British Airways renonce à licencier ses salariés pour les réembaucher à moindre prix, ...mais baisse leur salaire

 |  | 617 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Simon Dawson)
Face au tollé provoqué par son projet de licencier puis de réembaucher avec des contrats moins-disants les salariés qu'elle comptait conserver, British Airways a renoncé à utiliser un tel procédé pour réduire sa masse salariale. La compagnie britannique a trouvé un accord avec les hôtesses et stewards pour réduire les salaires de 15% en moyenne. Avec le personnel au sol, les négocations sont loin d'avoir abouties.

Pas de « fire and rehire » ("licencier puis réembaucher") chez British Airways. Fortement critiquée au Royaume-Uni, la compagnie aérienne britannique a renoncé à licencier les personnels navigants commerciaux et les personnels au sol qu'elle comptait conserver pour ensuite les réembaucher avec des contrats moins-disants. Bien que légal en Grande-Bretagne, ce procédé a provoqué un tollé outre-Manche, avec des critiques extrêmement sévères d'une grande partie de la classe politique. En juin, des députés de la commission Transports de la Chambre des Communes avaient notamment qualifié British Airways de "honte nationale pour tenter de tirer profit de la pandémie afin de réduire les conditions de travail de son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/10/2020 à 13:39 :
le légendaire cynisme Anglais! le brexit est une vraie bonne chose pour l'Europe, même s'il y a quelques turbulences pour le finaliser. Mais nous devons avoir un bon pilote qui saura mater les éléments hostiles à l'Europe
a écrit le 01/10/2020 à 10:46 :
Le libéralisme anglais dans toute sa splendeur.
Le brexit annonce des temps difficiles pour la classe ouvrière qui était déjà pas à la fête. Et dire que certains populistes nous citent le modèle anglais en référence...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :