Les prix des hôtels ont grimpé de 4% en 2011

 |   |  258  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le prix d'une chambre d'hôtel a augmenté de 4% en moyenne entre 2010 et 2011, selon le baromètre annuel du site hotels.com publié mardi, qui relève de fortes disparités entre des hausses plus fortes en Amérique du Nord et des chutes en Asie et en Afrique du Nord.

En France, le prix moyen d'une chambre a stagné à 89 euros, selon cet Hotel Price Index (HPI). La destination hexagonale la plus chère reste Deauville avec une nuitée à 134 euros en moyenne. Au niveau mondial, les prix moyens en 2011 on t été supérieurs de 4 % à la moyenne de 2010, celle-ci étant égale à 2004, année de création de l'indice.

L'étude révèle des tendances contrastées avec des hausses importantes dans le Pacifique (+8%, avec un indice de 118), en Amérique du Nord (+5%, indice 102). La hausse des prix reste moyenne en Amérique Latine (+4%) en 2011 mais l'indice atteint 121 points, la plus forte croissance régionale depuis 2004. Cela traduit "l'émergence du Brésil, plus grande puissance économique du continent", selon HPI. La hausse des prix reste inférieure à la moyenne dans les Caraïbes (+3% à 118) et +2% en Europe/Moyen-Orient/Afrique (102).

L'impact des catastrophes ntaurelles et des "révolutions arabes"

Les prix en Asie et en Afrique du Nord ont été fortement impactés par les événements politiques et les catastrophes naturelles, comme les inondations en Thaïlande, le printemps arabe ou Fukushima, rappelle HPI. En Asie, la baisse moyenne est de 2%. Mais plusieurs métropoles ont enregistré des baisses plus importantes: Shanghai (-22%), Hanoi (-17%), New Delhi (-13%) Bali (-12%) et Tokyo (-10%). En Afrique, les prix à Charm El-Cheikh ont chuté de 30%, de 27% à Louxor, de 20% à Beyrouth.

L'étude porte sur les réservations effectuées en 2011 dans 142.000 hôtels répartis sur près de 20.000 destinations et porte sur les prix réellement payés par les internautes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :