Air France : les pilotes exigent un médiateur, Valls refuse

Refusant toujours les propositions de la direction sur Transavia France (inchangées), les pilotes lèveront la grève uniquement si un médiateur indépendant est nommé.
Fabrice Gliszczynski

3 mn

Les syndicats demandaient la mise en place d'un groupe unique de pilotes pour les avions de plus de 110 places (sous contrat Air France) pouvant passer d'une compagnie à l'autre. Cette revendication était à l'origine du conflit.
Les syndicats demandaient la mise en place d'un groupe unique de pilotes pour les avions de plus de 110 places (sous contrat Air France) pouvant passer d'une compagnie à l'autre. Cette revendication était à l'origine du conflit. (Crédits : reuters.com)

Le feuilleton des négociations entre la direction d'Air France et ses pilotes continue. Comme il fallait s'y attendre, les dernières propositions faites par la direction ce vendredi concernant Transavia France (inchangées) n'ont pas convaincu les pilotes de lever la grève.

"Les propositions de la direction ne répondent pas aux préoccupations de la profession", a indiqué vendredi soir le SNPL dans un communiqué. "Dans l'intérêt de l'entreprise, nous demandons la désignation sans délai d'un médiateur indépendant afin de mettre un terme à cette situation (...) Le SNPL sera prêt à lever le conflit dès la nomination de ce médiateur", a déclaré le syndicat.

Une proposition rejetée par Matignon, qui estime qu'une solution de sortie du conflit est déjà "sur la table".

"Les médiations sont utiles lorsque le dialogue social n'a pas lieu; dans le cas d'Air France, il a eu lieu. Depuis 12 jours la négociation a été intense, des avancées ont été faites par la direction. La négociation est maintenant arrivée à son terme. Une solution de sortie du conflit est sur la table, aux pilotes de s'en saisir. Il n'y a pas lieu de relancer une nouvelle négociation avec un médiateur. Chacun est maintenant face à ses responsabilités", a fait savoir le cabinet du Premier ministre Manuel Valls dans une déclaration à l'AFP.

La pression est donc forte sur le SNPL alors que la direction, après avoir lâché sur Transavia Europe, reste inflexible sur Transavia France.

La direction inflexible

La direction maintient en effet la nécessité d'employer les pilotes "aux conditions d'exploitation et de rémunération de Transavia France, afin de garantir la compétitivité de cette dernière ainsi que son développement en complémentarité avec le réseau Air France".

Selon le communiqué, "deux contrats coexistants (Transavia France et Air France) seront mis en place pour les pilotes Air France volontaires pour Transavia France. Les règles d'utilisation et de rémunération seront celles en vigueur dans l'entreprise où le pilote exercera son activité et où il sera rémunéré. Ce dispositif permettra par ailleurs un développement de carrière dynamique et intégré, comprenant notamment une liste de séniorité unique".

Les syndicats demandaient au contraire la mise en place d'un groupe unique de pilotes pour les avions de plus de 110 places (sous contrat Air France) pouvant passer d'une compagnie à l'autre. Cette revendication était à l'origine du conflit.

Flotte de Boeing 737

La direction entend par ailleurs développer Transavia France au-delà de 14 Boeing 737 dès l'été 2015 "afin de capter une plus grande part du marché loisir en forte croissance, de créer 1.000 emplois, dont 250 (de) pilotes, et de renforcer la position de leader du groupe Air France-KLM sur la plate-forme de Paris-Orly". Aujourd'hui la flotte de Transavia France est en effet limitée à 14 avions, une barrière inscrite dans l'accord de création de la compagnie signée en 2007 avec les pilotes d'Air France. Le principe d'une flotte unique de Boeing 737 est lui aussi maintenu, alors que les pilotes demandaient une flotte d'A320.

Une grève insupportable pour Valls

La position d'Air France avait reçu le soutien de Manuel Valls qui a déclaré que cette grève "insupportable" devait s'arrêter. En marge d'un déplacement à Arras (Pas-de-Calais), le Premier ministre français s'en est pris à l'"attitude égoïste" des pilotes grévistes, les appelant à accepter la dernière proposition faite par la direction et à abandonner leur revendication d'un contrat de travail unique entre les pilotes d'Air France et de Transavia. Cette demande est "incompatible" avec le développement du low-cost, a-t-il déclaré.

Fabrice Gliszczynski

3 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 114
à écrit le 28/09/2014 à 10:17
Signaler
Je me souviens dans un tout autre contexte Ronald Reagan excédé par les énièmes revendications de ses contrôleurs du ciel avait licencié tout le monde . Ces derniers étant réembauchés mais à des conditions moins léonines .

à écrit le 28/09/2014 à 9:47
Signaler
Ils ont raison de défendre leur job mais on est tout simplement jaloux de leur statut.

le 28/09/2014 à 10:00
Signaler
Jaloux de qqun dans une société au bord du gouffre ... faut pas pousser.

à écrit le 28/09/2014 à 8:34
Signaler
Le mieux est de déposer le bilan et d'embaucher des pilotes pas des diva Il faut savoir arrêter avec ces corporatismes,stop L'état de la France est une catastrophe Mais ou est l'état ?

à écrit le 28/09/2014 à 6:45
Signaler
95% des français ne prennent jamais l'avion...alors cette grève on s'en fout.

le 28/09/2014 à 8:58
Signaler
Bien dit ! On s' en fiche totalement !

le 28/09/2014 à 9:51
Signaler
Vous devriez le prendre l hiver l ile maurice c est tres cool Des habitants sympa des plages superbes de l eau a 27 et des restos excellent Ça fait bien oublier les cégétistes !!

à écrit le 28/09/2014 à 4:09
Signaler
Requiem pour des cons....voilà ce qui se joue actuellement. Le refu d'accepter la concurrence au business model plus affuté., le refu d'accepter que rien n'est éternel, et que même eux vont devoir changer....Cette tragédie est le reflet de la société...

à écrit le 27/09/2014 à 23:02
Signaler
Demain on dépose le bilan et on crée une nouvelle entreprise sans extrémiste corporatifs

à écrit le 27/09/2014 à 22:20
Signaler
SNPL : on va vous faire préférer le train...

à écrit le 27/09/2014 à 22:15
Signaler
Un médiateur ? Nommé par qui ? LE gouvernement? Le premier ministre s'est déjà exprimé : il n'y a plus rien à négocier avec cette bande d'égoistes ! ... alors à chacun maintenant de prendre ses responsabilités... la direction a cédé sur ce qui était ...

à écrit le 27/09/2014 à 18:44
Signaler
Je ne comprends pas qui va encore acheter des vols avec Air France. Il y a encore des personnes qui pensent qu'il faut acheter français? Depôt de bilan pour Air France et allons vers les low costs

le 27/09/2014 à 19:08
Signaler
T'oublie que la grande majorité du personnel n'est PAS pilote! Donc pas en grève.... Mais si tu préfères que tes futurs impôts serviront à payer les allocations chômages de ces gens,moi je préfère cotiser pour les écoles,les hôpitaux .....

le 27/09/2014 à 19:55
Signaler
Les allocations chômage ne sont pas payées par les impôts mais par les salariés ( taux prélevé sur leurs salaires) car comme son nom l'indique l'assurançe chômage est un système d'assurance.

à écrit le 27/09/2014 à 18:36
Signaler
c'est un peu leur "chant du cygne".

le 27/09/2014 à 18:49
Signaler
c’était la même chanson chez France Télécom... et ORTF !

à écrit le 27/09/2014 à 18:31
Signaler
Les avions sous peu ... voleront sans pilotes .... alors les gens du SNPL seront chez "Paul emploi" !

le 28/09/2014 à 5:55
Signaler
tu n'as rien compris , les avions voleront sans pilote mais ceux-ci seront au sol pour les manoeuvrer

le 28/09/2014 à 9:03
Signaler
Moi je le fais déjà dans ma chambre avec mes jouets ... comme quoi tout est relatif ...

à écrit le 27/09/2014 à 18:24
Signaler
pibot .... et plus de pilote air-France !!!!!!!!!!!!

à écrit le 27/09/2014 à 17:34
Signaler
Pourquoi la presse parle de "45% des vols sont assurés" ? non mais, c'est de la désinformation, désolée. 45% ? Mon mari, le comte de Fatras, ne peut rentrer de Nice demain où seulement 4 vols sur 22 seront assurés par Air France, soit moins de 10% de...

à écrit le 27/09/2014 à 17:32
Signaler
On comprend donc que l'avenir de la compagnie importe peu les pilotes, c'est ecoeurant.

à écrit le 27/09/2014 à 17:09
Signaler
changement de nom .... "AIR SNPL " !

à écrit le 27/09/2014 à 17:08
Signaler
Y a t il encore un avenir pour Air France mes amis ?

le 27/09/2014 à 17:48
Signaler
C'est la question qu'on se pose à Buenos Ayres à ce moment.

le 27/09/2014 à 18:25
Signaler
ouiiiiiiiiiiiii pibot !

à écrit le 27/09/2014 à 16:59
Signaler
pourquoi la direction refuse t elle la nomination d'un médiateur? ( seule condition posée par le SNPL pour arrêter la grève) à 15 millions par jour, cela fait cher le refus, non?

le 27/09/2014 à 20:41
Signaler
Parce qu’un médiateur signifierait de nouvelles négociations, alors qu’il n’y a plus rien à négocier : le SNPL a pretexté que créer Transavia europe entrainerait une délocalisation du groupe AF, avec des contrats locaux pour les employés basés à l’ét...

le 28/09/2014 à 6:08
Signaler
La direction n'a jamais rien laché .Transavia europe n'était qu'un leurre créé après le début du conflit pour faire croire à l'opinion et au gouvernement qu'on cédait quelque chose .On est revenu au point de départ .Le côut de cette grève est déjà de...

le 28/09/2014 à 9:45
Signaler
mais que faites vous a la table des négociations, RIEN, pourtant on compte sur vous.

à écrit le 27/09/2014 à 16:44
Signaler
si on compare les salaires d'Easy Jet et ceux d'air france et le nombre de personnel/avion ( 50/1 chez easy jet, 250 chez air france ) on s'aperçoit très rapidement que ce ne sont pas les pilotes qui trinqueraient le plus mais le personnel des escal...

le 27/09/2014 à 20:46
Signaler
Les pilotes perdraient les assurances complémentaires, les retraites complémentaires, le CE pilotes d'AF qui a fait sécession des CE personnel aux sols (on est unitaire... seulement entre nous !)... et ils voleraient 900 h par an au lieu de 630 h !! ...

à écrit le 27/09/2014 à 16:39
Signaler
Les pilotes disent qu'ils se battent pour conserver les emplois en France. Quelle bande d'égoïste !!! Regardez la marque de leur véhicule personnel... à une très large majorité que des voitures de marques étrangères. Moi j'ai choisi comme la sncf Bye...

à écrit le 27/09/2014 à 16:18
Signaler
Le bras de fer entre les pilotes et la direction d'AF fait rage croissante, parait-il. Cependant il ne suffit que dans quelques jours l'affaire soit réglée, on reprend du service, la presse n'en parle plus et la vie est belle en France. Si des mois a...

à écrit le 27/09/2014 à 16:00
Signaler
Osons ! Mettons Air France en faillite, virons tous les pilotes, et créons une nouvelle compagnie en ne reprenant que les personnel au sol et pilotes non grévistes avec de nouvelles conventions.

le 27/09/2014 à 16:19
Signaler
Avec ou sans participation de l'Etat ?

le 27/09/2014 à 22:46
Signaler
Encore un petit effort les gars.. Vous allez bien réussir a couler Air France, et il ne vous restera plus que Transavia :-)

à écrit le 27/09/2014 à 15:11
Signaler
Tout le monde doit savoir et ne pas oublier que la disparition d'Air France est voulue par la Finance Internationale... Tous les moyens seront utilisés pour ruiner la France.

le 27/09/2014 à 15:44
Signaler
Et pourquoi "ruiner la France" ? notre pays est un pays vassal des toutes les instutions finacières internationales, il se plie à l'OTAN, à la politique des néoconservateurs américains (ily en a mêmes des "néocons" français, Hollande et Fabius), la F...

le 27/09/2014 à 17:49
Signaler
vous parlez de "notre pays" avec un nom pareil ?….

à écrit le 27/09/2014 à 13:56
Signaler
certes ils ne connaissent pas la crise ...des jeunes pilotes sont dispo pour travailler...ces seigneurs peuvent voir ailleurs

le 27/09/2014 à 18:42
Signaler
Souvent d'anciens officiers pilotes de l'armée de l'air,qui touchent déjà une très bonne retraite! La grève peut durer.....Ils sont à l’abri !

à écrit le 27/09/2014 à 13:35
Signaler
Lors de cette grève des pilotes de la compagnie Air France, la plus longue depuis celle de 1998, plusieurs polémiques sont nées sur la méthode de calcul du pourcentage de pilotes grévistes, donc de vols annulés. Le staff du Syndicat national des pilo...

le 27/09/2014 à 15:30
Signaler
ne sommes_nous pas face à une manipulation politique,tendant à prouver que ce gouvernement est incapable de gérer 1000 personnes????? alors gérer la Nation???

à écrit le 27/09/2014 à 13:25
Signaler
la concurrence exulte ! Cerise sur e gâteau AF est condamnée à disparaître du fait de l' incompétence technique de nombre de ses chauffeurs qui plantent les avions par la faute des autres ...

le 27/09/2014 à 13:59
Signaler
DES TROP payés

à écrit le 27/09/2014 à 13:23
Signaler
Ils sont hors du système social, comme nos hommes politiques. Ils sont trop riches tout simplement et ne connaissent pas la misère. (vous avez dit une révolution.... pourquoi pas)

le 28/09/2014 à 9:12
Signaler
+ 100 !

à écrit le 27/09/2014 à 12:31
Signaler
"Einstein ou le génie extraterrestre" (RMC) comme les pilotes d' air France .... et la marmotte met le chocolat dans la papier d'alu ! La fin pour Air France !!!!!Perso ... je suis proche de Franck que d'Albert et n...

à écrit le 27/09/2014 à 11:58
Signaler
Quand même une drôle de façon de négocier que de refuser un médiateur. Que craint la direction et le ministre ? S'ils acceptent, les pilotes reprennent le travail tout de suite et ils acceptent par avance la solution du médiateur. C'est certain c'...

le 27/09/2014 à 13:34
Signaler
Oui pas de médiateur et ils ont raison . Un médiateur pour quoi faire ??? Offrir du pain chaud aux pilotes !!! Prétentieux , méprisants et pas vraiment compétents quand on compte les accidents et catastrophes qui ont endeuillé af it et uta . Oui la s...

le 27/09/2014 à 21:05
Signaler
au final, pour Transavia France n’a que 2 alternatives : Etre compétitif… ou crever, tué par la concurrence de Easyjet, ryanair, mais aussi Vueling (groupe British airways-iberia), germanwings (groupe Lufthansa) !! Quelles avancées sont prêts à fai...

à écrit le 27/09/2014 à 11:38
Signaler
Les cadres du syndicat des pilotes continuent d'être payés: ils ont "omis" de se déclarer en grève.... C'est sans doute ce qu'ils appellent la solidarité avec les grévistes !

à écrit le 27/09/2014 à 11:34
Signaler
La presse etrangere est stupefaite que des pilotes trop payes dans un contexte de competition accrue dans le domaine du transport aeriens ont eu gain de cause. Ils font du tord a l'image de la France, moi je dis qu'on devrait rendre cette greve illeg...

à écrit le 27/09/2014 à 11:33
Signaler
Et si Air France déclarait la faillite ? Tranquillisez-vous, cela va venir.....

à écrit le 27/09/2014 à 11:26
Signaler
Ils ont raison. Il ne faut rien lâcher...(je parle des pilotes).

le 27/09/2014 à 11:34
Signaler
Autant couler la boîte et demander aux contribuables français de payer les pertes .....

à écrit le 27/09/2014 à 11:21
Signaler
les Cies aériennes étrangères qui desservent la France applaudissent cette grève....Elles ont leurs avions remplis avec les transferts de clients AF. De plus, ces Cies ont augmenté les prix des billets de 50 à 1OO%.....par rapport à leurs tarifs d'a...

le 27/09/2014 à 12:49
Signaler
Vous réalisez les faiblesses d'Air France qu'on voit depuis toujours mais la presse RP ne les voit jamais. Ou au moins fait semblent de ne pas les voir et nous font descendre par le gosier des papiers en parlant des "réussites commerciales" d'Air Fra...

le 27/09/2014 à 15:45
Signaler
+ 1000

à écrit le 27/09/2014 à 11:07
Signaler
aux pilotes d'AF au contrat Gourmets ( qui ne se restaurent que dans les 3 * à chaque escale) je suis avec vec vous à fond A bas les low cost à la noise Vive les classes éco et business sur AF. En avant marche patapan tsoin tsoin. Quoique dans moins ...

à écrit le 27/09/2014 à 11:03
Signaler
Je trouve que c'est bien payé un chauffeur d'autobus du ciel! Surtout s'il sont deux. Manque peut être un troisième pour faire une p'ite belote....

à écrit le 27/09/2014 à 10:46
Signaler
les pilotes vont payer la note tôt ou tard ... en bien fait pour eux ! .... Je pleins le personnel au sol !

le 27/09/2014 à 15:33
Signaler
C est le même problème des nantis embourgeoiser qui ne veulent pas lâcher une miette Regardez le prix moyen d'une pharmacie 1 million d euros mimi payer pas la sécu et les trimar de la France des sans dents

le 28/09/2014 à 9:10
Signaler
La France des ? Prenez un autre terme que celui utilisé par ces mêmes riches bourgeois que vous critiquez .. avec raison par ailleurs ....

à écrit le 27/09/2014 à 10:34
Signaler
Les pharmaciens seront en grève mardi !

le 27/09/2014 à 11:36
Signaler
Peu de rapport avec Air France, si ce n'est le délire gouvernemental qui finira par détruire totalement la société .....

le 27/09/2014 à 15:47
Signaler
C'est la faute à Sarkozy et à Christian Blanc avec son plan social de 2010. Point barre.

à écrit le 27/09/2014 à 10:33
Signaler
Décidément...dernière chose..AF est bien privatisée ? Ma mémoire me fait défaut...si oui, pourquoi toujours se tourner vers le gouvernement ? En 1961 déjà il y avait un mouvement de pilotes AF et l'autre compagnie jugée "low cost" était Air Inter...

le 27/09/2014 à 12:38
Signaler
L'état est le premier actionnaire d'Air France avec 16% du capital...

le 28/09/2014 à 9:12
Signaler
Bien sûr Christophe, merci pour cet éclaircissement. 16 %...et 84 % par les pilotes....?

à écrit le 27/09/2014 à 10:27
Signaler
ah...j'oubliais....bien sûr, les journées non travaillées devront être payées au moment du retour à la "normale" sinon....

le 27/09/2014 à 11:11
Signaler
Si c'est vrai c'est une honte

à écrit le 27/09/2014 à 10:21
Signaler
Voilà ce que je propose : puisque les pilotes décident depuis toujours la stratégie d'entreprise et politiques salariales (les leurs au détriment des autres catégories de personnel AF) alors qu'ils participent aux pertes prochaines de la compagnie et...

à écrit le 27/09/2014 à 10:17
Signaler
les nantis à 15 000 Euros par mois doivent retourner au boulot Dans le cas contraire c'est la porte car il y a des candidats au poste

à écrit le 27/09/2014 à 10:12
Signaler
Juste pour l'info, il ne faut pas aller chercher trop loin l'une des causes majeures de la pagaille qui s'installe chez Air France. Voici les résultats des actions de quelques compagnies aériennes atteintes par les sanctions russes à leur bourses res...

à écrit le 27/09/2014 à 10:03
Signaler
Sans ces 3,5%, pas d'Air France... Je suis client d'Air France parce que je sais que les pilotes et les avions sont parmi les meilleurs de la planète. Ma sécurité n'a pas de prix et payer mon billet plus cher n'est pas un problème. C'est au contrair...

le 27/09/2014 à 10:32
Signaler
Avez-vous déjà pris une autre compagnie ? Je suis désolé mais cela fait des années qu'Air France n'est plus synonyme de "prestige". D'ailleurs Alexandre Juniac l'a bien compris et essaie tant bien que mal de redorer le blason de la compagnie notammen...

le 27/09/2014 à 10:42
Signaler
voici bien une réflexion de Français. Vous oubliez les accidents Air France. Même si Air France est une bonne compagnie ce que je ne conteste pas. Arrêtez de regarder uniquement votre nombril et vous en sortirez grandi.

le 27/09/2014 à 10:55
Signaler
@Realityshow: Avant de raconter n'importe quoi renseigner vous, aller donc lire ce qui concerne Air France sur le site de securvol.fr, on y parle, entre autre, du crash du Rio - Paris. A la fin de la grève l'ambiance qui va régner à bord des appare...

à écrit le 27/09/2014 à 9:56
Signaler
La logique voudrait que si les pilotes dictent les stratégies de l'entreprise, ceux-ci acceptent aussi de prendre en charge les déficits éventuelles... La participation totale en quelques sorte!

le 27/09/2014 à 15:36
Signaler
Vous devriez le soleil de maurice est des Caraïbes l hiver c est très non pour la santé Lol !!!?

à écrit le 27/09/2014 à 9:46
Signaler
comment on peux laisser la moitier des pilotes foutre en l air une compagnie ca fait 3.5% des employés d AF !!!! pour déclancher une greve dans les trasnports il faudrait 50% des salairiés consultés par votes secret

le 27/09/2014 à 10:15
Signaler
Vivement mme Tatcher

le 27/09/2014 à 11:28
Signaler
On s'en fout. 95% de la population ne prend jamais l'avion.

à écrit le 27/09/2014 à 9:39
Signaler
Cela permet aux autres compagnies de gagner des parts de marché. Et à Air France de demander aux personnels au sol de faire des sacrifices car les résultats seront mauvais cette année. Pendant ce temps les nantis avec un salaire supérieur à celui d...

le 27/09/2014 à 14:07
Signaler
A tel point qu'il fut impossible, depuis la grève à pendant quelques jours, de réserver un billet le jour J sur Emirates, les 3 vols quotidiens en A380 étaient pleins. Qu'ils continuent la grève, après tout, en long courrier je ne prends pas A.F. E...

à écrit le 27/09/2014 à 9:39
Signaler
Le plus simple est qu'AF disparaisse et qu'une autre compagnie soit créée. Comme cela fut le cas avec Sabena et Swissair et dans une moindre mesure avec Alitalia.

à écrit le 27/09/2014 à 9:19
Signaler
Ce type de pratique avec nouveau contrat moins avantageux se pratique déjà dans moult entreprises tout à fait légalement ,il est vrai que les moyens de pression sont pour les pilotes disproportionnés et ils en profitent pleinement.

à écrit le 27/09/2014 à 9:00
Signaler
Les français en "colère" contre leurs employeurs ont pris l'habitude d'appeler l'Etat à la rescousse pour favoriser le "dialogue social"..je crois que c'est une blague: j'adore le deuxième degré..

à écrit le 27/09/2014 à 8:57
Signaler
Dans l intérêt de l entreprise, il faut vite fait qui arrête leur grève d enfants gâtés.

le 27/09/2014 à 9:18
Signaler
Effectivement, en affaiblissement AF les pilotes vont sans doute l'obliger à s'allier avec des compagnies du Golf qui lui prennent des parts de marché (cf Alitalia). Bravo les pilotes. L'état providence a pris le pas sur l'état régalien !

le 27/09/2014 à 14:04
Signaler
Ce qui est "risible" dans cet histoire est qu'A.F n'a pas arrêté e nous bassiné avec les compagnies du Golfe alors que le danger vient de l'intérieur cad les compagnies low-cost. Bref, du grand n'importe quoi surtout tant que l'on s'évertuera à mett...

à écrit le 27/09/2014 à 8:56
Signaler
mr walls,ne faites pas comme avec la sncm ,je serai ferme et le lendemain tout ceder aux syndicats .PAR CONTRE FAITES RESPECTER LE DROIT DE TRAVAILLER ?LES intimidations doivent arreter

à écrit le 27/09/2014 à 8:43
Signaler
Amis du Medef bonjour a vous tous .

à écrit le 27/09/2014 à 8:43
Signaler
Valls est systematiquement du cote des patrons et jusquoboutiste. Donc avec lui le crash est certain. Heureusement qu'il ne pilote pas les avions!

à écrit le 27/09/2014 à 8:37
Signaler
ces pilotes meritent d etre licenciés des lors que air france aura ses prochain bilans negatif. de plus, que tous ceux qui prennent l avion evite cette compagnie qui est devenu low cost dans le service depuis longtemps

à écrit le 27/09/2014 à 8:35
Signaler
pour vals c'est pain-béni cette gréve impopulaire des nantis d'air france: cela renforce son image "d'homme de gauche" écornée récemment. Et ce n'est pas fini puisque bientôt ce sont les notaires, pharmaciens,.., qui vont manifester avec à la clef ...

à écrit le 27/09/2014 à 8:23
Signaler
Les pilotes ne vont quand-même pas recommencer le travail un samedi!!! C'est normale.

le 27/09/2014 à 17:06
Signaler
Les pilotes ne connaissent pas les week end ou les vacances synchronisés avec les vacances, sombre con.

à écrit le 27/09/2014 à 8:07
Signaler
Situation ubuesque...seraient-ce parce qu'ils s'agit d'une grève des pilotes que tout le monde présente comme des "nantis" qu'un gouvernement de gauche applique une politique de droite? Je trouve tout cela lamentable à l'image de la France qu'a voulu...

à écrit le 27/09/2014 à 7:47
Signaler
L'état a lâché la direction qui a elle-même reculé. Les pilotes obtiennent tout ils auraient tort de ne pas en profiter, actuellement ils sont passés aux négociations pour améliorer les déroulements de carrière, une fois cela obtenu ce sera les salai...

à écrit le 27/09/2014 à 6:02
Signaler
puisque les pilotes cessent la grève dés la nomination d'un médiateur , pourquoi alors Vals refuse cette alternative ? effets de muscle absurdes ...

le 27/09/2014 à 10:36
Signaler
On ne négocie pas avec des maîtres chanteurs et on ne cède pas au chantage...

à écrit le 27/09/2014 à 4:02
Signaler
l'etat n'a qu a dissoudre ce syndicat

à écrit le 27/09/2014 à 0:34
Signaler
Le seul point pour lequel les pilotes ont raison est de remplacer les B737 par des A320. comment intégrer une flotte aussi différent de celle de Transavia dans le groupe ou les A320 sont déjà très présents. Cela représente un surcout pour le pilote...

à écrit le 27/09/2014 à 0:16
Signaler
Ne m'appelez plus jamais Air France, les passagers m'ont laissé tomber. Ne m'appelez plus jamais Air France c'est ma dernière volonté.

à écrit le 27/09/2014 à 0:14
Signaler
J'espère qu'ils n'auront pas à la fin du mois leur salaire normal. La direction devrait tous les licencier.

le 27/09/2014 à 4:03
Signaler
bien sur il seront payer

à écrit le 26/09/2014 à 23:35
Signaler
Sincèrement, il a raison. Maintenant on attend qu'il poursuive la logique jusqu'au bout et qu'il fasse aussi accepter à la fonction publique que l'emploi garantit à vie est aussi égoïste que la rente de situation du pilote Air France.

à écrit le 26/09/2014 à 23:28
Signaler
Si la SNCF n'est pas en grève ou deraillée.

à écrit le 26/09/2014 à 22:56
Signaler
Ces mecs sont la honte de ce pays arc-bouté sur leurs privilèges.....

à écrit le 26/09/2014 à 22:45
Signaler
Il faut virer tous ces égoïstes du snpl surpayés et les remplacer par des gens qui ont envie de travailler et pas de couler leur entreprise

à écrit le 26/09/2014 à 22:37
Signaler
Le modèle économique du transport aérien change. Sur le court et moyen courrier impossible pour Air France d'être compétitif avec des pilotes aux salaires si élevés. Donc, et c'est malheureux, mais nous sommes en fin de cycle, et désormais les pilote...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.