout être vivant.

On imagine bien l’’heoliène se glacer sous la neige quand il n’y a pas de vent et on ne voit pas comment la débloquer si le froid glaciaire persiste. Idem avec les plaques photovoltaiques glacées.
Une fois les énergies fossiles accaparées par d’autres après avoir été délaissées par les plus crédules, et le nucléaire interdits, il Restera peut être les grottes et les bouts de bois (si ils n’ont pas été confisqués).

Le Réchauffisme est un fondamentalisme de plus utiilisant les mêmes ficelles que les autres sur les foules, pour se faire une place et pour dicter une conduite à chacun.

Il contamine aujourd’hui comme hier ses prédécesseurs, sa proie favorite : la jeunesse en quête de sens, et leurs parents necessairement coupables de les avoir immergés dans ce monde.

Son originalité est que l’esprit scientifique, non seulement ne permet pas de s’en protéger, mais pire, il est une faiblesse car non formé de nos jours aux Humanités.

Les Humanités permettent de prendre du recul par rapport à la simplification propre aux modèles mathématiques.
Elle compensent la tendance à s’abstraire du réel de certains esprits scientifiques
En effet l’équation est si belle, alors que les correctifs l’enlaidissent, et réduisent le domaine de définition à peau de chagrin, c’est très frustrant.
Mais sans correctifs dans l’équation, celle ci donne des resultats expérimentaux faux .
« cha mache pas » comme dirait Garcimore lorqu’un tour de magie ne fonctionnait pas.
https://m.youtube.com/watch?v=EiEv00h9Dxk
Seul l’esprit raisonnablement critique peut faire la part des choses et ne pas tomber dans les excès de la croyance aveugle, ou tout aussi glissants d’une non-croyance radicale.
Réponse de le 24/02/2019 à 9:18 :
Ces questions permettent de de faire passer la pilule de la mondialisation et d'éviter de communiquer sur les pollutions graves de cette planète, de la surconsommation des matières premières, des guerres qui tuent et expulsent les populations pour le plus grand profit de certains et la très mauvaise répartition des richesses. Bref un gigantesque écran de fumée médiatique.
a écrit le 23/02/2019 à 14:08 :
Elle s'occupe de sonts pays ont payé assez d imps en france de la manipulation
a écrit le 23/02/2019 à 13:14 :
Alors que chaque jour on découvre un nouveau type de pollution, dans les sols dans l'air, que les études sur le réchauffement sont de plus en plus alarmistes et hypothèquent l'avenir de nos enfants, que les espèces animales, les insectes sont menacés, la mer envahie par le plastique, la déforestation gagnant chaque jour du terrain... les commentaires tournent autour de la pseudo manipulation de cette adolescente qui a le malheur d'affirmer sa crainte ô combien fondée sur son avenir et celui de ses contemporains. C'est juste effarant de voir l'égoïsme à court terme des nantis !
a écrit le 23/02/2019 à 9:17 :
Qui la paye ? Qui la manipule? Ce sont les vraies questions à se poser.
a écrit le 23/02/2019 à 9:16 :
Il n'y a pas que le climat qui est déréglé.. Laissez les mineurs dans leurs sphères familiales, nous n'avons pas besoin que les écoliers viennent mettre leurs grains de sel! Je ne comprends pas l'irresponsabilité de la classe politico-médiatique sur le cas de cet enfant.
a écrit le 23/02/2019 à 8:06 :
Par qui est-elle manipulée ?
Réponse de le 23/02/2019 à 11:43 :
derrière elle se cache parait -il une start up "We don't have time ". Il n'y a pas de problème à cela , mais le pb est de ne pas le dire au public ....
Réponse de le 23/02/2019 à 11:44 :
derrière elle se cache parait -il une start up "We don't have time ". Il n'y a pas de problème à cela , mais le pb est de ne pas le dire au public ....
Réponse de le 23/02/2019 à 21:30 :
Elle est manipulée cette gamine par macron et ses sbires. Il n'est pas capable de recevoir des gilets jaunes, mais il reçoit une étrangère et rapidement, il n'a pas attendu 3 mois, mais bon il veut faire le malin.......
a écrit le 22/02/2019 à 21:33 :
15 mars, vendredi, ça allongera le week-end.
A part de se le faire imposer par l'Etat il leur faut déjà regarder s'ils vont à l'école en transports en commun ou vélo, vont en vacances en train, faire leur bilan écolo personnel, en premier, puis ensuite donner des leçons.
Au niveau aérien, vu les tacots neufs qui circulaient y a 40 ans, on toussait encore plus qu'en 2019, c'est encore trop pollué mais il y a eu de nombreux efforts et progrès techniques.
a écrit le 22/02/2019 à 20:53 :
La France présente un bilan carbone remarquable grâce à la production d'électricité nucléaire.
L'exemple de l'Allemagne nous prouve chaque jour que sa solution énergétique n'est tenable ni politiquement ni techniquement, avec ou sans logiciel tricheur (oui je sais c'est mal ...).
Cette jeune personne probablement manipulée devrait aller faire son show un peu pathétique en Allemagne et en Pologne, puis en Estonie qui sont les pire pollueurs en Europe.
J'espère pour elle qu'elle est cynique, ça lui évitera au moins les lendemains qui déchantent ...
a écrit le 22/02/2019 à 20:38 :
Sale temps pour le président....
Même Fifi Brindacier vient l'engueuler !
a écrit le 22/02/2019 à 20:33 :
Faire la grève des cours le vendredi ? Joli prétexte pour sécher les cours. Faut leur faire péter les allocs.
a écrit le 22/02/2019 à 20:23 :
De la manipulation d un enfant
a écrit le 22/02/2019 à 20:15 :
bravo Greta çà c'est du courage les adultes n'ont qu'à bien se tenir attention aux retours de batons contre les profiteurs de courte vue et de courte vie sans vision pour l'humanité vous êtes la honte du genre humain .
continue et les jeunes suivez là
sylvain
Réponse de le 22/02/2019 à 21:08 :
je suis assez perplexe sur les motivations et la sincérité de la donzelle, peut être serait il intéressant pour elle de regarder un peu les bilans carbone des pays où elle va (r)épandre sa verte parole ?
la Suéde est un pays triste, qui marche depuis 40 ans à côté de ses pompes, avec une évolution sociétale consternante, qui ne lui donne ni le droit de pavoiser ni celui de donner des leçons (et j'en ai autant sinon plus au service de l'Allemagne).
l'industrie nucléaire a plus fait pour le climat depuis 50 ans que tous les écolos du monde montés en série :-) ; et même si cette vérité ne plaît pas elle doit être dite
a écrit le 22/02/2019 à 20:09 :
L’origine des GJ et tout ce qui se passe en France vient d’influence étranger ?
a écrit le 22/02/2019 à 20:06 :
la gentille petite fille, pas manipulee pour deux sous par les haineux d'ultragauche......
la france est le pays qui a le meilleur bilan carbone, alors insulter la france sans applatir la tete de la norvege qui extrait du petrole, de la russie dont les torcheres recouvrent le pole nord, de l'afrique et de ses usines a petrole clandestines dont la pollution n'a d'equivalent que les cancers qu'elle amene, de la chine, premier pollueur du monde, des etats unis dont les voitures consomment 15 litres au 100, de l'inde.........
et on ne parle meme pas du venezuela, paradis d'ultragauche ou en plus de n'avoir rien a manger, les venezueliens bien a gauche demolissent la foret amazonnienne avec leur fioul lourd de l'orenoque
bref, molotov et goebbels sont ravis, c'est une enfant qui vient baver leur morale
a écrit le 22/02/2019 à 19:09 :
Contrairement au GJ, on peut douter sur la spontanéité d'un tel mouvement, qui possède visiblement des moyens financier et médiatique, allant dans la direction de la politique de Macron et de Bruxelles!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :