Chute des profits pour Vale

 |   |  301  mots
Le groupe brésilien a vu son bénéfice net s'effondrer de 65% au troisième trimestre en raison de la baisse des prix de minerai de fer.

Le groupe brésilien Vale a annoncé mercredi soir une chute de 65% de ses bénéfices au troisième trimestre, conséquence de la baisse des prix du minerai de fer et de la diminution de sa production, mais le marché anticipait un recul plus marqué encore, de 70%.

Premier producteur mondial de minerai de fer, Vale affiche pour le trimestre un bénéfice net de 1,68 milliard de dollars (1,14 milliard d'euros), contre 4,82 milliards de dollars sur la même période en 2008. Six analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un résultat net de 1,45 milliard.

Les bénéfices ont pratiquement doublé par rapport au deuxième trimestre grâce à la remontée d'environ 10% des prix du minerai de fer et à une production de 64 millions de tonnes, contre 58 millions sur la période avril-juin. La production reste toutefois loin de son sommet de 2008 à 86 millions de tonnes.

"La récession mondiale touche à sa fin et la reprise se manifeste plus tôt et sur un rythme plus rapide qu'attendu initialement", déclare le groupe dans un communiqué.

Le groupe a publié un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) trimestriel de 3,01 milliards de dollars, contre 6,37 milliards un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires opérationnel est revenu à 6,89 milliards de dollars, soit une baisse de 43% sur un an.

La crise mondiale à contraint Vale à revoir à la baisse ses prix de ventes en Asie comme en Europe à l'occasion des négociations annuelles avec ses gros clients. Il n'est pour l'instant pas parvenu à conclure un accord avec la Chine, premier importateur mondial de minerai de fer.

Les discussions avec les acheteurs chinois ont été perturbées par l'arrestation en Chine de dirigeants de la filiale locale de son concurrent Rio Tinto accusés d'espionnage.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :