Crash A320 : Andreas Lubitz a connu un épisode dépressif lourd

Selon Bild, le copilote a traversé "un épisode dépressif lourd" en 2009 et avait suivi un traitement psychiatrique. Le quotidien allemand a pu consulter des documents de l'autorité allemande de supervision du transport aérien (Luftfahrtbundesamt, LBA).
(Crédits : STRINGER)

Andreas Lubitz, le copilote de Germanwings qui a sans doute intentionnellement provoqué le crash d'A320 de la filiale low-cost de Lufthansa mardi dans les Alpes françaises, faisan 150 morts, asouffert d'une grave dépression il y a six ans et était régulièrement suivi médicalement depuis, révèle vendredi le quotidien allemand Bild qui a eu accès à des documents officiels.

Le copilote a traversé "un épisode dépressif lourd" en 2009 et avait suivi un traitement psychiatrique, affirme le journal qui a pu consulter des documents de l'autorité allemande de supervision du transport aérien (Luftfahrtbundesamt, LBA).

Depuis, le jeune homme était sous traitement "médical particulier et régulier", poursuit le quotidien qui affirme que ces informations ont été transmises par Lufthansa à la LBA.

Le patron de la compagnie aérienne allemande, Carsten Spohr, avait indiqué jeudi qu'Andreas Lubitz avait interrompu sa formation de pilote entamée en 2008 "pendant un certain temps" sans fournir plus d'explications.

Crises d'angoisse

Il avait ensuite repris et achevé normalement sa formation, avant de commencer à piloter les Airbus A320 en 2013.

Selon Bild, à l'époque où sa formation a été interrompue, il souffrait alors "de dépressions et de crises d'angoisse".

Un psychologue doit consulter ce vendredi les documents des autorités de supervision du transport aérien, affirme encore le quotidien allemand.

Ils seront ensuite récupérés par les autorités judiciaires allemandes qui doivent les transmettre aux enquêteurs français, selon la même source.

"Un jeune homme plutôt normal"

Jeudi, l'entourage d'Andreas Lubitz, décrivait un homme de 28 ans apparemment sans histoire, sportif, "très compétent", "rêvant de voler

"Un jeune plutôt normal, bien dans sa vie, qui ne se faisait remarquer ni dans un sens ni dans un autre. Très compétent, aussi", raconte à l'AFP Klaus Radke, 66 ans, président de l'aéroclub LSC Westerwald de Montabaur, petite ville de l'ouest de l'Allemagne.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 27/03/2015 à 14:30
Signaler
peut-être qu'avant les cantonales on ne nous dit pas que ça ressemble au crash des tours jumelles de 2001. Demain ou après demain quand les feux se seront éteints on découvrira qu'il avait des liens avec l'E.I.. qui sait?

à écrit le 27/03/2015 à 13:22
Signaler
10 000 e mini par mois, decompresser sous les cocotiers en "sautant" les hotesses voire les steawarts (c'est selon) c'est vraiment un boulot d'enfer, rien que d'y penser ca me deprime.....

à écrit le 27/03/2015 à 12:48
Signaler
Au fond, pas tellement surprenant, personne sans doute bipolaire traitée avec des régulateurs d'humeur, d'ou discret et sympa, puis n'a pas pris ses médocs, ou les médocs ne font plus effets (génériques?) ou automédication au cannabis en sevrage. To...

à écrit le 27/03/2015 à 11:46
Signaler
pas suffisamment suivi medicalement le pilote NON il n'aurait jamais du etre autorisé a piloter , on en voit les conséquences ce jour !!!!

le 27/03/2015 à 12:24
Signaler
A ma connaissance l employeur veut la copie du " Medical" pour s assurer de sa validité mais ne voit pas les détails - secret du médecin , sauf si dans le "certif. medical" classe 1 il y a des restrictions, ce qui semble être le cas ici. ...

le 27/03/2015 à 15:22
Signaler
Merci de votre réponse .Tant de vies brisées par ce drame qui aurait pu etre évité -

à écrit le 27/03/2015 à 10:36
Signaler
Six mois de traitement psychiatriques, c'est quand même lourd : le suivi médical a-t-il été transmis à l'employeur ?

à écrit le 27/03/2015 à 9:48
Signaler
Voila ou nous mènent les lois du tous confidentielles prônées par les elecolos et tous les barjot de l'espionnage Quand on a ce genre de métier l'employeur doit avoir acces a plein d infos Laisser un gars qui a fait des séjours en psychiatrie pilo...

le 27/03/2015 à 18:23
Signaler
Et les barjots du risque 0, vous en pensez quoi ?

à écrit le 27/03/2015 à 9:44
Signaler
Record mondial de bouclage d'enquête: Jour 1: le contenu de la boîte noire est dévoilé par un quotidien américain (NYT) Jour 2: le procureur accuse le copilote Jour 3: le Bild confirme que le garçon était dépressif Les restes des corps ne sont ...

le 27/03/2015 à 10:43
Signaler
Suspect... faut arrêter avec les hélucubrations conspirationnistes : bientôt, vous allez nous parler de l'intervention de' extraterrestres qui ont des visés invasives !!! Faut se calmer, là ! 1/ l'enquête n'est pas bouclée, loin s'en faut. 2/ on a ...

à écrit le 27/03/2015 à 9:33
Signaler
Si ce que raconte Bild s avère vrai, c est le SUPER GAU pour Lufthansa/Germanwings, mais aussi pour le LBA et remet en cause tous le systeme de selection et controle du personel navigant. !!

à écrit le 27/03/2015 à 9:14
Signaler
Cela amène pour moi le problème de la qualité de suivi médical des salariés : le médecin du travail n'a pas accès au dossier médical du salarié, en dehors de ce que ce dernier veut bien lui transmettre ! Ensuite, il y a le cas du médecin qui, pour d...

le 27/03/2015 à 12:56
Signaler
Tiens votre histoire me fait penser au permis de conduire du fils (il conduisait depuis bien longtemps avant) en croisant une fourgonnette sur une petite route il monte sur la berme (normal et banal) et voila la vieille qui reprend le volant et manqu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.