Air France-KLM lance son augmentation de capital de près de 1 milliard d'euros

 |  | 365 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : BENOIT TESSIER)
Cette opération intervient dans le cadre du plan d'aide de 4 milliards d'euros accordé par l'État français au groupe aérien, durement frappé par la crise sanitaire, et validé par la Commission européenne la semaine dernière.

Déjà actionnaire d'Air France-KLM à hauteur de 14,3%, l'État français va participer à une augmentation de capital d'environ 988 millions d'euros, prévue dans le cadre du plan d'aide accordé par l'État français, et le renforcement de son alliance avec China Eastern, qui participera à l'opération.

Cette recapitalisation prévoit l'émission de 186 millions d'actions nouvelles comprises entre 4,84 et 5,31 euros afin de "conforter" les liquidités d'Air France, et de "financer ses besoins généraux dans le contexte de la crise Covid-19" a indiqué le groupe franco-néerlandais dans un communiqué lundi soir.

L'État français restera sous les 30%, pour ne pas avoir à lancer d'OPA

L'augmentation de capital pourrait atteindre au "maximum" 1,136 milliard d'euros, a détaillé le transporteur aérien dans le communiqué.

Cette opération intervient dans le cadre du plan d'aide de 4 milliards d'euros accordé par l'État français au groupe aérien, durement frappé par la crise sanitaire, et validé par la Commission européenne la semaine dernière.

L'État français s'est engagé à souscrire 650,8 millions d'euros d'actions nouvelles, et devrait détenir au maximum 29,9% des parts du groupe, comme le prévoyait le plan d'aide. En maintenant sa participation en dessous des 30%, il évite de lancer une OPA sur le reste du capital comme l'exige le droit boursier lorsque ce seuil est dépassé.

China Eastern participera mais pas Delta ni l'État néerlandais

"Dans le cadre d'un renforcement stratégique", la compagnie China Eastern Airlines, déjà actionnaire d'Air-France-KLM à hauteur de 8,8%, participera à hauteur de 127,1 millions d'euros, ce qui lui permettra de rester en dessous de 10% du capital comme aujourd'hui.

En plus de cette souscription, la compagnie chinoise va renforcer ses liens avec le groupe franco-néerlandais en prévoyant l'ouverture de deux nouvelles liaisons Paris-Pékin et Amsterdam-Pékin qui s'intégreront à leur partenariat actuel, a annoncé Air France-KLM.

L'État néerlandais (14% du capital), qui avait déboulé dans le capital du groupe en 2019 pour avoir les mêmes droits que l'État français, a confirmé qu'il ne souscrira pas à l'augmentation de capital et sera donc dilué, ce qui constitue une grosse surprise. Delta ne participera pas non plus.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2021 à 12:51 :
Delta comme l'Etat néerlandais se retrouvent dilués et perdent de fait de l'influence.
Cela ne signifie pas pour autant que ces actionnaires ont perdus confiance :
1/ Delta ayant touché des aides des USA, la compagnie américaine a INTERDICTION d'investir hors USA; . . . . . .
2/ le Ministre des finances néerlandais vient tout juste de se voir reprocher de ne pas avoir suivi les règles dans le cadre de son raid sur la compagnie franco-néerlandaise : il ne pouvait pas recommencer, d'autant que, au final, ce fut une mauvaise affaire financière, sans pour autant réussir sa prise de contrôle... . . . . .
Enfin, on peut souligner que, l'Etat néerlandais a investi 744 millions d'euro pour ne se retrouver, après cette émission, qu'avec environ 8% d'AirFrance-KLM. Là, l'Etat français va investir moins de 988 millions, mais pour obtenir 16% d'actions en plus !!!
Pourunefois que l'Etat français a bien géré son coup (en tout cas mieux que les bataves!), ça mérite d'être souligné, non ?
a écrit le 14/04/2021 à 12:49 :
Delta comme l'Etat néerlandais se retrouvent diluer et perdent de fait de l'influence.
Cela ne signifie pas pour autant que ces actionnaires ont perdus confiance :
1/ Delta ayant touché des aides des USA, la compagnie américaine a INTERDICTION d'investir hors USA; . . . . . .
2/ le Ministre des finances néerlandais vient tout juste de se voir reprocher de ne pas avoir suivi les règles dans le cadre de son raid sur la compagnie franco-néerlandaise : il ne pouvait pas recommencer, d'autant que, au final, ce fut une mauvaise affaire financière, sans pour autant réussir sa prise de contrôle... . . . . .
Enfin, on peut souligner que, l'Etat néerlandais a investi 744 millions d'euro pour ne se retrouver, après cette émission, qu'avec environ 8% d'AirFrance-KLM. Là, l'Etat français va investir moins de 988 millions, mais pour obtenir 16% d'actions en plus !!!
Pourunefois que l'Etat français a bien géré son coup (en tout cas mieux que les bataves!), ça mérite d'être souligné, non ?
a écrit le 14/04/2021 à 5:19 :
La main-mise chinoise sur air france sera demain une realite. Continuez de dormir.
a écrit le 13/04/2021 à 20:07 :
prems

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :