L’IA de Smartway aide Auchan à lutter contre la casse alimentaire

À l’origine des rayons « Zéro Gâchis » nés il y a dix ans dans les grandes surfaces, il y a la startup nantaise Smartway qui a depuis développé une solution basée sur l’intelligence artificielle pour optimiser le parcours des produits en fin de vie. Un outil d’aide à la gestion et à la décision que le groupe Auchan a choisi de déployer d’ici au mois de juin, sur l’ensemble de ses hypers et supermarchés en France.

6 mn

Avec la mise en œuvre de la plateforme Food Waste Management System (FWMS) développé par Smartway, Auchan estime pouvoir réduire de 30% le gaspillage alimentaire dans ses magasins.
Avec la mise en œuvre de la plateforme Food Waste Management System (FWMS) développé par Smartway, Auchan estime pouvoir réduire de 30% le gaspillage alimentaire dans ses magasins. (Crédits : DR)

Auchan intensifie sa lutte contre le gaspillage alimentaire en France. « C'est un combat prioritaire inscrit dans notre plan stratégique. Malgré les gains évidents obtenus ces dernières années, nous avions besoin d'accélérer... », assure Pierre Olivier Delpierre, directeur chargé des projets stratégiques d'Auchan Retail France où, trois mois après son arrivée, le tout nouveau directeur général du groupe de grande distribution en France, Philippe Brochard a décidé d'avoir recours à l'intelligence artificielle pour optimiser les process dans l'ensemble des 349 magasins du réseau français au cours des trois prochains mois.

«A cette échelle et dans ce laps de temps, c'est inédit », se réjouit Christophe Menez, co-fondateur de la startup nantaise Smartway, à l'origine de la solution Food Waste Management System (FWMS), capable de détecter les produits à date courte le plus tôt possible, de choisir la bonne filière de valorisation et d'appliquer les remises adéquates.

Selon Smartway, ces actions pourraient permettre de réduire de 30% le gaspillage alimentaire dans chaque magasin. Chez Auchan, la casse alimentaire représente 1,3% du chiffre d'affaires.

En 2021, 19 millions d'équivalents repas ont ainsi été donnés aux associations. Et 390.000 paniers ont été proposés via le mouvement anti-gaspillage Too Good To Go pour les produits à date courte. « Nous nous sommes professionnalisés avec le temps, au regard de l'évolution de la réglementation. Smartway est une nouvelle étape, qui va nous permettre de digitaliser une pratique et un geste jusque-là exclusivement manuels», note Pierre Olivier Delpierre.

Donner une seconde chance au produit pour éviter qu'il finisse à la poubelle

Créée il y a dix ans à Nantes pour lutter contre le gaspillage alimentaire en grande distribution, Smartway innovait déjà avec la création des premiers rayons « Zéro Gâchis » (son nom d'origine) dans les magasins.

« La première idée était de mettre en avant les produits à date limite courte, J-1 pour les viandes ; J-3 ou J-4 pour les laitages, etc., pour que tout le monde puisse intervenir sur le gaspillage », rappelle Christophe Menez, co-fondateur de Smartway avec son frère Paul-Adrien et Nicolas Pieuchot, un ami d'enfance.

Au fil des années, la démarche s'est professionnalisée jusqu'à la mise au point de la plateforme Food Waste Management System (FWMS) qui optimise toute la chaîne de fin de vie d'un produit. « Concrètement, on digitalise l'information et on facilite le métier du personnel des magasins qui, au lieu d'exécuter un travail manuel, reçoit l'information et des alertes sur un terminal. C'est un énorme gain de temps, on fiabilise le process et on offre une seconde chance au produit au lieu qu'il finisse à la poubelle », explique le co-fondateur de Smartway. Le cœur de la démarche repose sur la gestion des datas capables de prédire la revente d'un produit.

L'extension du système à l'ensemble d'un réseau, une première en France

Pour développer sa propre intelligence artificielle, la startup a engrangé une décennie de données, qu'elle croise avec les bases de données des magasins, (assortissement, revente, etc.), sur lesquels sont greffés des informations météorologiques, des évènements calendaires ou extérieurs. Une solution que Smartway a déjà développé dans 400 points de vente depuis sa création (Système U, Intermarché, Carrefour, Leclerc...).

« Mais, avec Auchan, c'est la première fois que l'on développe le système pour l'ensemble d'un réseau, avec qui il a fallu faire cohabiter notre système et le leur », précise Christophe Menez.

Pour aller plus loin, gagner des parts de marché et accompagner son développement en France et à l'international, Smartway, déjà présent en Roumanie, Belgique, Espagne et Portugal a levé 10 millions d'euros en mars 2021 auprès de Supernova Invest, Evolem Start, Holnest, Idia Capital Investissement et le fonds d'investissement du Crédit Agricole, Unexo. Objectif : toucher 4.000 points de vente en 2025. « Réduire les déchets, c'est bien, mais ce que l'on cherche, c'est à devenir plus intelligent pour réduire ou adapter les prises de commandes, gommer les erreurs des magasins...», esquisse Christophe Menez, dont la solution intégrée dans le projet d'entreprise d'Auchan devrait rapidement changer d'échelle.

Redonner du pouvoir d'achat

Et c'est bien l'un des enjeux revendiqués par Auchan. « La première étape dans le gaspillage alimentaire, c'est de faire une bonne commande. Et l'IA va nous aider à améliorer la qualité des gammes, avoir une meilleure vision de l'évolution des ventes et la démarque des produits pour, dans le futur, mieux fiabiliser l'adaptation des gammes dans les magasins, et à l'avenir, on aimerait aller jusqu'à des solutions de "délotage" qui permettrait de revendre à prix réduit un pack de yaourt dont l'un est endommagé », projette le directeur chargé des projets stratégiques d'Auchan Retail France, où l'opération menée avec Smartway vise à contribuer à la digitalisation de l'entreprise, l'amélioration des conditions de travail des collaborateurs, dont le métier était complexe, et comportait un grand risque d'erreurs.

« Entre la détection des produits, l'impression des étiquettes, les déplacements entre les bureaux et les rayons, le temps des collaborateurs va être divisé par quatre », assure Pierre Olivier Delpierre. « C'est autant de temps qu'ils pourront consacrer à l'accueil du client. En détectant les dates courtes plus tôt, on redonne, aussi, du pouvoir d'achat au client, alors qu'avec un travail manuel, il était parfois trop tard pour vendre à prix réduit ou pour faire un don», dit-il.

Le déploiement massif d'un outil de performance écologique et économique

Promptement présentée par le staff de Smartway fin janvier, l'opération a été adoptée dès le début février et mise en place mi-mars dans trois magasins pilotes et performants à Saint-Herblain, près de Nantes, La Brède (Bordeaux) et Poitiers-Sud.

A ce jour, le dispositif est déployé dans 35 hypermarchés et supermarchés où 800 personnes ont été formées pour s'approprier le système. Auchan, qui y voit aussi un outil de performance économique et a investi dans une flotte de nouveaux terminaux, estime à terme former de 25.000 à 30.000 collaborateurs. Deux cents nouveaux magasins devraient avoir déployé la solution en mai et la totalité du réseau en juin. Avec à la clé, l'ambition de sauver 12.000 tonnes de produits alimentaires et 25 millions d'équivalents repas par an. Un impact environnementale évalué à 32.000 tonnes de CO2. Selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les émissions annuelles par français s'élèvent en moyenne à 11 tonnes de CO2 par an.

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 13/04/2022 à 8:12
Signaler
on avait rencontre pas mal d'acteurs de la grande distrib francaise y a 15 ans, ils te rigolaient au nez quand tu proposais qqch.......maintenant qu'ils ont le couteau dans la gorge, ils reagissent dans l'urgence, ca fait vraiment rigoler, ils sont b...

le 13/04/2022 à 11:23
Signaler
"maintenant qu'ils ont le couteau dans la gorge" sous la gorge, sauf avaleur de sabre. Une solution pour avoir moins de produits en fin de vie c'est moins d'offre, comme ça les gens prennent ce qu'il y a quand ils viennent chercher une autre référen...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.