Voitures, trains et avions bloqués par les intempéries : les réponses du gouvernement

Après les perturbations du trafic en décembre dernier liées aux abondantes chutes de neige, les ministres ont retenu dix mesures, notamment des mesures concernant l'information des usagers de la route, la circulation des bus et la régulation des transports routiers. De son coté la SNCF s'est engagée à améliorer l'information des voyageurs, et en particulier à l'adresse de ceux à bord d'un train subissant des difficultés.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Tout le monde a encore en mémoire la grande pagaille de décembre, quand, pendant plusieurs jours, les chutes de neige, en France mais aussi ailleurs en Europe, ont perturbé grandement la circulation des votiures, des trains et même des avions. En région parisienne, plusieurs milliers de personnes bloquées avaient du dormir sur leur lieu de travail ou dans des abris de fortune, au bord des routes enneigées ou gelées.

Le gouvernement avait lancé une enquête pour savoir ce qui s'était vraiment passé et essayé d'en tirer des leçons afin qu'un tel désordre ne se reproduise pas. Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, et Thierry Mariani, secrétaire d'État chargé des Transports, ont ainsi annoncé ce lundi avoir réuni une table ronde «transports terrestres» (rail/routes), en présence de Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et Moyennes entreprises, du Tourisme, des Services, des Professions libérales et de la Consommation.

 

Ont participé à cette table ronde les représentants des services de l'État, des acteurs publics, des gestionnaires d'infrastructures, des opérateurs et des fédérations professionnelles. Les ministres ont également souhaité intégrer à cette réflexion les associations d'usagers afin de recueillir leur point de vue et de les associer aux mesures qui ont été adoptées. "Cette configuration, innovante pour ce type de réunion, a été fructueuse et sera renouvelée à l'avenir" a souligné le gouvernement. Il indique que  "la réunion a permis de tirer les leçons des dysfonctionnements constatés sur les routes et sur le réseau ferré lors des récents épisodes neigeux du mois de décembre, de partager le diagnostic, et de débattre des propositions présentées par le Conseil général de l'Environnement et du Développement durable (CGEDD) dans son rapport."

 

A l'issue de cet échange, les ministres ont retenu dix mesures, notamment des mesures concernant l'information des usagers de la route, la circulation des bus et la régulation des transports routiers. De son coté la SNCF s'est engagée à améliorer l'information des voyageurs, et en particulier à l'adresse de ceux à bord d'un train subissant des difficultés.

 

« Bien qu'exceptionnels, les épisodes neigeux de décembre imposent aux pouvoirs publics une réaction vigoureuse : je demande à Météo France, à la SNCF, à la RATP, aux Préfets et aux services de mon ministère de mettre en ?uvre au plus vite les 10 mesures issues de la table ronde. » a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet. Lors de la table ronde, Thierry Mariani a insisté : « Il faut éviter que de tels incidents ne se reproduisent à l'avenir. Nous devons améliorer notamment les dispositifs d'alerte et d'information destinés aux usagers de la route et aux voyageurs ».

 

Le rapport est en ligne sur le site du CGEDD : www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.