Comment Air France en est arrivé là

 |   |  870  mots
Fin 2014, Air France aura supprimé près de 10.000 postes
Fin 2014, Air France aura supprimé près de 10.000 postes (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Avec les nouvelles 2.800 suppressions de postes, Air France aura, fin 2014, supprimé près de 10.000 postes en 5 ans. Décryptage des facteurs qui ont obligé Air France à serrer la vis.

La direction d'Air France et les syndicats ont détaillé ce vendredi les mesures supplémentaires pour atteindre les objectifs du plan Transform 2015, notamment le plan de départs volontaires (PDV) concernant 2.800 personnes. Celui-ci touchera 1.826 postes au sol, dont 582 affectés au hub de Roissy-Charles de Gaulle et 591 dans les escales de province. Les mesures concernant le sureffectif des navigants (350 pilotes et 700 hôtesses équivalents temps plein) seront présentées ultérieurement. 

Il s'agit du deuxième PDV en deux ans, après celui lancé l'an dernier (3.400 personnes), et le troisième depuis 2009 (1.900 personnes sont parties en 2010). Résultat, avec les départs naturels non remplacés, Air France aura supprimé d'ic à fin 2014 près de 10.000 personnes en cinq ans, et comptera moins de 50 000 salariés (70.000 filiales comprises, et 100.000 pour Air France-KLM). L'objectif de la compagnie est de revenir dans le vert en 2014 après avoir cumulé, pendant les six années de pertes consécutives, plus de deux milliards d'euros de pertes d'exploitation.

"On vivait au-dessus de nos moyens"

Comment en est-on arrivé là ? Beaucoup d'observateurs ont souvent invoqué la crise en mettant en avant les difficultés structurelles des compagnies traditionnelles (manque de compétitivité à cause d'une taxation excessive, développement des transporteurs du Golfe et des low-cost…). Tout cela est vrai, mais n'explique pas tout. Air France est entrée dans la crise de 2009 moins bien préparée (en termes de coûts) que ses concurrentes Lufthansa et British Airways et, durant les premières années de la crise, la compagnie tricolore a tardé à réagir. "On vivait au dessus de nos moyens", reconnaît-on en interne. D'où aujourd'hui l'intensité du plan Transform 2015. Lancé le 10 janvier 2012, il ambitionne de réaliser deux milliards d'économies au cours des trois prochaines années à l'échelle d'Air France-KLM. Plus précisément, générer d'ici trois ans 2,9 milliards d'euros de cash flow, dont deux milliards pour Air France et 900 millions pour KLM, les deux filiales à 100% du groupe Air France-KLM. Ceci dans le but de réduire la dette de 2 milliards durant la période pour ramener la dette à 4,5 milliards d'euros.

Quand Air France-KLM caracolait en tête du transport aérien

Des objectifs très ambitieux pour se remettre sur les rails alors que, quelques années plus tôt, le groupe était montré en exemple pour ses excellents résultats, comme British Airways l'était dans les années 90. Pour rappel, en mai 2008, au moment où le baril franchissait les 100 dollars et où l'économie américaine montrait des signes inquiétants d'essoufflement après la crise des subprimes débutées à l'été 2007, Air France-KLM annonçait une hausse de 13% de son bénéfice d'exploitation pour l'exercice 2007-2008 à 1,4 milliard d'euros (un record). Sauf que ces chiffres étaient trompeurs. Ces bons résultats provenaient plus de l'efficacité des couvertures carburant (des instruments d'achats anticipés qui visent à payer le pétrole moins que le prix marché) qui, par exemple en 2007-2008, ont contribué à hauteur d'un milliard au bénéfice d'exploitation ! Ils provenaient également plus de la très bonne profitabilité de KLM, que de la performance réelle d'Air France, souvent surestimée.

Baisse de la recette de 15% en 2009

Durant cette période, la compagnie n'a pas su profiter de cette situation favorable pour baisser suffisamment ses coûts. Notamment lorsqu'ont été renégociés les nouveaux accords collectifs avec les pilotes en 2006 et les hôtesses et stewards en 2008. Ceci alors que dans le même temps, en février 2008, l'accord salarial pour le personnel au sol, est revu à la hausse. Il est même signé par la CGT, pour la première fois depuis 1982. L'augmentation des salaires en 2008 sera, en moyenne, de 3% (assortie d'une prime uniforme annuelle revalorisée de 200 euros, l'équivalent d'une hausse de salaires de 0,6 %), alors qu'elles étaient habituellement calquées sur les prévisions d'inflation autour de 1,6 %. 

En outre les gains de productivité provenaient essentiellement d'une politique de croissance des capacités à effectif plus ou moins stables. Quand les recettes unitaires se sont effondrées avec la crise de 2009 (de 15%), Air France a bu la tasse. Plus que les autres. Les résultats des trois premiers mois de 2009 en attestent. Durant cette période, Air France-KLM a perdu 529 millions d'euros (en exploitation) contre seulement 44 millions pour Lufthansa.

 Le rebond de 2010 mal apprécié

Ensuite, le groupe a tardé à réagir. Certes, le traumatisme dans laquelle était plongée l'entreprise après l'accident du Rio-Paris le 1er juin n'était pas propice à des mesures drastiques. Toujours est-il que le plan de départs volontaires portant sur 1800 personnes décidé en août 2009 était largement insuffisant. Par ailleurs, le rebond de l'activité pendant quelques mois en 2010 a été mal apprécié. Croyant que la crise était finie, le groupe n'a pas voulu se priver de bras pour repartir de l'avant. Hélas, ce rebond, qui s'est traduit par des très bons résultats semestriels en 2010, n'était qu'un feu de paille. La crise est repartie de plus belle et, après une crise de gouvernance en 2011 qui n'a pas arrangé les choses, il  faudra attendre début 2012 pour que soit lancé un plan à la hauteur des enjeux.

 

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2013 à 15:28 :
Air France est une compagnie pitoyable. Elle traite les familles et les enfants de manière scandaleuse. Le service UM est lamentable. Commencez par revoir vos méthodes, vous arriverez peut être à rééquilibrer vos comptes.
a écrit le 07/10/2013 à 19:01 :
Je crois que toutes les compagnies européennes devront faire des économies sur les vols intérieurs européens. aux USA, le service se limite aux boissons en éco et seuls les passagers de First ont droit à un repas, même sur le vol transcontinental côte est-Hawaii ( plus de 8000km tout de même) le servie en éco est inexistant; Mais sur ces vols là, mêmes les américains trouvent la note salée....par contre pour l'EU, les vols européens pourraient fort bien se passer de "bouffe" sur les vols de moins de 3h par exemple afin de proposer des billets plus raisonnables. ceux qui veulent un repas peuvent soit acheter un panier avant le départ? ou voyager en business au prix fort mais est-ce vraiment nécessaire? par contre, ces mêmes compagnies se doivent de proposer un service 5* à l'international si elles veulent être compétitives et drainer des passagers. mais bon, wait and see mais le système US n'est pas terrible par contre à force de tout faire payer, elles sont redevenus rentables...
Réponse de le 07/10/2013 à 21:54 :
J'avoue qu'une collation sur Lyon-Paris est superflue !! Quelle économie cela engendrerait ??
Réponse de le 06/12/2013 à 8:43 :
Pas plus de 5 euros par vol.
Les Stewarts / Hotesses doivent quand même être présents à bord (1 pour 50 passagers selon la reglementation), donc pas d'économie à réaliser de ce côté.
Quand au coût d'un plateau repas, c'est extrêmement marginal. (Sauf en business bien sûr!)
a écrit le 07/10/2013 à 11:16 :
Ce qui a contribué à plomber AF, c'est que durant longtemps, la compagnie a raisonné comme étant une sorte de continuité du service public.
Un exemple édifiant : il y a une quinzaine d'année, j'ai pris place dans un Nice-Orly, à bord duquel nous n'étions que 9 passagers. 9 ! Et l'avion a bien décollé, et à l'heure qui plus est. Imaginez la perte sèche pour l'entreprise. Aujourd'hui ce serait impensable, nous aurions été recasés sur le vol suivant.
Réponse de le 07/10/2013 à 11:42 :
intéressant. Bien sûr, il aurait été plus "sain" de laisser l'avion (et son équipage) à Nice. Pour attendre qu'il y ait assez de clients... pour remplir le vol ? Et, bien sûr, puisqu'on avait un avion à Nice, il n'était pas utile d'envoyer de Paris le suivant... (il était prévu complet ?, dommage). Par ailleurs, le (au hasard) Paris Francfort (aller/retour) que devait assurer l'avion que vous avez bloqué à Nice devra être annulé (ils étaient prévus complets aussi ?, re dommage...). PS...
Réponse de le 07/10/2013 à 11:48 :
M'enfin, ne critiquez pas cette continuité territoriale, ils touchent des primes pour ça ... Et oui, au non du "public" le peuple français tout entier doit payer pour quelques Pax annuels sur certaines lignes ...
Réponse de le 08/10/2013 à 10:09 :
Et si vous aviez été recasé sur le vol suivant , vous auriez hurle de colère contreAF de devoir attendre;)
Réponse de le 06/12/2013 à 8:46 :
Certains vols sont soumis à OSV (Obligation de Service Public). Si Air France a remporté l'appel d'offre sur ces lignes, ils se doivent d'assurer le vol, mais il y a des subventions de l'état.
a écrit le 07/10/2013 à 10:22 :
Mais c'est facile à comprendre et l'histoire le confirme : c'est grâce aux syndicats ! Plus les syndicats sont importants, plus la dégringolade est dure.
Réponse de le 07/10/2013 à 11:07 :
@CQFD : Comme le prouve la récente dégringolade de l'Allemagne et de ses puissants syndicats, CQFD.
Réponse de le 07/10/2013 à 11:46 :
sauf que Tintin, les syndicats allemands ne sont pas des fossoyeurs d'entreprises ... CQFD
Réponse de le 07/10/2013 à 11:52 :
Tout dépend de la mentalité des syndicats, Tintin.

AU Danemark, le taux de syndication est supérieur à 60% des salariés.
En France il est en perpétuelle chute et atteint les 8%.

A Danemark, lorsqu'une entreprise périclite et laisse entrevoir une possibilité de licenciements, les syndicats organisent des heures supplémentaires bénévoles pour tenter de redresser la barre.
En France, les syndicats organisent une grève pour protester.
Réponse de le 07/10/2013 à 12:17 :
Pour compléter, retirez les fonctionnaires et assimilés (Sncf, Ratp,Edf, ...) et les syndicats représentent à peine 1% des salariés : représentatifs, disent-ils ???
Réponse de le 08/10/2013 à 10:10 :
Quelle histoire CQFD ? Et puis grâce ou a cause de ?
a écrit le 07/10/2013 à 10:02 :
Comment remercier les talentueux dirigeants de la constellation AF KLM....
Un travail titanesque.
Amende Record sur le fret 340 millions d,?
Spéculation sur les couvertures pétroles ( couverture à 200% des volumes achetés) obligeant le rachat d'une partie des positions spéculatives ... 500 millions d'? Et des pertes sur les exercices suivants.
Absence de synergies des moyens du groupe transavia air France hop city jet et externalisation de l'activité air Europa delta alitalia etc.
Le Projet base province se transforme en fiasco, AF avec sa structure de coût pensait gagner de l'argent avec des passagers à 49?... face aux colosses low cost que sont aujourd'hui Ryanair et Easy. Pourquoi ne pas jeter une pièce en l'air on est jamais à l'abri d'un coup de bol aussi.

Désastreuse gestion amplifiée par la fiscalité française, les choix politiques, et la crise européenne.
Les salariés en font les frais ... Ouvrez les yeux au lieu de jalouser ou dénigrer le personnel AF.


a écrit le 07/10/2013 à 9:45 :
En ne faisant pas billet les billets à Carla Bruni-Sarkozy et Cie
Réponse de le 07/10/2013 à 10:20 :
C'est vrai que Flamby lui il ne se déplace qu'avec les jet de l'état français, c'est plus classe encore.
Réponse de le 07/10/2013 à 14:31 :
jet commandes par le mari sarkozy pour boucler la boucle mon brave tot
Réponse de le 07/10/2013 à 17:58 :
Et utilisé à outrance par François premier le président normal ...
a écrit le 07/10/2013 à 9:38 :
le top c'est Emirats, Quatar et Singapor airlines, tout le reste est un ou deux crans en dessous.
a écrit le 07/10/2013 à 4:35 :
avec le ce qu'ils sont si ils ne savent pas gere du fric qui tombe du ciel c'est normale
a écrit le 06/10/2013 à 22:53 :
je voyage un peu . 6 long courrier /an USA,Asie, et bresil cette année et autant en Europe + Paris . L'an dernier j'ai voulu "gratter"150 ? sur un pekin-shanghai-paris et j'ai pris lufthansa. pas terrible et la correspondance à munich avait 2 h de retard...la bouffe + service très moyen voir mauvais. J'ai aussi testé BA et Swiss. Bof et aucun service si retard. cette année je retourne chez AF ou, tout compte fait, il y a un bon accueil, ponctualité et bouffe correcte sur les longs courriers. Et j'apprécie la disponibilité des gens même si-ls ne peuvent pas toujours faire quelque chose....Désolé pour tous les pisses froids qui ne cherchent qu'à faire du french basching et dont il est peu certain qu'ils aient, un jour, volé sur AF.
Réponse de le 07/10/2013 à 11:51 :
+1
Entre 20 et 30 long courrier pa ans.
a écrit le 06/10/2013 à 20:45 :
http://www.youtube.com/watch?v=XqM-_TZUBQ4
Réponse de le 07/10/2013 à 3:35 :
Un très bon documentaire !!!
a écrit le 06/10/2013 à 19:14 :
AF-KLM est une grande compagnie mais les pieds sont d'argile....les tarifs souvent incompréhensibles et le service très bien ou médiocre selon. Un exemple....notre collège organise un échange avec Chicago. J'ai fait des démarches auprès de AF pour un groupe de 20 personnes...le meilleur prix proposé pour un départ en mars ( entre le 19 et le 21) et un retour 13 jours plus tard: ? 890 /personne....Swiss me propose moins de 500 euros par personne aux mêmes dates.... certes, il y a une escale à ZRH mais bon, presque 400 euros de plus...pour AF....mais ce qui est valable pour les groupes n'est aussi pour le voyageur lambda...un AR depuis une capitale de l'UE ( Bruxelles, CPH ou Varsovie) coute souvent moins cher que depuis Paris...beaucoup moins cher....beaucoup trop parfois d'ailleurs.
a écrit le 06/10/2013 à 18:23 :
Pas mal on parle enfin des résultats en trompe l ?il dus aux couvertures carburant..dommage de ne pas parler des amendes cargos....des dirigeants pris la main dans le sac et les salaries payent, dommage aussi de ne pas rappeler que la faillite de Lehman B fait gagner environ 500M? a LH en dettes qui disparaît, dommage querellons ne relève dans le plan actuel des incohérences flagrantes. Ex suppression de 120 postes environ a Marseille alors qu on y enlève plus de la moitié des avions qu on a parlé avant de sous traitances pour aligner les coûts sur ceux de la concurrence, qu on supprime des postes mais qu on ne change pas l organisation du travail avec trop de niveaux hiérarchiques, que Marseille est´protegé par un préfet qui ne veut pas de vague cette année, la ville étant ville de la culture il me semble...ou quand encore et encore AF DOIT OBÉIR A L ÉTAT contre la raison de la gestion....
a écrit le 06/10/2013 à 16:36 :
Sureffectif depuis des années créés par l'état pour embaucher les jeunes du 93 il y a 15 ans et environ 30% de bras casses et autres tire au flan.
Un management qui ne fait son boulot et voilà le gros problème Air France pour les personnels au sol et les navigants.
Il faut régler cela messieurs les dirigeants et AF redeviendra AF.
Cordialement AF DGI.
Réponse de le 06/10/2013 à 18:48 :
30% ? Pourquoi 30 et pas 32 ou 25 ? C est un chiffre magique ? D ou sort ce 30 et quelle est la définition d un bras casse ??? Faudrait envoyer votre cv pour devenir pdg d'AF.
Réponse de le 06/10/2013 à 19:53 :
L'embauche prioritaire de la population du 9-3 est un fait avéré !!
Réponse de le 07/10/2013 à 4:45 :
Mieux vaut embaucher des chomeurs proches du lieu du travail, donc du 93. Les électeurs fn sont contre les immigrés d'afrique et crachent sur le 93 à longueur de phrases, un peu comme vous bizarrement...
Réponse de le 07/10/2013 à 10:06 :
Allez vivre à côté de Roissy pour y travailler...Heureusement qu'il y a des gens du 9.3 comme vous dites pour y travailler...
Réponse de le 07/10/2013 à 12:23 :
J'aimerais qu'ils soient embauchés pour leurs qualités professionnelles, leurs motivations, et qu'il ne s'agisse pas d'une discrimination qui fasse que le motif de l'embauche n'est QUE le lieu de domicile !!
Réponse de le 14/04/2014 à 17:01 :
Sur-effectifs aggravés aussi en 1995 par la fusion avec la moribonde Air Inter.
a écrit le 06/10/2013 à 16:01 :
dans le groupe AF c'est voyage "gratos" (ou presque, au tarif GP) pour tout le personnel et même le personnel a la retraite + leur famille, c'est le genre d'avantage qui ne devrait plus exister c'est ahurissant! Mais bon ce n'est qu'un, parmi tant d'autres, secteurs super-privilégiés en France qui plombent l'économie aux frais de ceux qui bossent dur, très dur et qui n'en peuvent plus de cette injustice.
Réponse de le 06/10/2013 à 17:31 :
@Baboul55: d'accord sur le fait que les privilèges en tout genre devraient disparaître, mais la jalousie ne règle pas les problèmes (voir ma réponse à PNL).
Réponse de le 06/10/2013 à 17:43 :
le problème baboul , c'est que toutes les compagnies aériennes du monde offrent les mêmes avantages à leurs salariés , c'est même une raison pour attirer les meilleurs.C'est ainsi et votre jalousie n'y pourra rien changer .
Le refrain est connu , tout le monde est fainéant sauf vous qui travaillait dur ., très dur , ben voyons...
Réponse de le 06/10/2013 à 19:43 :
Qu'ils voyage gratis, mais pas en classe grand luxe : gratis en classe dite "éco" / eux-mêmes, conjoints, enfants, petits-enfants, et pas plus : absolument d'accord, mais seulement . Et c'est Archifaux d'affirmer que toutes les compagnies pratiquent ainsi. Et que ces Luxueux Hôtels, ne leurs soient plus offerts : l'équivalent international d'un "ibis" offre un confort parfait, pour un prix divisé par 5. Une fois de plus les clients, sont ceux qui paieront ABSOLUMENT TOUT : repas encore plus médiocres : jusqu'où parviendront-ils à continuer à "médiocrétiser", Suppression de la Carte "Flying Blue" : ce n'est pas une perte, car depuis le plan de 2011, elle ne présente plus d'intérêt. Augmentation du prix du billet, entrainant, baisse du taux de remplissage, et entrainant Augmentation du prix du billet pour compenser la baisse du taux de remplissage....... Cette Compagnie est vraiment devenue complètement inutile : on aperçoit ses avions, c'est tout. Alors, Qu'ils continuent à faire leurs fiers, et hautains, quand ils passent à la queue leu leu, de l'aérogare à la zone d'embarquement, puisque manifestement ils y prennent tant de plaisir. Et qu'ils cherchent à restreindre plus encore leurs "usagers" : Qui, a encore besoin de cette "Compagnie" Sérieusement ?
Réponse de le 06/10/2013 à 23:09 :
vous avez un texte tout préparé au mot près que vous assenez à chaque article sur AF , pilotin.Peu importe le sujet , votre lithanie est toujours la même .C'est autre chose que de la jalousie , cette obsession maladive . ,vous devriez consulter , je m'inquiète pour votre santé mentale .


Réponse de le 07/10/2013 à 9:44 :
oui c'est vrai il y a beaucoup de tire au cul à AF et je connais le problème car je côtoie ce milieu même les amis peuvent voyager à 10% dans certains services entre le café à 10h le repas à 12h la pétanque l'été ou le ping pong l'hiver en digestif il ne reste plus beaucoup de temps pour le travail sans compter les vacances et tous les rtt j'en passe et des meilleurs
Réponse de le 15/09/2014 à 8:44 :
Faux et archi faux !!! Les billets GP ne sont reservable qu'en cas de faible remplissage des avions. Si l'avion est plein pas d'embarquement. Il representent donc un moyen tres intelligent de maximiser la recette du vol pour des place qui de toute facon auraient été vide au depart de l'avion
a écrit le 06/10/2013 à 14:25 :
Pas de remise en cause des dirigeants ?
Spinetta n'a pas vu venir les low-costs, lui qui prétendait il y a encore 6 ans qu'AF n'avait qu'un seul concurrent sérieux : le TGV !
Spinetta avait tout misé sur le hub, abandonnant le point à point suite à la fusion avec Air Inter et permettant aux low-costs de s'installer et de truster les subventions !
La mise à mort du Cargo : alors qu'AF était 2ème mondial, la fusion/rachat avec KLM a été catastrophique : les clients signaient des contrats AF et se retrouvaient avec des avions Martinair (moins cher !), l'arnaque a vite été éventé et les clients sont allés directement chez Martinair !
Le rachat de KLM. Avant le rachat AF avait une dette de 20/30%, KLM 180% ! Qui plombe les résultats ?!
Un marketing catastrophique : achats de sièges conforts non flat, parce que ces sièges sont nuls pour finalement virer tous les nouveaux sièges et acheter des flats ! A 40 000? le siège...
Les rémunérations : les 17 plus gros salaires se partageront une enveloppe de 70 millions d'? !
Spinetta est passé de 300 000? avant la privatisation à 1 800 000 !
Etc...
Voilà aussi les raisons des mauvais résultats d'AF...
a écrit le 06/10/2013 à 13:44 :
L entrepreneur d Etat se fout du monde, on vire chez Air France des dizaines de milliers de salariés. On nous publie un classement de compétitivité européen, s il y a eu un accord chez PSA, au niveau national ça baisse. Depuis la crise l anglais a créé un million d emplois. On nous publie : Et se retrouve désormais à la 23ème place en matière de compétitivité dans ce classement qui recense 148 pays. Et le détail du classement n?est guère flatteur : 137ème pour les incitations fiscales à l?investissement, 135ème pour les relations entre patrons et salariés, 134ème pour les prélèvements obligatoires et 130ème pour le poids des réglementations. Et se retrouve désormais à la 23ème place en matière de compétitivité dans ce classement qui recense 148 pays. Et le détail du classement n?est guère flatteur : 137ème pour les incitations fiscales à l?investissement, 135ème pour les relations entre patrons et salariés, 134ème pour les prélèvements obligatoires et 130ème pour le poids des réglementations. Espagne 35, Italie 49, Portugal 51, ce qui se corrèle avec le taux de chômage en particulier des jeunes, donc un problème de morale sociale et la Grèce 91. Allons-nous vers des baisses de salaires pour ce problème alors qu on parle accord de baisses de salaires en entreprise ou bien TVA de 5 points. Et notre déficit sans croissance ça deviendra quoi ? Le sud européen est-il victime de l euro, de sa désindustrialisation, de son obésité bureaucratique, de sa sous compétitivité, de son manque d innovation ou bien c est jeunes tanguy qui sont coupables ? Ce qui conduit les pauvres jeunes à quitter le pays, 300000 en Espagne par exemple?
a écrit le 06/10/2013 à 13:25 :
Air France la compagnie,
- au personel le plus arrogant et faignant
- au tariffs les plus chers
- a la business class avec des sieges qui toujours deglingues et toujours pas a plat
- a la bouffe infecte
- aux retards permanents
- a l'aeroport d'attache le plus nul au monde
- des miles de voyage d'affaire pour envoyer les enfants chez papy et mamy
La fete est finie, bon debarras !!!!
Réponse de le 06/10/2013 à 19:17 :
Sur AF la bouffe est bonne même en économie.... Voyager donc sur United, Usair ou même Lufthansa et vous comprendrez le bonheur de relativement bien manger sur AF
Réponse de le 07/10/2013 à 9:24 :
@eurofederal. Je suis d'accord avec vous. Le service est très bien sur AF. Je voyage beaucoup. En fait le PNC n'est pas à montrer du doigt. Ce sont les dirigeants. Il y a plein de choses que nous ne comprenons pas: Je suis de Marseille. AF a ouvert sa base. Elle nous sert et chaque fois que je prends un vol européen, il est complet. Sauf qu'ils nous ont ôté la classe affaires.... Pourquoi? Pour ressembler à Ryanair. Pour ma part c'est un très mauvais calcul. La preuve en est, la direction reconnait la réussite de la base, mais pas de la recette unitaire. Germanwings et Vueling l'ont bien compris. Pas AF.... Du coup on peut voir les clients partir sur d'autres compagnies qui elles la proposent. Je pense à BA sur londres où la classe affaires est toujours remplies, ainsi que LH ou encore AH et TU.... Bref, les dirigeants prennent de mauvaises mesures....
a écrit le 06/10/2013 à 12:16 :
Alors l Etat abandonne les salariés français à leur sort ? Ceux de la BdF et les fameux emplois en double y ont droit, mais pas les autres. On parle de fermer des préfectures? Ou était-ce une mauvaise gestion avec des sureffectifs ? Quoi qu il en soit, les victimes dans notre système c est les jeunes. On entend parler d entrepreneurs d Etat qui font de la mauvaise gestion et qui font des dettes à la société. Est-ce du bon travail ou du mauvais travail ? Les billets seraient plus chers de 30% sans bénéfice pour le client?
a écrit le 06/10/2013 à 12:13 :
classement 2013 des meilleures compagnies aériennes : 1er EMIRATES 2ème QUATAR 3ème SINGAPORE ...... 15 ème AIR FRANCE (derrière LUFTHANSA et TURKISH AIR LINES)
celà ne remet il pas les choses à leur juste place ?
a écrit le 06/10/2013 à 11:52 :
Ravi, enfin un post objectif, ca fait du bien,au milieu de trop de betises affligeantes!!

AF n'est pas parfait, mais c'est une super compagnie, apres, les envieux et les jaloux qui n'y connaissent rien!!!
a écrit le 06/10/2013 à 11:03 :
Faudrait savoir : que reproche t on a AF ? Les salaires ? Les syndicats ? Effectivement forçons les gens a travailler gratuitement et supprimons les syndicats pour les remplacer par des syndicats maison... Maréchal nous voilà ! Regardez un peu les conditions de travail de Ryan air , un low cost et celles des compagnies premium du Golfe !!! Si vous trouvez que c est le paradis, envoyez vite votre cv, qu on rigole. Et si vous trouvez que les salaires sont trop élevés acceptez de baisser les vôtres, juste pour voir ;))) alors dieu reconnaîtra les siens !
a écrit le 06/10/2013 à 10:54 :
Faudrait savoir : que reproche t on a AF ? Sa qualité de service ? 2h de retard sur un vol intérieur Delta qui devait durer 1h30! Service pitoyable sur un vol British Airways entre Londres et Prague et en plus je me suis fait engueule. Kennedy AirPort, faut arriver 4 h avant pour être sur de passer les contrôles et l. enregistrement . Quant au comptage. Essayez donc avec des gens qui se lèvent tout le temps. C est sur qu AF n est pas parfait mais regardez aussi ce qui se fait ailleurs.
a écrit le 06/10/2013 à 8:35 :
Comme tous les monopoles francais...le contribuable a payé pendant des annees pour qu une race de seigneurs vivent grassement en menacant de paralyser le pays ( Chantage syndical)
Idem pour EDF, SNCF etc etc
a écrit le 05/10/2013 à 21:27 :
Je prends l'avion 3 ou 4 fois par an. Je privilégiais généralement AF, mais depuis quelques années je constate que les tarifs d'AF sont plus élevés que ceux d'autres compagnies régulières. Je ne suis pas non plus considéré comme un client privilégié sur cette Compagnie,car je ne bénéficie pas de billets GP On peut parfois se demander si les avions d'AF ne doivent pas d'abord être considéré comme des moyens de transport destiné au Personnel de la Compagnie ?
a écrit le 05/10/2013 à 21:05 :
manque d'anticipation, mais on peut toujours se refaire avec l'accord des personnels : vu le QI ambiant, c'est sûrement possible.
Réponse de le 06/10/2013 à 22:11 :
mini, ta remarque est aussi minable que ton pseudo!!
a écrit le 05/10/2013 à 20:24 :
Plusieurs explications à cette crise pour AF :
Le manque de vision de ses dirigeants. Le refus de la concurrence Low Cost. La force des syndicats face à une direction qui cède sur tout. Les salaires exorbitants des navigants. La non remise en cause du business model par les cadres supérieurs. Un environnement peu propice au développement (taxes ADP, taxe Chirac, chargés sociales...).
a écrit le 05/10/2013 à 19:45 :
Je pense que cet article a oublié un point essentiel le statut quo lors de la création d'AF/KLM ce type de création impose de la restructuration ce qui n'a pas été faite avec rigueur on a préféré danser dans la satisfaction immédiate sans vision de l'avenir. M. Spinetta est resté trop longtemps à la tête du groupe avec un conseil bien veillant pour lui. Nous avons avec un remake,moindre pour l'instant, de l'affaire scandaleuse d'Alcatel avec M. Tchuruk et son conseil d'administration incapable de remettre en question les choix de ce PDG . Il faut être inquiet pour cette compagnie qui a pris beaucoup de retard dans sa restructuration et qui par ricochet sera douloureuse.
a écrit le 05/10/2013 à 19:17 :
AF est à l'image de la France : salaires trop hauts, copinage, réseaux, prétention, se croient supérieurs aux clients. La prétention à la french, ça donne pas une image sérieuse et y a la concurrence qui en profite pour rafler les clients. Et vous avez vu les tarifs ? Et la réputation en a pris des coups depuis longtemps...
Réponse de le 07/10/2013 à 10:17 :
Vrai diagnostic !!! c'est le moment pour la france d'ouvrir les yeux et rectifier le tir avant qu'il ne soit pire .EX:sur la gastronomie avant au top aujourd'hui 16° ,classement de pays ou il fait bon travaillé France 21°.automobile -13°/.
a écrit le 05/10/2013 à 18:43 :
Air France a bénéficié pendant longtemps du voyage d'affaires car les sociétés de l'hexagone ont des accords avec Air France et il est vrai qu'il est toujours plus pratique d'utiliser des vols directs. Deux évolutions ont changé la donne. D'une part, le système de Hub des autres compagnies fonctionne très bien et on perd finalement peu de temps a rejoindre une autre capitale pour prendre un long courrier. D'autre part, l'arrivée de nouvelles compagnies à augmente les standards de qualité des équipements et du service sans que Air France ne s'adapte. Ce qui me gêne avec Air France, c'est l'inconsistance. On peut avoir un service très personnel sur un vol et se retrouver avec un service désagréable sur un autre vol. Finalement, cela dépend de l'équipage et de son humeur, ce qui n'est pas acceptable. Que dire de la piètre performance des aéroports français pour le temps de récupération des bagages et le passage à la douane!!! Cela a bien évidemment un impact sur les revenus de la société. Pour la partie coût, il ne faut pas chercher bien loin. Des syndicats puissants, un droit de grève utilise de manière abusive. Tout cela à contribue a des abus évidents. Malheureusement, Air France est a l'image de la France.
a écrit le 05/10/2013 à 18:30 :
Soutenir les salariés d'Air France contre les grincheux et jamais contents clients français !!!

Client d'Air France depuis des années, je veux louer les efforts, le travail des personnels au sol et de bord.
Car les sureffectifs existent bel et bien mais au siège social qui n'a jamais étè dépoussiéré.
On réduit les effectifs juste là où il faut les renforcer c'est â dire au contact de la clientèle. On est dans la logique inverse des entreprises du moyen orient ou d'Asie. Même si les coûts sont incomparables, la logique comptable des dirigeants d'Air France est illogique. Comment offrir plus de qualité de service avec toujours moins de personnels. On marche la tête à l'envers. Il faut mettre du personnel en nombre là il faut : enregistrement, embarquement, salons, à bord.
Je tiens à souligner les efforts des personnels suscités qui font de leur mieux avecvle peu de moyens qu'on leur offre : sièges et système vidéo du moyen âge, cuisine moyenne.
Mais au moins, l'humain est là à qui est ouvert, communique et est respectueux du travail des autres.
Quand je vois le comportement irrespectueux, inadmissible de bien des clients français si donnent une piètre image d'eux mêmes et de la France, j'ai honte pour la France. Faisons comme les autorités chinoises et apprenons à nos français voyageurs le bon comportement.
Je continue à voyager avec Air France car je sais comment sont payés, traités, surveillés les petits employés des autres compagnies du Golfe et d'Asie et un voyageur intelligent ne peut accepter tout et n'importe quoi. Il y a des choses perfectibles à Air France. Changez les dirigeants sortis des grandes écoles souvent plus aptes à placer leurs copains qu'à bien diriger, mettez du personnel de cabine et sol et vous verrez la différence.
Et apprenez le sourire, le respect à tous ces COMpatriotes voyageurs ou pas qui ne savent pas ce que devrait être notre patrie !!!
a écrit le 05/10/2013 à 18:22 :
air france fut longtemps a l image de la France pourrie gatée, obèse et deconnectée de la concurrence etrangère . Comme c est c est une entreprise privée elle obligée de se remettre en cause sinon elle disparait , alors que l Etat francais ne s est toujours pas remis en cause
a écrit le 05/10/2013 à 18:01 :
AFc'est en petit le modèle de la France qui a gave d'assistanat des millions de personnes.
a écrit le 05/10/2013 à 17:35 :
je pense, le fait qu'AF dépende principalement de ROISSY à l'international, n'est pas fait pour aider AF. Beaucoup de voyageurs européens évitent ROISSY et donc AF
En ce qui me concerne je vais pas mal en Asie, je passe par Londres pour prendre la British ou par Francfort pour prendre la Lufthansa
Il faut dire aussi que Flying Blue n'est vraiment pas terrible
a écrit le 05/10/2013 à 17:15 :
KLM doit regretter de s'être embarqué dans cette galère !!! j'ai entendu quelques commentaires de pilotes KLM sur AF; ce n'était pas joli
a écrit le 05/10/2013 à 17:10 :
La compagnie a totalement ignoré le phénomène "bas coût" et l'a même combattu croyant détenir la vérité. Roissy est un aéroport mal fichu et surtout très mal desservi par train. Quant aux liaisons à l'international depuis les régions, elles étaient pratiquement inexistantes. Enfin le personnel a cru ou voulu croire que le monopole du siècle dernier était encore là. Quelle erreur fatale.
a écrit le 05/10/2013 à 16:48 :
L'autre jour, j'ai pris un avion Air France, l'équipage a du s'y reprendre à quatre fois pour compter les passagers d'un A320 complet. Franchement totalement ridicule et d'un autre coté ça fait peur en cas de pépin.
a écrit le 05/10/2013 à 16:43 :
Personnellement, je connaissais quelqu'un qui travaillait chez AF et m'avait dit que l'absentéisme battait tous les records mais qu'il y avait aucun problème pour trouver des remplaçants compte tenu de l'effectif pléthorique.
a écrit le 05/10/2013 à 16:38 :
Pas assez de rendement et salaires beaucoup trop élevés, un petit effort a été fait sur le rendement, mais rien sur les salaires et les avantages scandaleux !
a écrit le 05/10/2013 à 15:15 :
Les compagnies d'aviation ont été depuis leur création récente des nids de faux emplois ainsi que dans la plupart des société de niveau national telles celles de l'automobile. Ces effectifs sont démontés au fil des obligations apportées par la concurrence. De ce point de vue Air France qui était le premier transporteur mondial en 2006 a été favorisé. Désormais il est besoin d'avancer un peu et de faire "pauvre" d'autant que l'achat des italiens se profile et que l'on veut débourser le moins possible. C'est le jeu. La compagnie qui est quasiment la plus grande du monde prête alors le flan à des critiques journalistiques dont elle espère bien qu'elles seront lues avidement outre Pyrénées. La stratégie a ainsi ses moments forts mais aussi ses moments faibles, seul le résultat compte.
a écrit le 05/10/2013 à 11:56 :
les maux d'Air France se résume à une simple équation ! Pléthore de syndicats+CCE en faillite+Pressions de l'Etat actionnaire (15%) = CRASH économique assuré.
Réponse de le 05/10/2013 à 12:18 :
Edit : les maux d'Air France se résumENT bien sûr, pardon pour cette coquille
Réponse de le 05/10/2013 à 13:22 :
Non , les maux d'Air France se résument à des salaires trop élevés...beaucoup trop. Et depuis toujours.
a écrit le 05/10/2013 à 11:30 :
On peut citer trois événements clés pour expliquer la situation actuelle
Le rachat d'AF par UTA Merci FM !!!!!
La fusion avec IT
L'accord avec KLM qui ne fonctionne pas
Le reste ce sont les syndicats et la main de l'Etat toujours présente
a écrit le 05/10/2013 à 11:09 :
Et ce serait tellement mieux, si les gens travaillaient gratuitement (on sait que le pire ennemi des entreprises, ce sont ses salaries)... Et puis comme ca, il n y aurait pas de syndicats, dieu merci ! Et grâce aux commentateurs avises, les managers et les dirigeants ne se tromperaient jamais ... Ce serait le paradis ! Vraiment !
Réponse de le 05/10/2013 à 11:52 :
prenez un jour SINGAPORE AIRLINES et vous comprendrez pourquoi AIR FRANCE a encore un chemin énorme à parcourir
Réponse de le 05/10/2013 à 12:47 :
Pourquoi travailler gratuitement? Si chez Air France les PNC travaillaient à la hauteur de leurs rémunérations le service à bord serait exceptionnel ...
Réponse de le 05/10/2013 à 13:24 :
@ rawi. Rions un peu, pour le travail gratuit, vous avez le medef: mouvement esclavagiste des employés français... ;o)
a écrit le 05/10/2013 à 11:08 :
Même si tout cela y participe, il serait réducteur d'expliquer les problèmes d'Air France par simplement des "personnels qui se gavent" et des syndicats aveugles.
@Aaa : Vous avez à mon avis tout à fait raison ; Air France subit surtout aujourd'hui l'incurie de son haut management et le fait qu'aucune (je dis bien aucune...) des menaces importantes qui se profilaient (apparition des Low Cost, hausse du baril, concurrence sur le marché monopolistique africain, montée en puissance des compagnies du Golfe hier et des compagnies indiennes et chinoises à venir, etc...) n'ont été détectées et examinées avec la froide analyse qui eut dû être mise en oeuvre. Seules les menaces locales et limitées dans le temps (SRAS par exemple) ont été un tantinet maîtrisées...
Le problème est que même si la tête a changé, Air France continue de se trainer des managers qui n'ont aucune pression quant à la qualité de leur boulot. Qu'ils fassent excellemment bien ou ridiculement peu, rien ne changera pour eux.
Bref, ils exercent encore comme Pierre-Henri Gourgeon, pour qui le salaire décorrélé de la performance était un dû, avec les dégâts que cela a causés.
Au-delà du plan Transform qui est finalement qu'un plan de réduction de coûts, une révolution des mentalités et des pratiques reste à faire et ce n'est pas encore gagné pour une boîte aux réflexes et à la structure encore bien emprunts de l'administration. C'est le plus difficile car cela commencera par le haut management lui-même.
Est-il prêt à se remettre en cause ?
a écrit le 05/10/2013 à 11:06 :
Christian Blanc : 1993-1997 IEP
Jean-Cyril Spinetta : 1997-2009 ENA
Pierre-Henri Gourgeon: 2009-2011 X SupAéro

Tous des potes aux potes dont les seules compétences sont d'être de serviles serviteurs et non des dirigeants.
La France et ses entreprises meurt de ces copinages.
Du balai tout ça, on fait la révolution quand ?
a écrit le 05/10/2013 à 10:59 :
En lisant tous les commentaires aussi avises qui savent tout sur tout, on s aperçoit qu il existe en France, mais bien caches, beaucoup de grands managers qui ne demandent qu faire leurs preuves.... Vite vite envoyez vos cv, vous qui avez tout compris et qui savez comment faire et AF-KLM sera sauvé !
Réponse de le 05/10/2013 à 11:12 :
c'est l'image de ce qui se passe en France ..........................plus d'entreprises dans moins de 10 ans..................
Réponse de le 05/10/2013 à 11:14 :
@Ravi : +1, +1, +1 !!!
a écrit le 05/10/2013 à 10:41 :
Il n'y a plus de place pour des compagnies nationales dans l'U.E. développée . D'autre part,la privatisation totale ou partielle conduit à un changement radical d'objectif . Les DG
pouvaient recevoir comme instruction de maintenir un service public . Les directeurs fina-
ciers doivent d'abord assurer la profitabilité de l'entreprise , ce qui est bien différent de sa rentabilité . Par exemple , il ne faut plus acheter d'avions , mais les louer ; d'où ne plus en assurer la maintenance lourde ( révisions) ; il faut supprimer les sièges sociaux somptuaires ,
rémunérer les dirigeants aux résultats , etc.
a écrit le 05/10/2013 à 10:37 :
Peut être tout simplement avec des employés qui ont le beurre, l'argent du beurre et le sourire de la crémière ... et c'est sur qu'a force de spolier son entreprise, cette dernière fini toujours par se retrouver dans le rouge!
La semaine dernière, il y avait encore un Flight Repport (malheureusement supprimé depuis) relatant les vols de trois jeunes profitant de billet GP R1 (du fait que la mère d'un des trois était pnc...) deux des trois ont été surclassés en P alors qu'ils voyageaient en Y bien entendu au détriment de PAX payant ... ( et je ne vous parle pas du logement gratuit dans les chambres des PN à l'hôtel) avec de tels comportements comment s'étonner de la santé de la compagnie ...
Réponse de le 06/10/2013 à 20:20 :
Sur quoi vous basez-vous pour dire que leurs avantages de surclassement se fait au détriment de qui que ce soit ?... puisque chacun des passagers en a eu pour son argent, et personne n'a été déclassé pour un GP... (enfin, j'espère !! après tout, je ne travaille pas dans l'aérien!). Quand à dire qu'aucun passager ne prendrait ce surclassement comme un dû, mon amie m'avait raconté, il y a quelques années, qu'elle privilégiait le cas de la mère avec bébé (qui n'avait pas de siège pour le bébé) pour la placer à côté d'un siège vacant .. Jusqu'au jour où mon amie a eu droit à un scandale : "oui... d'habitude j'ai droit à un 2e siège... c'est un scandale... pourquoi pas cette fois...?!" Mon amie lui a répondu que pour qu'elle y ait droit, il lui aurait suffi de réserver et payer un siège pour le bébé, et s'est ensuite juré qu'on ne l'y reprendrait plus !!! C'est du vécu ! Enfin, pour ce qui est de la "pub" : perso, j'ai eu l'occasion de voyager surclassé en business (en invité R1), mais pour mon prochain voyage Lyon-Réunion, même pour moi et malgré tout le plaisir que j'y ai pris, je n'ai pas les moyens de me payer la business !! Allez... à votre bon c?ur, msieurs-dames, si quelqu'un peut faire quelque chose pour mes longues jambes, je décolle le 8 janvier d'Orly !!
Réponse de le 06/10/2013 à 20:49 :
Si votre "amie" le dit Lyon, c'est que ça doit être vrai ...
Et vous voyez, vous faites de la pub, vous parlez du plaisir que vous avez pris pendant ce vol, de la place pour vos longue jambe, ... Et après ce vol, vous avez surement raconté à droite et à gauche votre expérience à l'avant de l'appareil.
Et pourquoi avez-vous été surclassé vu que vous en aviez pour votre argent? Il fallait laisser ce siège vide ...
Réponse de le 06/10/2013 à 21:56 :
N'importe quel idiot peut comprendre qu'il n'apporte rien à la clientèle de laisser un siège vide en Business, mais comme je vous l'ai dit, un client Lambda le considérera ensuite comme un dû ... ah au fait : retour de bâton: lors de mon voyage en R1, on s'est fait débarqué jusqu'au lendemain à cause du transport "surprise" d'un brancard !!! Les R1 n'ont pas que des avantages, et j'avais été prévenu !
Réponse de le 07/10/2013 à 7:40 :
C'est bizarre, le R1 est assimilé comme un passager lambda à l'inverse du R2 qui embarque si place dispo...
Si n'importe quel idiot peut comprendre qu'il n'apporte ... .... ..., il semblerait que ce soit bcp plus compliqué pour certain de comprendre qu'il vaut mieux favoriser sa clientèle que le copinage entre employés ...
Réponse de le 07/10/2013 à 12:33 :
Assimilé à un client lambda, donc débarquable en cas d'urgence (brancard, par exemple) et comme, logiquement, l'ordre de débarquage est inversement proportionnel au montant payé... les R1 sont les 1ère débarqués : les R2 n'étant pas considérés comme ayant réservés, ils ne sont même pris en compte !!
a écrit le 05/10/2013 à 10:25 :
Je pressens que le contribuable (la dette générale) va devoir remettre au pot car les syndicats vont faire appel à la BPI.
Réponse de le 05/10/2013 à 12:44 :
Sauf que l'Europe dira non. Comme elle a dit non pour Tamron et à ce moment là, les syndicats vont tomber de très très haut!
a écrit le 05/10/2013 à 10:21 :
http://www.youtube.com/watch?v=XqM-_TZUBQ4
a écrit le 05/10/2013 à 10:18 :
Salon Roissy: 6 employés à l'accueil, là ou les autres compagnies en ont 2 (ou 1) partout dans le monde...
Exemple de gaspillage. Cette société a été spoliée par ses salariés, qui croient qu'elle leur appartient et qu'ils peuvent se "servir" de tout... (comme des GP qui passent devant des passagers payants en liste d'attente).
Réponse de le 07/10/2013 à 11:13 :
@Jul... ça l'est... si on vous lit dans d'autres réponses ! Où votre obsession est répétée à outrance. Juste une (petite) information. Air France pratiquait selon votre souhait avant de faire un revirement; expliqué par les déclarations de lyon69. VOUS fantasmez, la compagnie expérimente..., elle...
Réponse de le 07/10/2013 à 11:51 :
pm; je suis désolé pour vous et votre français, mais c'est incompréhensible ...
""Air France pratiquait selon votre souhait avant de faire un revirement"" ça veut dire quoi ça?
Un petit effort et je vous réponds avec plaisir ;-)
Réponse de le 07/10/2013 à 23:22 :
@Jul Air France pratiquait le surclassement de ses passagers (réputés) fidèles... Avant de se rendre compte que c'était une arnaque, car cela n'avait pour effet que de réduire le revenu par tête, car CES passagers n'achetaient que de l'Economie, sachant bénéficier de la classe Affaires... gratos. Elle a donc changé sa doctrine et préféré, en cas de besoin, passer en classe Affaires des passagers qui ne sont pas susceptibles de "réclamer leur dû" la fois suivante (pour autant qu'elle ait lieu, vu l'infime nombre de ces passagers "maison").
Cela vous va mieux, comme ça ?
PS il existe des cours de français pour les attardés intellectuels, vous devriez postuler...
Réponse de le 08/10/2013 à 18:05 :
Bravo pm, c'est bcp mieux, je vois que vos cours pour attardés intellectuels portent leurs fruits ... Lorsque vous aurez encore un peu progressez, faites nous signe!
Sinon, votre justification sur le copinage est comment dire ... douteuse. Mais bon si ça vous fait plaisir pourquoi. Un type un jour a dit " heureux les simples d'esprit "
a écrit le 05/10/2013 à 10:16 :
Le fait d'être protégé par l'Etat et d'avoir un monopôle sur beaucoup de destinations ont faibli AF et ont retardé toute restructuration et amélioration que les autres companies, Lufthansa, BA, Iberia etc. ont fait depuis longtemps.
Avec ces petites mesures AF essaye de combler le retard mais en aucun cas prendre une avance sur les autres. Il en faudra des mesures beaucoup plus important.
a écrit le 05/10/2013 à 10:04 :
apres s être autant moquer des usagers par des grèves ....voila le résultat...merci aux syndicats .....les statuts en or se transforment en ferraille les concurents se regalent
a écrit le 05/10/2013 à 9:58 :
merci aux syndicats .....a trop tirer sur la corde voila le resultat les statuts en or se transforment en ferraille...las concurents se regalent
a écrit le 05/10/2013 à 9:57 :
Comment AF en est arrivé là ? Oh c'est pas compliqué, et ça dure depuis longtemps : salaires des PNT pharaoniques et avantages exorbitants, strates de directions bien trop nombreuses, lignes non rentables mais maintenues sur la pression des divers gouvernements, personnel pléthorique et j'en passe. Mais ne vous en faites pas, certains ( et ils sont nombreux ) en ont (très ) bien profité...
a écrit le 05/10/2013 à 9:55 :
Air France qui se présente comme une compagnie premium et se comporte comme une compagnie de deuxième zone. Cela fait des année que je ne prend plus air france depuis que nous avons été traité comme des moins que rien par le personnel de bord et au ,sol alors que nous avions fait une assistance sanitaire pendant 15h de voyage.
Ce comportement et l'agressivité du personnel au sol nous a fait rater notre correspondance et perdre deux journées de travail. depuis nous sortons de France avec des lowcoast puis nous prenons des compagnies étrangères ou le client est roi pour des tarifs inférieurs à ceux d'air france. Comme on fait son lit on se couche!
Réponse de le 05/10/2013 à 11:02 :
Allez donc essayer de prendre une Low-Cost en rapatriement sanitaire...
a écrit le 05/10/2013 à 8:58 :
La principale erreur des compagnies européennes fut été de laisser dériver le court courrier et ne pas se concentrer sur le long courrier, AF a réussi à passer des bons chiffres au début car elle se gavait de sa position hyper préférentielle en Afrique et la non concurrence dans ce secteur du monde, maintenant la concurrence est présente aussi dans ce continent et le système s'écroule, donc il faudrait au plus vite se libérer du court et lie des accords avec Easyjet ou développer Transavia pour alimenter CDG et faire d'AF une excel?ente compagnie long courrier, regardez émirates avec easyjet, Lufthansa et germanwings etc... Tous le font AF n'a pas le choix mais cela demandera beaucoup de sacrifices aux syndicats des provinces et ça c'est compliqué à faire passer
a écrit le 05/10/2013 à 8:56 :
Je pense que dans votre analyse, il manque une donnee, c'est celle des salaires et del gouvernance spinetta, on a augmente de 3 a 4% les salaires jusqu'en 2009. E fait on a distribue les resultats des couvertures carburants en salaire. Et c'est tres dommage.

On paye un couple direction syndicat qui n'avait aucune hauteur de vue. Un jour l'inventaire des annees spinetta-gourgeon devra etre fait. Car a part la fusion, rien n'a ete bon. Les low cost : pas un danger. Les compagnies du golfe, jusqu'en 2009 : pas le meme metier, les bases provinces : nulle (mrs-eindhoven), les negociations salariales : nulle, air france prend tout juste des mesures d'augmentations individuelles a la performance!!! La sécurité des vols : yto, concorde et rio! Le recrutement : on traine comme un boulet les 3000 jeunes du 93 impose par gayssot et bartolone pour les pistes supplémentaires. Faire tapis devant adp: check. Imposer les mauvais partenaires : vietnam airlines... Check!

Bref, c'est un coup de balai geant qu'il faut faire et nous y sommes!
Réponse de le 12/10/2013 à 19:40 :
Depuis deux ans ,je pense qu'AF est condamnée a moyens termes ,d'une part de l'incompetence des dirigeants et le corporatisme des synd de pilotes
le low cost est pris Dubai le grand HUB oriental compagies du Golfe et asiatiques
beaucoup plus perfomantes,il est bien sur certains que de nombreux politiques sont
aussi responsables
a écrit le 05/10/2013 à 8:43 :
- la vision à court-terme et l'incompétence du management...! et tout s'écroule...!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :