Léa Lassarat, première de cordée

 |   |  611  mots
Léa Lassarat.
Léa Lassarat. (Crédits : Arnaud Tinel pour CCI Seine Estuaire)
LE HAVRE. Il suffit d’une main pour compter le nombre de femmes aux commandes des 115 chambres de commerce de France. Membre de ce club très fermé, la dirigeante de PME Léa Lassarat a fait du développement du business au féminin le marqueur de son mandat. Pari gagné.

La sous-représentation des femmes dans l'entrepreneuriat ? Elle raconte en avoir pris véritablement la mesure en accédant à la présidence de la CCI du Havre. « Je me suis surprise à ne rencontrer que des mâles blancs de plus de 50 ans du matin au soir. » Jusqu'ici, cette presque quinqua n'avait du plafond de verre que la vision qu'en donnent les statistiques. Question d'ADN, probablement. « Dans ma famille, cela ne souffrait pas de discussion : filles et garçons partaient avec les mêmes chances. Point. »

De fait, la carrière de Léa Lassarat ne semble jamais avoir pâti du fait qu'elle possède deux chromosomes X. Directrice pendant dix ans du fabricant de meubles Interior's, un groupe fondé par ses parents, elle s'est reconvertie en 2013 en créant un premier restaurant à Honfleur, son rêve de jeunesse. Aujourd'hui, elle est aux manettes de neuf établissements, dont quatre hôtels, et commande à une solide brigade de 130 collaborateurs.

Sa botte secrète ? Une propension à toucher à tout, le service en salle comme le haut de bilan, et une assurance à soulever des montagnes. « Contrairement à beaucoup des femmes que je rencontre, y compris parmi les dirigeantes de grosses boîtes, je...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :