Nantes veut une fin de vie aussi verte que possible pour ses anciens tramways

 |  | 830 mots
Lecture 4 min.
A Nantes, un appel d'offres devrait être lancé en fin d'années pour démanteler 45 anciennes rames de tramways
A Nantes, un appel d'offres devrait être lancé en fin d'années pour démanteler 45 anciennes rames de tramways (Crédits : Semitan)
Trente-cinq ans après la relance du tramways nantais, de nouvelles rames plus longues, moins énergivores et recyclables entreront en service entre 2023 et 2025. Parallèlement, Nantes Métropole a missionné la Semitan, l’exploitant du réseau de transport pour engager le retraitement des quarante-six rames actuelles. Une opération inédite.

C'était l'un des deux volets de la mission confiée dès 2018 par Nantes Métropole à la régie des transports nantais Semitan : parallèlement au projet d'acquisition de quarante-six nouvelles rames de tramways qui entreront progressivement en service entre 2023 et 2025, il s'agit de trouver une solution pour évacuer les quarante six rames déployées sur le réseau nantais depuis sa création en 1985. Sous quelle forme ?

C'est la question sur laquelle la Semitan planche, car si les nouvelles rames sont, aux dires du constructeurs Alstom, recyclables à 97%, les machines en service n'ont pas été conçues en ce sens. Difficile de faire engager la responsabilité d'un constructeur sur des matériaux dont la durée de vie dépasse les trente ans. « En revanche, nous sommes aujourd'hui très sensibles à la recyclabilité. Les appels d'offres introduisent aujourd'hui des conditions sur la recyclabilité. On sollicite les constructeurs pour, dès la conception, prévoir des procédures et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2021 à 17:46 :
Et nous qui essayons depuis si longtemps de faire comprendre que le ferroviaire urbain (tram) est avec le fleuve le seul vecteur massif d'approche du centre ville. Cf les expérimentations parisienne et stéphanoise... Avec la mise en place des ZFE, si un jour... Et l'économie circulaire résultat de l'adaptation desdits trams...
Mais non, déconstruisons au lieu de faire des TramFret !
PS: J'ai été responsable du Fasep Belgrade 2002-2003...
a écrit le 19/01/2021 à 23:18 :
Il serait plus écolo de les réutiliser ailleurs. Zurich vend les anciens trams en Ukraine. Bâle a Belgrade.
C'est vrai c'est plus compliqué car il faut chercher pour trouver une solution.
a écrit le 19/01/2021 à 16:14 :
je pensais qu'ils seraient revendu en Afrique ou ailleurs :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :