Renault Arkana : le losange enfin de retour !

Après avoir quasiment disparu du segment C, Renault revient avec fracas en présentant ce SUV Coupé, une silhouette jusqu'ici réservée au segment premium. La qualité et le niveau des prestations pourraient faire de l'Arkana un véritable accélérateur dans la stratégie de reconquête de Renault.
Nabil Bourassi

3 mn

L'Arkana attire une curiosité bienveillante dans les rues de Paris.
L'Arkana attire une curiosité bienveillante dans les rues de Paris. (Crédits : Renault)

Avertissement ! Le véhicule que nous allons vous présenter risque de heurter la sensibilité des centaines de milliers d'acheteurs annuels de Peugeot 3008. L'arrivée de l'Arkana pourrait avoir l'effet d'une déflagration dans le paysage des SUV généralistes, dominé par la marque au lion. Mieux : il pourrait consacrer un tournant pour Renault qui pourrait reprendre une partie du terrain perdu sur le segment C.

Renault Arkana

Original

Il faut dire que dans un marché saturé de SUV, un peu d'originalité ne pouvait pas faire de mal... Et qui d'autres que Renault avec l'audace (et parfois la témérité) qu'on lui connaît pouvait s'aventurer dans une silhouette, le SUV Coupé, jusqu'ici exclusivement occupée par les marques premium.

L'Arkana, lancé en Russie en 2018 puis en Corée du Sud (sur une autre plateforme), était le modèle que tout le monde attendait. Proue musclée, poupe coupée et effilée, une allure de SUV avec les rondeurs caractéristiques de Renault, l'Arkana attire une curiosité bienveillante dans les rues de Paris. Les badauds sont bluffés par ce subtil équilibre entre charisme et simplicité de ce SUV qui se veut résolument populaire et design à la fois.

Renault Arkana

Oui, c'est bien une Renault ! Et l'intérieur est encore plus impressionnant. Le saut qualitatif est palpable au toucher de cette planche de bord aux matériaux robustes et à la finition soignée. Renault ne s'est toujours pas décidé à intégrer l'écran GPS tactile dans la planche de bord, mais le nouveau système de navigation, infiniment plus intuitif que le précédent R-Link, nous fait oublier ce détail. La générosité de l'habitacle, l'acoustique feutrée, la qualité de l'assise transforment l'Arkana en un véritable salon familial.

Agrément de conduite au top !

Cette sensation monte encore d'un cran une fois sur la route. L'agrément de conduite est étonnant. Le moteur 140 chevaux s'est montré particulièrement doux et puissant à la fois, aidé par une boîte automatique 7 rapports efficiente. Le silence du moteur, la maîtrise des remontées de vibrations, la qualité étonnante des suspensions... L'Arkana frôle la prestation premium. Mais il reste définitivement un produit familial, et n'offrira pas de sensations sportives aux adeptes de conduite dynamique.

Renault Arkana

Style, originalité, qualité moteur... L'Arkana vient pour bousculer un marché qui s'est figé ces dernières années dans un duel entre le Volkswagen Tiguan et le Peugeot 3008. Ses arguments sont solides, d'autant qu'il se situe un cran en-dessous côté tarif, ce qui le rend particulièrement compétitif. Il démarre ainsi à 29.700 euros, et la finition RS-Line est à 34.700 euros. Pour rappel, le Peugeot 3008 commence sa grille tarifaire quasiment 2.000 euros au-dessus.

Lire aussi 8 mnVendre moins mais plus cher : le grand virage stratégique de Renault

L'Arkana pourrait faire oublier les déboires de Renault sur les segments dits supérieurs caractérisés par une série d'échecs commerciaux, transformés en drame industriel (Espace, Talisman, Scénic, Koleos et dans une moindre mesure le Kadjar). Suffira-t-il néanmoins à repositionner la marque ? Il devrait en tout cas permettre à Renault de renouer avec les ventes sur le segment C.

Renault Arkana

Nabil Bourassi

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 21/06/2021 à 8:08
Signaler
Acheter un SUV coupé dans l'absolu , non merci , c'est franchement une abbération technique. Et en plus un truc fabriqué par Renault hors de France ( comme quasi 80 % des Renault ) double non merci.

à écrit le 20/06/2021 à 7:06
Signaler
entre une 3008 made in France et une Arkana made in Corée j'ai deja fait mon choix, faire bosser les ouvriers français et européens !

le 20/06/2021 à 19:19
Signaler
Et le plaisir de conduire ?

à écrit le 19/06/2021 à 17:39
Signaler
Deux thons en duel . Pas pour moi .

à écrit le 19/06/2021 à 11:33
Signaler
Tous ces superlatifs heureusement associés à l'emploi du conditionnel, et que dire de "la déflagration à venir" !. Rien que ça.... Sinon, le modèle russe conçu sur une base de Duster, est fabriqué à Moscou. Le modèle "européen", basé sur la CMF-B, dé...

le 19/06/2021 à 12:50
Signaler
Exact, cette bagnole n'exerce rien sur le coreen lambda. Ce dernier se mefie de la marque a cause de sa reputation sulfureuse. Fiabilite a geometrie tres variable, mal finie et concue au rabais. Pas vu une seule renault de ce type dans les rues et av...

à écrit le 19/06/2021 à 11:00
Signaler
Renault ? Non. Coréen avec un moteur Nissan.

à écrit le 19/06/2021 à 9:26
Signaler
Ben voyons,....Renault, Stellantis ex PSA, et beaucoup d'autres sont responsables de la désindustrialisation de la France depuis plus de 30 ans...combien de voitures produites sur le sol français voire de l'EU? Jadis 4 e producteurs, la France est bi...

le 19/06/2021 à 10:53
Signaler
ceux qui ont désindustrialisé la France ce sont ceux qui ont augmenté les charges sociales et les impôts de productions jusqu'à la gauche.

le 19/06/2021 à 10:54
Signaler
ceux qui ont désindustrialisé la France ce sont ceux qui ont augmenté les charges sociales et les impôts de productions jusqu'à la gauche.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.