Les voyageurs d'affaires cherchent eux aussi les petits prix

 |  | 307 mots
Lecture 1 min.
Les voyageurs d'affaires cherchent le plus bas prix possible pour un déplacement aérien, sans tenir compte des accords signés avec des compagnies, selon le baromètre American Express Voyages d'Affaires.

La 19ème édition du baromètre du voyages d?affaires européen présenté ce lundi par American Express Voyages d?Affaires, révèle une nouvelle tendance de consommation. Régis Chambert, directeur général en Europe de cet opérateur du voyage d?affaires, a souligné aujourd?hui, lors de la présentation de son étude annuelle, l?émergence de nouvelles tendances de consommation de la part des voyageurs d?affaires ou de leurs acheteurs.

 

Dans un contexte de chute de 18% des budgets voyages d?affaires des entreprises en 2009 en Europe, une des évolutions marquantes de l?année est la priorité donnée au meilleur prix. Cela a notamment été le cas dans l?aérien, y compris au détriment des accords signés entre des groupes et des entreprises. « Les voyageurs d?affaires n?hésitent plus à décaler leur voyages pour obtenir les meilleurs tarifs », souligne le responsable d?American Express Voyages d?Affaires. Régis Chambert estime qu?il s?agit d?une tendance structurelle qui perdurera au delà de la crise. Elle s?ajoute à la substitution de plus en plus fréquente de la classe économique au lieu de la classe affaires.

 

Ces choix compliquent les négociations de contrats actuellement en cours entre les flottes de voyageurs d?affaires et les compagnies aériennes. Les entreprises négocient avec les transporteurs des budgets annuels. Si ces derniers sont atteints, la compagnie reverse en fin d?année des commissions à ses clients affaires. Ces dernières peuvent atteindre 30 % des sommes dépensées dans l?année. Mais en 2009, les entreprises n?ont souvent pas atteint les montants négociés en début d?année. Les renégociations en cours entre transporteurs et entreprises sont difficiles. Seuls 20 % des budgets 2010 auraient été bouclés pour le moment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :