British Airways : le trafic encore en baisse en septembre

 |   |  220  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La compagnie aérienne britannique a subi un recul de 1,7% de son trafic passager le mois dernier. Les ventes en classes supérieures, les plus lucratives, enregistrent des replis plus prononcés.

La situation ne s'améliore pas vraiment pour British Airways, première compagnie aérienne britannique. Mais on ne peut pas dire qu'elle se dégrade véritablement non plus. En septembre, son trafic passager a reculé de 1,7%. Mais l'entreprise avait pris ses précautions et réduit ses capacités de 3,7%. Du coup, le taux de remplissage de ses avions a progressé de 2,4 points à 81,3% et les recettes "passagers kilomètres" (RPK), qui mesure la rentabilité du groupe, n'a reculé que de 0,8% sur un an.

Pour la zone Royaume-Uni/Europe, la baisse du trafic atteint 2,9% et il plonge de plus de 17% pour les voyages en Asie/Pacifique. En revanche, et cela peut être un signe encourageant, le trafic a progressé de 3,4% vers l'Amérique et de 3,9% pour la région Afrique et Moyen-Orient.

Mais encore une fois, ce sont les classes affaires et les premières qui ont connu la plus forte chute du trafic en septembre, de 7,9% contre 0,7% de baisse pour la classe économique, beaucoup moins rentable.

La conjoncture économique tendue n'a cependant pas empêché British Airways de lancer sa nouvelle liaison London City Airport (aéroport situé à quelques encablures du quartiers des affaires de Canary Wharf) et New York, via Shannon (Irlande). Cette liaison a la particularité d'être entièrement réservée à la classe "business".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :