Air France : Marc Rochet tire à boulets rouges sur les aides colossales par rapport aux petits commerces

 |  | 1216 mots
Lecture 6 min.
En prenant en compte l'ordre de grandeur de la recapitalisation d'Air France-KLM à venir, le vice-président d'Air Caraïbes et le président de French Bee, Marc Rochet, a calculé que les aides d'État à Air France représenteront une aide 200.000 euros par salarié. "Inconcevable", a-t-il dit au Paris Air Forum, à l'heure où les petits commerces sont à l'agonie. Avec Jean-François Dominiak, président du syndicat des compagnies autonomes (Scara), ils ont dénoncé un manque d'équité au sein du transport aérien français, à l'occasion d'un débat sur "l'avenir du pavillon français" réunissant également Alain Battisti, président de la fédération nationale de l'aviation marchande (Fnam) et Pascal de Izaguirre, PDG de Corsair.

Sept milliards d'euros d'aides d'État à Air France fin mai, une recapitalisation d'Air France-KLM aujourd'hui dans les tuyaux à hauteur de six milliards d'euros selon Le Monde, dont trois apportés par l'État français. Devant ces sommes colossales, représentant les deux-tiers du chiffre d'affaires annuel d'Air France avant crise, Marc Rochet, le vice-président d'Air Caraïbes et Président de French Bee, deux compagnies du Groupe Dubreuil et de CMA CGM, a réagi avec vigueur ce lundi lors de la quatrième journée du Paris Air Forum, organisé par La Tribune.

 "Je regrette le manque d'équité. On est aujourd'hui face à des mesures qui sont sans commune mesure avec la réalité du terrain. Quand vous regardez les chiffres avancés aujourd'hui dont Air France a besoin, nous sommes sur des montants colossaux, qui représentent en gros, de manière arrondie, 200.000 euros par salarié ! En ce moment, on parle d'une crise très grave dans le petit commerce qui représente 1,5 million d'emplois en France et dont l'aide se situe entre 1.500 et 10.000 euros par salarié [une aide mensuelle par entreprise en fait, Ndlr]. Il y a quelque chose d'inconcevable. Cette disparité se retrouve dans le transport aérien. S'il y avait eu un plan global d'aides au transport aérien sur des bases équitables, cela m'aurait semblé de nature à pouvoir consolider la présence du pavillon français et à se projeter dans l'avenir",...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2020 à 10:22 :
La moindre des choses aurait été d'exiger des efforts de la part d'Air France. Baisse des salaires, meilleur productivité, baisse des effectifs inutiles dans les bureaux...
Réponse de le 25/11/2020 à 23:54 :
AF: 8500 suppressions d’emplois qui s’ajoutent aux presque 12000 des dernières années .20000 emplois supprimés et la production pré COVID n’avait fait qu’augmenter : c’est donc une augmentation gigantesque de la productivité.

Baisse de salaires de 16% pour le personnel sol ( chômage partiel), 20 à 25 % pour les hôtesses et stewards ( une partie du salaire est liée à l’activité ) , 25 à 45 % pour les pilotes ( la plus grande partie du salaire est liée à l’activité).

Merci pour votre contribution Louis , elle aura au moins eu le mérite de montrer clairement que vous ne maîtrisez pas le sujet.

Petite question : air Caraïbes , ne bénéficie t’elle pas depuis toujours d’un régime fiscal dérogatoire extrêmement avantageux ?

Ne serais ce pas une forme d’aide permanente dont ne bénéficient pas les compagnies comme corsair et Air France?
a écrit le 24/11/2020 à 22:23 :
Que de haine dans tous ces commentaires... Depuis la privatisation d'Air France, de nombreux plans de restructuration ont été menés et tous les salariés de cette entreprise ne sont pas pilotes... Faut-il se réjouir que des milliers de personnes se retrouvent aujourd'hui à grossir les rangs de chômeurs? Les 7 milliards sont des prêts? Quelle est la compagnie que l'Etat français a envoyé faire du rapatriement pour des français, pour certains vacanciers inconscients, partis en plein début de crise du Covid? J'espère que nos commerçants et restaurateurs auront les aides qu'ils méritent, et j'espère aussi que l'Etat français pourra continuer à aider les salariés d'Air France...
Réponse de le 25/11/2020 à 14:20 :
Arrêtez avec vos rapatriements. Oui on vous remercie mais ça a aussi servi à améliorer votre image (comme Qatar Airways d'ailleurs) et préparer le terrain des aides. Quant aux prêts, là aussi c'était dans les éléments de langage. Mais on sait tous très bien qu'ils ne seront pas remboursés en totalité.
a écrit le 24/11/2020 à 19:24 :
Il n’est pas question de " renflouer " . L’état a vécu de très nombreuses années en se gavant sur le dos d’Air France et des compagnies françaises en général par le truchement d’une myriade de taxes , de redevances , d’amendes pour le bruit , le CO2 , les vols de nuit’ la santé des pays du tiers monde, l’aménagement du territoire , la continuité territoriale etc etc .... Il n’y a qu’à voir les hurlements des chambres de commerce , des sénateurs de province pour obtenir une ligne ( ultra déficitaire bien sûr ) pour relier leur province avec le reste de la France voire l’international ( depuis combien de temps fait on pression sur AF pour faire du Lyon New York ou autres fadaises..). Et encore leur faut il un gros n’avion ; pas un avec de hélices....

L’état ne veut pas perdre sa poule aux œufs d’or , il sait qu’en PRÊTANT de l’argent aux compagnies françaises il va se "refaire" rapidement .

A peu près 5 milliards de taxes et redevances par an rien que pour AFKLM, et ce depuis des décennies , tombent dans l’escarcelle de l’état français et donc dans la poche de ses citoyens .

Ça dépasse largement les 7 milliard de PRÊTS qu’AF ne pourra rembourser que si elle bénéficie d’un environnement fiscal équivalent à ses concurrents.

Le secteur sera inévitablement largement restructuré au bénéfice des plus forts c’est a dire de ceux dont les capitaux propres permettront un dynamisme offensif.
Réponse de le 25/11/2020 à 14:21 :
La fiscalité est plus forte sur le transport aérien anglais... et allemand....
a écrit le 24/11/2020 à 13:24 :
Un ex-IT aigri , ce n'est pas ce qui manque .
a écrit le 23/11/2020 à 23:42 :
Il a entièrement raison et le contribuable a été sollicité plus d une fois pour renflouer une entreprise qui n a guère fait d effort et qui est gangrené par des syndicats tout-puissants et des grèves. Quels ont été les efforcés pilotes pour aider leur compagnie ces dernières années ?rien. Des que AF gagne un peu c est parti pour revendication et grèves.n y a t il pas une grave entorse aux règles de la concurrence par ce soutien abusif ?
a écrit le 23/11/2020 à 19:42 :
Rappelez moi ? Marc Rochet, ce n’est pas le gars qui hurlait après le gouvernement qui avait décidé d’aider AF au début de la crise?
Et ce n’est pas le même qui, quelques jours plus tard, pleurait auprès du même gouvernement pour avoir des sous lui aussi ? ( et qui les a obtenus !)
a écrit le 23/11/2020 à 14:55 :
C'est l'économie néolibérale, on privilégie les gros au détriment des petits et avec quelle réussite hein ! :-)
"
a écrit le 23/11/2020 à 13:46 :
Il compte comment ce monsieur ?
7 milliards pour les 356 000 emploi qui dépendent directement d'AF ça ne fait pas 200k€.

La différence avec les petits commerces c'est que quand l'un d'eux ferme, les fournisseurs peuvent survivre.

Si AF ou Airbus disparait, tout le monde autour avec, soit 1M d'emplois indirects..

A cela s'ajoute les milliards de taxe que l'aerien rapporte, contre une simple TVA des commerces....

L'incompétence de Rochet est assez triste..
Réponse de le 23/11/2020 à 14:45 :
vous dites parce que vous travaillez probablement à AF. En tant que contribuable, c'est assez frustrant de renflouer cette compagnie tous les 20 ans. Je suis d'accord avec Rochet, les efforts chez AF n'ont rien à voir avec les efforts des concurrents.
Réponse de le 23/11/2020 à 15:54 :
Avant d'insulter les gens il serait bon de vérifier vos chiffres: l'effectif du Groupe AF c'est environ 50 OOO agents et pas 356 000 (vous devez confondre avec AEROFLOT à l'époque soviétique...) et l'aide dont parle ROCHET inclut les 5 ou 6 milliards qui vont bientôt s'ajouter aux 7 déjà accordés: cela fait bien plus de 200K€ par emploi....
Réponse de le 23/11/2020 à 16:19 :
Ex air liberté...pas decommentaires concernant cette personne...@ histoires del'aerien..ne pas oublier
Réponse de le 23/11/2020 à 17:23 :
C'est votre incompetence et votre mauvaise fois qui est triste.

Les emplois indirects ne doivent pas être comptés. Car les petits commerçants ils font aussi des milliers d'emplois indirect.

Et si AF disparaît, d'autres compagnies prendront la place et donc les emplois indirects n'ont aucun soucis à se faire.
Réponse de le 23/11/2020 à 17:46 :
Je suis d’accord avec vous !
Réponse de le 23/11/2020 à 18:49 :
Selon le site de AF, la compagnie compte environ 45000 employés. Les 200k€ par employé semblent donc plausibles. Quand au reste de votre commentaire, c’est en effet certainement la raison. Mais allez dire à tous les salariés de Bosch, Nokia, et ceux de tous les petits commerces de fringues, chaussures, livres que leurs emplois méritent moins d’être sauvés que ceux de AF. Je rappelle quand même que cette dépense de 200k€ par salarié que fait le pouvoir public est en échange d’absolument aucune contrepartie de la part des salariés ou de l’entreprise. Aucune remise en question pour une compagnie structurelllemnt en déficit et perpetuelllement en grève.
Réponse de le 23/11/2020 à 23:46 :
Alors selon vous puisque AF est too big to fall ça suffit à justifier les milliards engloutis dans ce tonneau des danaïdes ?en qualité de contribuable je n accepte pas car AF ne peut se réformer
Réponse de le 24/11/2020 à 6:01 :
vous êtes donc competent Comment arrivez vous à 365000 emplois?
Réponse de le 24/11/2020 à 11:03 :
Air France n'a fait que coûter de l'argent à son actionnaire : le contribuable.
Elle a "produit" plus de jours de grève que toutes les compagnies aériennes européennes réunies à l'exception d'Alitalia. Elle a cumulé sur les 20 dernières années plus de 10 milliards d'Euros de pertes et les salaires de son personnel navigant, à l'heure de vol est le plus élevé de la profession.
Il est urgent qu'elle dépose son bilan et qu'elle soit éventuellement reprise par des investisseurs (un peu fous), mais de grâce pas par les contribuables.
Marc Rochet a tout à fait raison.
Réponse de le 24/11/2020 à 13:27 :
Et qui apportera en France les millions de doses du vaccin , par voie aérienne vu l'urgence : AIR FRANCE . Et qui il y a un an environ fut réquisitionné pour ramener en France , les français de WUHAN : AIR FRANCE .
Alors sachez dire MERCI AIR FRANCE .
Réponse de le 24/11/2020 à 16:10 :
7 +3 a venir ça fait 10

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :