Le pionnier de l'hydrogène vert PowiDian veut changer d'échelle

 |  | 965 mots
Lecture 5 min.
Grâce à sa technologie de stockage d'énergies renouvelables, Powidian permet de subvenir aux besoins en énergie des sites les plus isolés. Ici, un refuge dans le parc national de la Vanoise.
Grâce à sa technologie de stockage d'énergies renouvelables, Powidian permet de subvenir aux besoins en énergie des sites les plus isolés. Ici, un refuge dans le parc national de la Vanoise. (Crédits : Powidian)
Cette spin-off d’Airbus, spécialisée dans le stockage hydrogène et qui affiche plus de dix années de R&D, vient de lever des fonds auprès de Bouygues Construction. Un soutien financier qui se double d’un partenariat commercial, grâce auquel PowiDian entend mettre l’accent sur une nouvelle activité : la commercialisation de groupes électrogènes verts pour décarboner, entre autres, les chantiers.

Un refuge dans le parc national de la Vanoise, un dispensaire dans le cirque de Mafate sur l'île de la Réunion, un site pour le ministère de la Défense dans l'océan Indien, des habitations sur les îles norvégiennes de Froan. Tous ces sites isolés ont un point commun : aucun ne sont raccordés au réseau électrique (ou difficilement), mais tous sont autonomes en énergie grâce à la technologie de la start-up PowiDian, spécialisée dans le stockage des énergies renouvelables grâce à l'hydrogène. Cette start-up vient de boucler une levée de fonds, pour un montant non communiqué, auprès d'un acteur de poids : Bouygues Construction, via sa filiale de capital-risque Construction Venture, dont les prises de participation (sept depuis sa création en 2015) se limitent à 20% du capital.

Jusqu'à présent, PowiDian n'avait été soutenue financièrement que par Xerys, une société de capital-développement spécialisée dans les PME innovantes. Active dans les secteurs de la santé, le développement durable et les nouvelles technologies connectées, elle investit des tickets moyens compris entre 10 et 60 millions d'euros

L'hydrogène vert depuis 2009

PowiDian fait partie des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :