L'Assemblée vote la fin de l'emballage plastique à usage unique d'ici... 2040

 |   |  370  mots
La secrétaire d'État Brune Poirson, à l'inverse de l'opposition, y voit un signal puissant envoyé à l'industrie et un message adressé aux partenaires européens de la France.
La secrétaire d'État Brune Poirson, à l'inverse de l'opposition, y voit un "signal puissant" envoyé à l'industrie et un message adressé "aux partenaires européens" de la France. (Crédits : Reuters)
"Plus que 7321 dodos avant la fin de l'emballage plastique à usage unique", a twitté, sarcastique, le compte humoristique "peu importe". La droite dénonce, elle, une "incantation".

L'Assemblée nationale a voté, lundi soir, pour un "objectif de fin de mise sur le marché des emballages plastique à usage unique d'ici 2040", l'opposition de droite critiquant une simple "incantation".

Porté par des députés LREM, cet amendement au projet de loi antigaspillage, examiné en première lecture, concerne "tous les emballages alimentaires, les flacons, bouteilles, ce qui est partout dans nos placards pour l'usage domestique et industriel", a souligné la marcheuse Laurence Maillart-Méhaignerie.

Lire aussi : Le casse-tête de l'abandon du plastique jetable par les restaurants

Avec ce dispositif - s'il est définitivement adopté par le Parlement - des objectifs successifs de réduction, de réutilisation ou de recyclage des emballages plastique à usage unique seraient fixés tous les cinq ans, jusqu'à mettre fin à leur mise sur le marché en 2040.

"Signal puissant" VS "incantation"

La secrétaire d'État Brune Poirson y voit un "signal puissant" envoyé à l'industrie et un message adressé "aux partenaires européens" de la France.

"L'avenir à long terme du plastique ne peut pas être celui de l'usage unique", a-t-elle insisté.

À droite, Annie Genevard (LR) y a surtout entendu de "l'incantation" et a demandé au gouvernement pourquoi soutenir, dans ces conditions, un dispositif de consigne pour recyclage des bouteilles en plastique, s'il souhaite supprimer ce type d'emballages dans vingt ans.

Le député Libertés et Territoires François-Michel Lambert, tout en votant l'amendement, a lui aussi demandé de la "cohérence" au gouvernement sur la lutte contre le plastique à court terme.

Les twittos aussi se sont emparés du sujet, à l'image du compte humoristique "peu importe" :

En septembre, le Sénat s'était prononcé en faveur de l'interdiction du plastique à usage unique en 2040 avant de revenir sur son vote lors d'une seconde délibération.

Lire aussi : Plastique : l'UE s'accorde sur l'interdiction de nombreux produits à usage unique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/12/2019 à 18:29 :
Amusant cette volonté de supprimer les pailles ou les tout petits sac en plastique et de ne rien prévoir quand aux suremballage des produits sur palettes lors de transports puis déballage remballage pour remise en palette et aller ailleurs... La véritable pollution est elle réellement dans nos verres?
a écrit le 11/12/2019 à 14:49 :
.....2040 !?! ......non non , les lobbiesn'ont pas les politiques a leur botte !
a écrit le 11/12/2019 à 12:57 :
Le dentifrice reviendra dans des tubes métalliques comme dans le passé ? Proposé en vrac pour éviter la boite en carton, les gens les boudent, pas facile de changer les mentalités.
Les piles sous blister, en boite carton avec une photo dessus, ça suffirait, pourquoi les voir ? Les batteries AAA AA c'est bien mais ça n'a pas d'endurance, une pile peu sollicitée peut durer des années (neuve 10 ans).
Je suis toujours en attente d'une filière pour mes 20kg de CD, à usage unique si on peut dire mais brûler le polycarbonate c'est dommage.
J'ai regardé les yaourts en pot de verre vs plastique, le prix double, peut-être est-ce celui de l'écologie, ou de la production marginale faute de demande ? Le carton paraffiné c'était pas mal, dans le passé (où tout n'était pas bien, quand même :-) ).
Un truc masqué dans les produits : le prix de la bouteille plastique nue, du pot de yaourt vide, polystyrène ou verre. Y aurait des surprises (on le paie à l'achat sans le voir et au recyclage pour les faire enlever)
a écrit le 11/12/2019 à 10:10 :
D'ici 2040 ou à la Saint Glinglin... Elle aurait mieux fait de réaliser une loi pour obliger les gens à ramasser leurs mégots..
a écrit le 11/12/2019 à 8:52 :
quelle bande de nuls, autant le mettre au siècle prochain. Décidément les lobbyistes savent y faire. C'est à pleurer.... Regardez ce qui se fait en Allemagne, eux ils font le tri pour le verre selon les couleurs des bouteilles, chaque bouteille en plastique est consignée depuis des années, 25 ct la bouteille, et les petites de 33 cl 10 cts. Chaque fois retour au supermarché. Au marché il faut avoir votre sac et pas de suremballage????? et vous ne voyez pas de plastique dans les rues....... Idem pour les crottes de chien taxes sur les chiens, et ramassage obligatoire sous peine d'amende......... et ça marche... Pourquoi avons nous dans ce pays autant d'élus corrompus et autant de nuls, les énarques sont en première ligne de cette caste de nuls. Pauvre France. On le voit encore actuellement nous sommes gouvernés par une bande de pieds nickelés.Dehors tous ces parlementaires, 4 par département est largement suffisant, il y aura moins de déchets, idem pour les sénateurs, ou alors les supprimer de suite 1 par grande région. Qu'est qu'on économiserait.
Réponse de le 11/12/2019 à 10:16 :
En plus l'opinion publique plébiscite dans sa grande majorité toutes ces mesures d'outre Rhin.. Je pense que même les industriels attendent de telles mesures.. Comment voulez-vous que les Français acceptent ensuite une réforme des retraites
Réponse de le 11/12/2019 à 13:06 :
"cette caste de nuls" sait que les gens sont des gaulois réfractaires et plutôt "latins", pas nordiques ni protestants pour un sou, qu'ils détestent les obligations (ils paient leur achat et ne vont pas s'enquiquiner à ensuite porter tout ça dans un bac spécial en payant une seconde fois. Vers 1980 des bouteilles verre consignées y en avait dans les poubelles). Pragmatisme, réalisme, défaitisme, impuissance, fatalisme.
En Suède les canettes sont consignées mais on en voit dans les bacs métaux, y a ceux qui veulent récupérer leur consigne et ceux qui les mettent à trier, mais qui penserait à les jeter en vrac ? (sauf les lundi matin, weekend de "beuverie" on voit des bouteilles/canettes trainer un peu partout, parfois pas entièrement vidées).
Consigner les bouteilles (et pots de yaourts ? blisters ?) ça oblige à mettre en place des circuits de gestion/retour. Le commerce reçoit, met en rayons, vend, le flux inverse n'est pas prévu, il faut doubler les surfaces de stockage ? Quid des centre-villes ? Petites boutiques ? Difficultés à gérer, réfléchir (où mettre les trucs vides revenus ?? 20 000 bouteilles plastique vendues par minute en France).
a écrit le 10/12/2019 à 20:26 :
Pour les LREM ça ne doit pas être important par rapport à l’utilisation des bombes qui détruisent les banquises pour laisser passer les bateaux pétroliers..,
En fait les LREM ont encore prouvé leur «  inutilité «  à l’assemblée par ce vote «  ridicule « 
Une loi est soit immédiate soit il n’y a pas de loi .
Réponse de le 10/12/2019 à 21:34 :
C'est quoi cette histoire de bombes ??? Quand il faut changer en profondeur la société, ça prend du temps. C'est identique pour l'interdiction des voitures thermiques en 2040. L'industrie a besoin de 20 ans pour changer. Pareil pour les plastiques.
Réponse de le 10/12/2019 à 22:50 :
Histoire réelle ( Dieu argent oblige ...)
Pourquoi les industries fabriquent des voitures thermiques alors ?
Les industries auraient dû arrêter la production il y a 20 ans non ?
Il «  faut » arrêter de «  culpabiliser «  les populations à cause de l’incompétence de ceux qui dirigent le monde.
Réponse de le 10/12/2019 à 23:54 :
affligeant ! pour montrer qu ils existent !
Réponse de le 11/12/2019 à 13:16 :
vous pensez au passage de bateaux par la banquise autrefois dure et continue ? Ça fond tout seul, la bombe réchauffement climatique ? Ou nucléaire (pour la propulsion) des brise glace russes ? Les passages sont fluctuants, pas encore de garantie d'ouverture garantie, les armateurs ne peuvent pas encore compter dessus à 100%, peut-être dans 30 ans ?
On aurait du imposer la voiture électrique à batteries de plomb (celle des démarreurs) depuis longtemps (20 ans, on sait pas pourquoi 20 et pas 50 ou 3), autonomie de 30km maxi tellement c'est lourd. L'électronique moderne permet de faire quantité de choses pas possibles avant (ou très encombrantes), voyez les MosFet (taille morceau de sucre) à résistance passante de quelques millièmes d'ohms, <1V de chute de tension pour 100A, incroyable mais bien utile (une puce d'un quart de centime en surface commande 10A sans frémir).
a écrit le 10/12/2019 à 18:50 :
D'habitude, je trouve ça plutôt bien de ne pas fixer des objectifs irréalistes en terme de délai (soit ce n'est pas réalisé ou soit c'est mal fait).

Mais bon 2040... Personne ne va réellement bouger avant 2035 à mon avis.
a écrit le 10/12/2019 à 18:47 :
Le comble du ridicule qui hélas ne tue plus .
Réponse de le 10/12/2019 à 21:35 :
Le comble du ridicule, c'est de dire qu'on interdit les plastiques demain. Et le cynisme, c'est de ne rien faire. Il faut maintenant fixer des objectifs intermédiaires.
a écrit le 10/12/2019 à 18:42 :
M'en fout, j'espere bien être mort d'ici là.

Y m'auront, y m'auront pas, y m'auront pas, nananananère
a écrit le 10/12/2019 à 17:14 :
Et encore des interdictions. Drole de façon de marcher !
Evidemment ca crée des emplois, peu importe s'ils sont non-rentables, répressifs et tout simplement absurdes.
Après la palme imbattable du pays ayant les plus lourds prélèvements fiscaux, la France aura bientôt celle des interdictions.
Le clergé écolo ne s'arrêtera que lorsqu'il aura tout paralysé.
Réponse de le 10/12/2019 à 18:57 :
J'ai aussi l'impression qu'on doive faire des lois en France pcq les français sont très peu disciplinés sur le sujet (je ne sais pas vraiment l'expliquer, peut-être un problème d'éducation).

A chaque fois que je vais vider mes poubelles, je désespère sur le peu de civisme de mes concitoyens.

Trier ses déchets, c'est pas compliqué, ça permet de protéger l'environnement (personne n'a envie de se baigner au milieu des détritus quand il va à la mer) et c'est bon pour le porte-monnaie (les déchets recyclés sont valorisés)...
Réponse de le 10/12/2019 à 20:57 :
Réponse à C'est triste :
Hélas non, : le recyclage n'est pas rentable en France. C'est même un gouffre financier, raison majeure pour laquelle on s'ingénie à augmenter les taxes écologiques.
A titre d'exemple, ma commune oblige les particuliers à aller en voiture déposer les déchet triés à plusieurs kilomètres de chez soi, puis elle mélange ces déchets triés sous le joli nom techno-écolo de "Multiflux". Résultat : consommation d'essence bien plus importante, travail pénible et inutile des citoyens, sous l'oeil vigilant d'agents de voirie qui imposent les horaires d'ouverture syndicaux et n'ont plus qu'à "surveiller" le travail de ceux qui payent des impots locaux.
Si les français sont indisciplinés c'est parce que leurs gouvernants conçoivent la discipline comme un moyen d'asservissement et une usine à créer des emplois stériles, voire nuisibles au nom du bien public ou de la planète.
a écrit le 10/12/2019 à 17:13 :
pour une fois qu'ils n'annoncent pas un truc infaisable a echeance ' hier', ca change
bon, il y aura des emballages en papier a usage unique a la place, ca ne sera pas bcp mieux...
peut etre que le sujet a ete traite par dessus la jambe sans se poser trop de questions, comme d'habitide?
a écrit le 10/12/2019 à 14:24 :
Nos législateurs devraient s'interdire de voter en pure perte des lois plastiques et jetables sans connaissance précise de leur application possible ou probable. Par définition tout emballage a des qualités plastiques pour absorber les chocs et protéger un contenu.Que seront les matières plastiques dans 20 ans? La stratégie LREM est de déconstruire l'existant pour construire un futur dans le vide. Mais la nature a horreur du vide.
a écrit le 10/12/2019 à 13:33 :
C'est pour ceci qu'elle a l'air tellement triste cette pauvre Brune Poirson, elle fait ce qu'elle peut mais elle voit bien que tout est verrouillé la planète étant au final condamnée par la cupidité des possédants. C'est ça la stratégie LREM, mettre des dirigeants politiques qui pensent faire "bien" alors que verrouillant le "mal".
a écrit le 10/12/2019 à 13:23 :
Vous mais, vous oubliez que le préservatif unique remboursé par la sécurité sociale, lui sera toujours vendu.
a écrit le 10/12/2019 à 12:52 :
Ils n'ont plus de nouvelle contrainte à nous imposer !

Ils en sont à voter des lois pour 2040 !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :