Le pari absurde d'une croissance sans investisseur et sans entrepreneur

Michel Rousseau est président de la Fondation Concorde, un think tank français fondé en 1997 par un groupe d'universitaires et d'hommes et femmes d'entreprises. La fondation rassemble plus de 2.500 membres et plusieurs experts qui participent au débat en élaborant des rapports et en formulant des propositions, transmises ensuite aux décideurs politiques.

4 mn

Michel Rousseau/Copyright DR
Michel Rousseau/Copyright DR

EurofinsScientific, leader mondial dans les services bioanalytiques ; Sword Group, fournisseur de services informatiques et de logiciels ; Storengy, filiale stockage gaz de GDF-Suez. Ces trois sociétés viennent d'annoncer leur intention de délocaliser leur siège social au Luxembourg.

Ces délocalisations, qui ne se limitent pas à quelques dirigeants, sont désastreuses pour notre économie. Quels que soient nos emplois, nous en sommes tous affectés. Nos entrepreneurs, qui espéraient un choc de compétitivité, anticipent désormais un choc fiscal de 29 milliards d'euros pénalisant autant les entreprises (réduction des exonérations de charges salariales, hausse des cotisations retraites, hausse de la cotisation sur la valeur ajoutée (CVAE)) que les investisseurs qui risquent de supporter des taux de prélèvements confiscatoires. Il est vrai que si l'on combine les taux marginaux de prélèvements annoncés avec le rétablissement du barème ISF antérieur et une nouvelle tranche à 45% de l'impôt sur le revenu, on aboutit à de réelles "aberrations" fiscales pour les tranches les plus élevées.

Plus que jamais, notre fiscalité constitue une machine infernale à exporter les capitaux, les entreprises et les emplois.

Un investisseur ne peut plus résider en France. Le mouvement d'expatriation du capital, des entreprises et des emplois qu'avait largement amorcé l'instauration de l'ISF ne peut que s'accélérer. Ce phénomène est systématiquement minimisé par les pouvoirs publics. Pourtant, selon le cabinet d'avocats bruxellois Dekeyser & Associés, spécialisé dans les questions d'expatriation, la Belgique compte environ 60.000 immigrés français pour des raisons fiscales ; par ailleurs, sur les 5.500 fortunes étrangères imposées "au forfait" en Suisse, 2.000 sont d'origine française et 44 exilés français figurent parmi les 300 premières fortunes suisses.

On estime ainsi entre 50.000 et 100.000 le nombre de Français résidants à l'étranger pour des raisons fiscales. Si l'on fait l'hypothèse minimale d'une perte fiscale moyenne de 40.000 euros par expatrié, on aboutit au total à une expatriation de recettes fiscales annuelle comprise entre 2 et 4 milliards d'euros.

Le mouvement a toujours été délibérément sous-estimé par les autorités françaises qui ne recensent que les exils des Français redevables de l'ISF et non ceux des chefs d'entreprise propriétaires de leur outil de travail non redevables de l'ISF, qui sont pourtant les cas de figure les plus courants.

La France est donc aujourd'hui le pays, seul contre tous, qui commet cette double faute au regard de la morale et de ses propres intérêts :
- Pousser à l'exil de façon insistante ses citoyens parmi les plus entreprenants et les plus talentueux, prouesse sans exemple comparable dans le monde.
- Entamer ainsi une course vers la pénurie d'entreprises et d'emplois tout en criant haut et fort que la lutte contre le chômage est un de ses principaux objectifs.
Aucun autre pays dans le monde ne contribue plus à la fortune de ses voisins et concurrents!

La Fondation Concorde recommande, pour mettre fin à ce contresens pour résister à la concurrence fiscale en Europe, que des décideurs éclairés proposent à la société française une remise à plat de quelques grands principes de fiscalité dans l'intérêt général.

Alignons l'imposition du capital sur le travail, mais faisons-le réellement, c'est-à-dire en intégrant :
- La dévalorisation du capital par l'inflation (pour les revenus obligataires, les plus-values mobilières et immobilières).
- le téléscopage dramatique de l'ISF avec celui de l'impôt sur le revenu en évoluant vers un seul prélèvement fixe modéré proche de celui de nos concurrent et permettant de garder nos compatriotes fortunés.
- Le cumul de l'impôt sur les sociétés avec l'impôt sur le revenu qui nécessite une neutralisation de l'impôt sur les sociétés par un avoir fiscal à 100%.
- En fixant une limite maximale aux prélèvements fiscaux à 50% des revenus, règle qui devra être intégrée dans la Constitution pour garantir la stabilité fiscale demandée par les investisseurs et nos expatriés fiscaux. Nos élus doivent comprendre que la concurrence fiscale en Europe nous vide.

Enfin, la France doit engager une réduction courageuse de sa dépense publique, seul moyen de retrouver stabilité et modération fiscale, nécessaires à la croissance.
 

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 120
à écrit le 10/05/2012 à 15:26
Signaler
Le seul intérêt pour la France de l'élection de Holande, c'est qu'elle va démontrer une fois pour toute que c'est les entrepreneurs qui font la richesse de la France, et que la fiscalité socialiste est l'exemple même des impôts qui tuent les impôts. ...

le 11/05/2012 à 0:12
Signaler
CQFD en Wallonie !

à écrit le 10/05/2012 à 11:09
Signaler
J'aime particulièrement ceci : Alignons l'imposition du capital sur le travail, mais faisons-le réellement, c'est-à-dire en intégrant : [...] Le cumul de l'impôt sur les sociétés avec l'impôt sur le revenu qui nécessite une neutralisation de l'impôt...

à écrit le 09/05/2012 à 0:27
Signaler
Vous voulez payer moins d?impôts et faire travailler vos ouvrier 70ou 80 heures par semaine dimanche compris sans congés payés et pour moins de 70?, ce n'est pas en Belgique qu'il faut vous délocaliser mains en Asie

à écrit le 05/05/2012 à 14:55
Signaler
Je vous propose que l'on en reparle dans 5 ans !!!! Le principe de réalité ramènera une bonne partie de nos "hollandistes" à une certaine forme de raison naturelle. Avec le discours guerrier de nos gauchos de service, on va bientôt entrer en guerre c...

le 10/05/2012 à 11:11
Signaler
Tiens oui, une guerre contre la Suisse, la Belgique et le Luxembourg ne serait pas une si mauvaise idée en fin de compte (ils n'ont pas d'armée)

à écrit le 03/05/2012 à 14:05
Signaler
@Libre et autre adepte de la théorie ultra-libéral. A force de vous lire et de vous relire... Si on enlève les "collectiviste" "bolchevique" "impossible d'entreprendre" "taxe"... et autres critiques similaire. Je ne vois pas grand chose d'autre. ----...

le 03/05/2012 à 16:34
Signaler
Absent des compteurs libre ?

le 10/05/2012 à 11:13
Signaler
libre a du partir en Suisse et n'a pas encore sa connexion internet

à écrit le 03/05/2012 à 1:22
Signaler
à tous les anti libéraux de ce forum : Vous devez savoir que le libéralisme est une théorie du droit et non une idéologie. « Théorie du droit de propriété, car le fondement du droit est l?appropriation naturelle des choses produites qui résulte de l...

le 03/05/2012 à 11:58
Signaler
On compte pas sur toi pour faire notre éducation. On a pas besoin de 4 bouquins qui sont pour vous l'ancien testament. Les gens, a la fin du mois ils veulent mangé! Et vos théorie et autres baliverne.... bah ça rempli pas les ventres. Allez préché vo...

le 03/05/2012 à 15:48
Signaler
"sur laquelle aucun autre homme n a spontanément de pouvoir » MDR: C'est la ou la théorie est utopique. Vous partez du principes, que les patrons ne devraient pas avoir de devoir, en occultent finalement tout les droits des travailleurs. C'est pas l'...

à écrit le 02/05/2012 à 20:05
Signaler
Après 35 années d'incurie et de mensonges de nos soi-disant élites, l'étendue du désastre fait peine à voir. La misère partout. Ceux qui nous gouvernent ne font même pas preuve d'un peu de bon sens et il est logique que les jeunes diplômés ambitieux ...

le 03/05/2012 à 0:07
Signaler
+ 1. Bravo !!

le 03/05/2012 à 2:24
Signaler
totalement d'accord avec vous ! moi meme je n'ose commencer à entreprendre car je devrais payer l'URSSAF avant d'avoir assez d'argent pour me nourrir et payer mon loyer...

le 03/05/2012 à 10:35
Signaler
Le problème c'est qu'en France d'avoir meme gagné le moindre sous vous en devez déjà aux fonctionnaires de la république, tout pour tuer et décourager les jeunes pousses, mais il y a certainement des moralistes bien planqués dans une administration o...

le 03/05/2012 à 13:57
Signaler
Et comment allez vous protégez votre petite entreprise sans police ? Comment allez vous soignez vos employées sans Hopitaux ni sécurité social ? Comment allez vous vous rendre à votre entreprise sans route ? Comment seront formé vos employé sans écol...

le 10/05/2012 à 9:35
Signaler
Désolé de te décevoir, mais beaucoup de ceux qui l'ont fait le regrettent. J'espère pouvoir me débarrasser de la mienne et m'expatrier hors de France, marre d'être écrasé par les charges (IS même en cas de pertes, charges salariales à verser quoi qu'...

le 10/05/2012 à 11:20
Signaler
Ceux qui nous gouvernent ne veulent surtout pas réduire le poids de la dépense publique car ils ou leurs amis en vivent.

à écrit le 02/05/2012 à 18:46
Signaler
on connait la chansonnette et on sait qu'après avoir pratiqué l'optimisation fiscale à tout va, les entreprises font de l'évasion?. les patriotes de la droite ne suivent pas le drapeau bleu blanc rouge, juste le billet flottant au vent. Ils se gavent...

le 02/05/2012 à 20:12
Signaler
Que ces mots sont doux à mes oreilles, c'en est presque poétique!

le 02/05/2012 à 20:32
Signaler
Odilette, votre commentaire est une merveille de réalité et de lucidité. Ajoutons que l'Etat UMP est le meilleur allié de ces traitres.

le 02/05/2012 à 23:38
Signaler
Rassurez vous Odilette, Yurf et Merveille, l'état UMPS continue avec votre gourou holland. Et dire que vous en etes encore à croire aux petites différences entre UMP et Ps alors que les deux sont des conservato collectivistes eurofédéralistes !! Vous...

le 03/05/2012 à 10:45
Signaler
Ce n'est pas parce qu'on ne soutient pas un ultra libéralisme sauvage, ou il n'y aura ni loi ni protection des citoyens, qu'on est bolchévique monsieur. Il y a une marge. Et contrairement à vous, on est pas à plat devant une idéologie ! On réfléchis,...

à écrit le 02/05/2012 à 18:02
Signaler
4 milliards d'?, soit 0,2% de la dette publique ? Et c'est censé être vraiment une priorité ? Bref, ce sujet est surtout psychologique et symbolique, mais du point de vue pragmatique (que doit avoir un entrepreneur)... totalement du second ordre ! En...

le 10/05/2012 à 15:34
Signaler
Vous avez raison... En fait l'article prend tout son sens (qui est hilarant) quand on remplace "entrepreneur" par "héritier", "entreprise" par "rente" et "ambition" par "avidité".

à écrit le 02/05/2012 à 17:45
Signaler
En 2000, un grand patron italien me conseillait de quitter le continent européen m'expliquant simplement que l'on consomme rarement les produits dont la date de péremption est largement dépassée...A ce jour, je comprends mieux ce qu'il voulait dire ...

à écrit le 02/05/2012 à 17:35
Signaler
Merci d'avoir écrit ce texte. Merci à La Tribune de nous avoir permis de le lire.

à écrit le 02/05/2012 à 17:24
Signaler
Je trouve le titre de l'article "Le pari absurde d'une croissance sans investisseur et sans entrepreneur" brûlant de vérité. Mais ce n'est pas un pari, c'est une incantation. Comme si la croissance était une donnée magique ou un dû... Comme si le seu...

le 03/05/2012 à 1:40
Signaler
Je précise au passage que l'argent publique n'existe pas, il s'agit de l'argent des contribuables pris par la coercition. L'état et ses amis collectivistes et conservateurs ont l'habitude de s'approprier ce qui ne leur appartiennent pas pour mieux en...

le 03/05/2012 à 10:47
Signaler
Parlez en au gens qui ne mange que grâce au RSA. Et réjouissez vous des sans abris et des autres qui crèvent sans rien ! Eux échappe à votre système pourri d'aide!

le 10/05/2012 à 11:29
Signaler
@ Libre Mais vous êtes quand même bien content de pouvoir compter sur des services publics pas trop défaillants et de rouler sur des routes entretenues, non ?

à écrit le 02/05/2012 à 17:24
Signaler
Que ceux qu'ils veulent partir se cassent .... Et qu'ils perdent leur nationalité Française avec ! Marre de ce chantage permanent...

le 02/05/2012 à 20:09
Signaler
Pour vous, ceux qui sont lucides doivent impérativement participer au suicide collectif ? Ils ont bien raison de partir ceux qui souhaitent créer et entreprendre. Quant à la nationalité française, vous y tenez vous ? Après l'affaire DSK, je préfère...

à écrit le 02/05/2012 à 17:21
Signaler
en dehors des théories du libéralisme:y a t il suffisament d'entrepreneurs privés en france pour soutenir le fonctionement de l'etat?la réponse est clairement non!alors qu'est ce qu'on fait pour développer le secteur privé:on augmente les règles et l...

le 03/05/2012 à 0:04
Signaler
Le libéralisme n'est pas une théorie mais une évocation des libertés fondamentales de l'individu à l'inverse du collectivisme qui nie les individus au nom de la collectivité pour mieux les asservir. en cela elle nie la réalité des droits des individu...

le 03/05/2012 à 7:10
Signaler
300 000 francais a Londres, 60 000 autres a Bruxelles, etc... Pour eux tout va bien. En France, on ne veut plus de riches, il ne reste que les pauvres.

le 03/05/2012 à 10:36
Signaler
La lutte des classes réinventée par les collectivistes français...

le 03/05/2012 à 13:58
Signaler
Pourquoi parlez vous de collectivisme ? Parce qu'on dis qu'il y a des chômeurs vous entendez qu'on rejette le principe de propriété privé ? Il faudrait revoir votre rhétorique, parce que là vous êtes pas crédible.

le 10/05/2012 à 11:32
Signaler
Ne confondez pas libéralisme et anarchie, c'est différent...

à écrit le 02/05/2012 à 16:12
Signaler
Quelle propagande mensongere et trompeuse! On sait qui le finance, son think tank (-: C'est marrant comme les classes riches ne supportent pas de payer leurs impots comme tout lemonde, c'est a dire comme les classes moyennes. En realite on ne leur de...

le 02/05/2012 à 16:41
Signaler
@ newravaillac : si vous aller voir sur le site de l'insee, vous apprendrez que les 10 % des français les plus riches représentent 37 % des revenus français et 71 % des impots sur le revenu. Devant les faits, votre argumentation gauchiste s'effond...

le 03/05/2012 à 1:15
Signaler
Bravo John, + 1 !!

le 03/05/2012 à 10:53
Signaler
Facile quand on prends que les chiffres qui nous intéresse, j'en donne d'autre: Sur l'ensemble des impots percus par l'état, 50% vient de la TVA! Oui monsieur l'impot le plus injuste de la planète. Seul 17% représente l'impot sur le revenu, comme l'i...

à écrit le 02/05/2012 à 15:45
Signaler
Le problème n'est pas les évadés fiscaux, c'est le fait de laisser des pays comme la Belgique et la Suisse adapter leur législation fiscale ou abuser du secret bancaire pour les attirer. On n'est pas obligé de leur faire la guerre et de les envahir(q...

le 02/05/2012 à 16:28
Signaler
Bien vu, JB38.

le 02/05/2012 à 16:35
Signaler
La belgique et la suisse n'ont jamais adapté leurs législation fiscale à celle de la France ? c'est absurde ?!?!? En plus, il faudrait pour cela que leur législation évolue chaque année, comme celle de la France, ce qui n'est pas le cas. Discours d...

le 02/05/2012 à 18:20
Signaler
Ce qui est gravissime et inadmissible c'est que des politocards français élus pour défendre les intérêts de la Nation Française jouent contre leur mandat et prennent fait et cause les évadés fiscaux et les voyous de la finance comme la fait le Présid...

le 02/05/2012 à 19:00
Signaler
Les gens (Ts partis confondus) que les français ont élu sont les principaux exilés fiscaux. Avec eux, les plus grands groupes financiers - dont les banques - parfaitement protégés. Total et autres...Qui reste t-il à taxer ?

le 10/05/2012 à 11:37
Signaler
Il ne reste plus qu'à annexer la Belgique, le Luxembourg, Monaco, la Suisse, les Iles Caïman, Jersey... Je lance des idées

à écrit le 02/05/2012 à 15:06
Signaler
le probleme c est que l auteur confond rentier et entrepreneur Baisser les taxes sur les entrepreneurs soit, mais ca ne veut pas dire baisser l ISF (outil de travail exonere). Et il ne faut pas rever, si on baisse les taxes des uns, il va bien fallo...

le 02/05/2012 à 15:55
Signaler
Expliquez moi comment vous allez inciter d'avantage les créateurs d'entreprises de prendre des risques si par la suite vous promettez de leur reprendre ce qu'ils ont gagnés honnêtement par l'ISF ? Trop d'impot tue l'impot, je prend l'exemple de la Po...

le 02/05/2012 à 16:35
Signaler
@cdg : savez vous qu en allemagne un entrepreneur qui cède son entreprise à un ses enfants est exonéré de frais de succession , savez qu en allemagne et pire tous les pays européens l ISF a été supprimé car jugé anticonstitutionnel car confiscatoire...

le 02/05/2012 à 18:28
Signaler
Ce qui est confiscatoire, c'est la confiscation du travail des salariés payés avec des salaires de misère lorsque les actionnaires et les cadres de ces entreprises se distribuent sans vergogne des salaires primes et autres dividendes indécents en con...

le 02/05/2012 à 18:55
Signaler
@confiscation du produit du travail. Ce n'est pas faux, mais vous proposez quoi? Le problème que vous décrivez est moins en rapport avec les entreprenneurs qu'avec la mentalité "rateau" de "cadres dirigeants" d'entreprises quasi-rentières sur leurs s...

le 02/05/2012 à 18:59
Signaler
Cela ne se produit pas dans une société prospère. La question est comment retrouver la prospérité ...

le 02/05/2012 à 20:21
Signaler
Absolument aucune raison de rester en France pour des jeunes qui veulent entreprendre. L'ISF est là pour les punir sévèrement en cas de réussite. Tous les autres pays ont abrogé cet impôt sauf la France. A l'image des jeunes gens du livre "les corps ...

le 03/05/2012 à 14:02
Signaler
C'est pas vrai, je veux entreprendre, et à l'heure actuelle je ne paye pas d'ISF, et si un jour je peux le payer, je serai bien content, ça voudra dire que j'ai multiplié par 100 mon capitale. (Pas de quoi se plaindre en gros). Et vous vous dites, qu...

à écrit le 02/05/2012 à 14:56
Signaler
@yurf : par pitié, apprenez l'orthographe ! Malheureusement tout ce que dit cet article est vrai. Et seul Fillon a eu le courage , en 2007, de dire que notre pays était en faillite. Mais pour tous les autres, droite comprise, Juppé compris (cf sa p...

le 02/05/2012 à 15:33
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous, les bolchéviques se bercent d'illusions tout le temps que ce sont les autres qui paient pour leur folie collectiviste destructrice de toute richesse. s'ils le pouvaient ils accrocheraient les patrons à des crochets de...

le 02/05/2012 à 16:41
Signaler
@Libre ça fait beaucoup de bolchéviques tout ça, le fait d'utiliser ce mot à tord et à travers dessert largement vos propos.

le 02/05/2012 à 19:01
Signaler
@zep : Mélenchon est un bolchévique, et ils sont responsables de 100 million de morts ... Communistes Assassins ...

le 02/05/2012 à 20:12
Signaler
Quel niveau ! c'est vrai que les défendeurs du libéralisme sont tellement plus intelligent que les autres. Il faut croire, que le chacun pour soi et la vision la plus élaboré d'une société parfaite! Quand a la dette, d'autre le disait bien avant. J'e...

le 02/05/2012 à 23:49
Signaler
à Zep. Si vous n'aimez pas lire des vérités c'est votre droit, pour ma part je ne cesserai pas de dénoncer le cancer bolchévique francais, meme si cela doit vous écorcher les oreilles. A "Yurf", le coc de service anti liberté et pro Coréen du Nord, v...

le 03/05/2012 à 1:00
Signaler
Yurf créé donc votre entreprise, embaucher des gens, réussissez à survivre au poids hallucinant de l'administration et des taxes et des impots plus de 5 ans, et revenez nous donner des leçons, aprés peu etre que vos commentaires deviendront crédibles...

le 03/05/2012 à 1:04
Signaler
à ZEP j'appelle les choses par leur nom, que cela vous dérange ou pas, désolé, au moins moi j'exprime clairement mes opinions, et je ne fais pas comme vous. Je ne suis pas un simple compteur de point et distributeur de remarque creuse sans rien n'exp...

le 03/05/2012 à 10:59
Signaler
Mais je compte bien monté mon entreprise, et embauché des gens! c'est ce que je compte faire, et si mon entreprise fait des bénéfices, j'irai pas pleuré parce que j'ai des impots, faut arrêtez. C'est pas parce que vous, vous pleurez, que tout ceux qu...

le 10/05/2012 à 11:42
Signaler
Fillon n'a jamais dit que le pays était en faillite mais que l'Etat était en faillite, nuance importante !

le 10/05/2012 à 11:47
Signaler
@ Libre je crois que vous ne connaissez pas la France qui est un pays de tradition colbertiste avec un Etat centralisateur omniprésent, on ne change pas de modèle en deux temps trois mouvements, le poids du passé pèse souvent lourdement cher monsieur

à écrit le 02/05/2012 à 14:51
Signaler
Partant d'un principe que ce sont les patrons les plus méritants qui gagnent le ne tient pas debout ,s'ils étaient méritants ils réinvestiraient dans leur entreprise ,crééraient des emplois en se satisfaisant de la limite de l'isf. Reste à juguler ce...

le 02/05/2012 à 15:13
Signaler
A quel beau raisonnement et quelle belle leçon de morale de la part de quelqu'un qui s'en doute n'a pas créé d'entreprise et n'est pas aux prises des contraintes de la gestion d'une société. Commencez donc par créer des emplois vous memes après vous ...

le 02/05/2012 à 16:08
Signaler
@ libre : vous avez lu "la grêve" de Ayn Rand ? si non, je vous le conseille, vous allez adorer. Who is john galt ?

le 02/05/2012 à 17:29
Signaler
La France tu l'aimes ou tu la quittes...j'ai déjà fait depuis bien longtemps mon choix, quelque soit le candidat au pouvoir !!!

le 02/05/2012 à 20:09
Signaler
t'en a pas marre libre de sortir toujours les mêmes anneries. bah oui, vous le saviez, pas ? on vis tous dans un monde de communisme en fait! Hein explique leur libre que notre gouvernement est communiste, à le controle sur tout, que quelque fonction...

le 02/05/2012 à 20:28
Signaler
@libre a parfaitement raison. Il fait preuve de bon sens. Ses analyses rejoignent celles de l'auteur du livre sentimental "les corps indécents. Bravo libre. Tout est dit. Vous êtes parfaitement lucide et sans doute entrepreneur aussi.

le 02/05/2012 à 23:52
Signaler
à Yurf. S'il existe de sparadis fiscaux c'est bien parce que vos amis UMPS ont créé l'enfer fiscale français, au détriment des citoyens, et non je ne cesserai pas de répondre à vos élucubrations collectivistes moralistes franchouillard, et votre prop...

le 03/05/2012 à 0:00
Signaler
Merci Audrey, je n'ai pas lu ce livre mais je le ferais, et oui je suis un petit chez d'entreprise qui se bat tous les jours contre les profiteurs du meme tonneau que Yurf, qui devrait nous montrer comment on prend des risques pour créer une entrepri...

le 03/05/2012 à 11:02
Signaler
Nauséabond et autres noms d'oiseau ne donne pas du crédit à votre discours. C'est juste une méthode à la Sarkosy ! Dénigré pour que tu sois "plus cohérent" que celui d'en face. Tu le dis toi même, tu ne réponds pas a mes questions, c'est tellement fa...

à écrit le 02/05/2012 à 14:22
Signaler
Mauvais raisonnement car basé sur une hypothese fausse: les francais ne veulent pas s'enrichir, ils VEULENTt etre pauvres ! Ils font tout en ce sens...et vont reussir.

le 02/05/2012 à 17:22
Signaler
ha!ha!non ,ils ne veulent pas etre pauvres:ils veulent avoir de l'argent sans travailler,nuance!

le 10/05/2012 à 11:59
Signaler
Comme les banquiers et Bettancourt en fait

à écrit le 02/05/2012 à 14:04
Signaler
Question bête: Si on suit ce que disent ces lobbyiste libérales (heu pardon, think tank), qu'on enlève tout les impôts. Donc les sièges sociaux restent... mais ne payent pas 'impôts. En quoi c'est mieux que si elles partent ? Moi je vois pas. -------...

le 02/05/2012 à 14:56
Signaler
Effectivement question bête puisqu'absolument personne ne parle de supprimer les impôts. Sur le point de l'harmonisation vous avez tort aussi: si la France et ses voisins convergeaient vers une fiscalité unifiée, les "exilés" reviendraient car les co...

le 02/05/2012 à 15:04
Signaler
@ yurf : donc, pour vous, quand on ne paye "que" 50 % d'impots sur ses revenus, on ne paye pas d'impôt ? Juste une petite question : à qui appartient le revenu ? à celui qui le produit à la sueur de son front ou au gouvernement ? En fonction de v...

le 02/05/2012 à 15:19
Signaler
à Yurf, c'est à désespérer votre cas, chacun de vos commentaires à l'idéologie collectiviste montre bien à quel point vous etes intoxiqué par votre propagande bolchévique. Tout ce que vous dites c'est "y'a qu'à faire come ca, et harmoniser tout le mo...

le 02/05/2012 à 17:25
Signaler
d'accord avec libre.le pdg de total a bien compris qu'il pourrait vite se faire tondre par les assistés sociaux.il a remarquablement réorienté sa fiscalité personnelle

le 02/05/2012 à 23:53
Signaler
à Dédé votre caricature de l'entreprise date un peu, je vous signale que ce sont les petites et moyennes entreprises qui créent de l'emploi, et non les multinationales.

le 03/05/2012 à 11:04
Signaler
Mais je défend les PME !!! Le problème c'est que plus on enlève de règle de gestion de l'économie, plus c'est les grand groupes et le multinationales qui en profite et qui asservice leur filliale et autre PME ! Car capitalisme et moralité sont opposé...

à écrit le 02/05/2012 à 13:47
Signaler
question central : comment creer des emplois marchandes , pas des fonctionnaires ?

le 02/05/2012 à 15:59
Signaler
En libérant l'économie d'un poids de l'état insoutenable par ses taxes et ses contraintes de ses fonctionnaires, et en limitant l'état à des fonctions régaliennes strictement sous controle permanent des citoyens, en détruisant les mafias syndicales, ...

le 02/05/2012 à 16:25
Signaler
@Libre : exactement. Ron Paul President !!!

le 02/05/2012 à 23:55
Signaler
Nous ne sommes pas américain mais français, enfin je parle pour moi, et Ron Paul a en effet certaines valeurs que je défends, surtout en matière d'indépendance monétaire étalonnée à l'or.

le 10/05/2012 à 12:07
Signaler
Je suis d'accord avec Libre quand il parle de détruire les assistés et tout le reste mais comment fait-on concrètement, le bât risque de blesser là

à écrit le 02/05/2012 à 13:43
Signaler
Surtout et le plus important à mes yeux c'est que dans le même temps c'est porte ouverte à l'immigration tout azimute : des gens sous qualifiés qui sont plus des charges supplémentaires que des atouts.

le 02/05/2012 à 17:26
Signaler
faux

à écrit le 02/05/2012 à 13:34
Signaler
Si on veut garder notre modèle social européen, il est plus que temps de réaliser une Europe sociale, fiscale et politique, qui sont les pendants logiques de l'Europe économique que nous connaissons aujourd'hui. Suivant les choix qui seront fait, il ...

le 02/05/2012 à 15:23
Signaler
Notre modéle social européen ? Mais de quoi parlez vous ? Le modéle espagnle par exemple n'a rien àvoir avec le francais ou l'allemand. C'est à cause d'une idéologie collectiviste et bolchévique comme la votre qu'on en est la. Ce n'est pas à l'état n...

le 10/05/2012 à 12:10
Signaler
C'est la raison pour laquelle il y a de sii nombreuses niches fiscales en France. Sachez en profiter au lieu de pleurnicher.

à écrit le 02/05/2012 à 13:32
Signaler
Il y a une coquille dans l'article: c'est sans doute une perte fiscale moyenne de 400.000? par expatrié fiscal qu'il faut lire, et non pas de 40.000?, sinon le calcul de "l'expatriation de recettes fiscales annuelle comprise entre 20 et 40 milliards ...

le 02/05/2012 à 15:04
Signaler
Oui ,il y a une coquille!!!qui remet en cause beaucoup de choses dans l'article!

à écrit le 02/05/2012 à 13:27
Signaler
le pari absurde d'une croissance sans emplois car délocalisés dans les pays émergents

à écrit le 02/05/2012 à 13:13
Signaler
L'expatriation des recettes fiscales annuelle est plutôt comprise entre 2 et 4 milliards d'euros. Pas sérieux une telle erreur de calcul.

à écrit le 02/05/2012 à 13:08
Signaler
D'accord, on ne peut rien faire sans investiseurs ! mais votre lototte : depense publiques, cache mal une envie de plonger afin de survuvre, vos semblables dans la pauvreté ! Desirez vous qu'un medecin vous dise ; Monsieur, on ne peut soigner votre e...

le 02/05/2012 à 15:07
Signaler
le problème ne se pose pas en ces termes, mais plutot comme cela : Vous appelez le médecin, et vous lui dites, mon enfant est malade, venez le soigner, mais je ne pourrais pas vous payer, il faudra travailler gratuit,m ais c'est normal, vous êtes ...

à écrit le 02/05/2012 à 12:53
Signaler
Voici un article de fond extrêmement clair par son titre et son contenu. Mais voila le peuple assisté pour je ne sais combien de temps encore ne s'y intéresse pas par idéologie. Il croit à l'exception Française qui nous mène droit dans le mur, comme ...

le 02/05/2012 à 13:28
Signaler
Il serait intéressant que vous donniez votre point de vue sur l'origine de la crise actuelle, retraité... juste avant que le chômage vous prive de votre retraite.

le 02/05/2012 à 14:08
Signaler
La théorie du libéralisme, oui vous l'avez saisie. Mais la réalité est tout autre. Lorsqu'on a un système mondiale où on se fait 30% de bénéfice en bourse, pourquoi les entrepreneurs prendrai la peine d'utiliser les bénéfices pour construire une usin...

le 02/05/2012 à 14:25
Signaler
Quel interet pour l'economie francaise de relancer la consommation quand 50% de celle ci va dans les importations ?

le 02/05/2012 à 15:08
Signaler
@ yurf : vosu êtes surement très au courant des choses, expliquez nous comment les entreprises se font 30 % de bénéfices en bourse ? qu'on rigole un peu, expliquez nous ...

le 02/05/2012 à 15:46
Signaler
à Yurf quand vous débarrasserez vous de bolchévisme forcené. La liberté d'entreprendre et de jouir des richesses de son travail, de ses revenus et les fruits des risques qu'un entrepreneur a pris pour créer de la richesse dans son pays, n'est pas une...

le 02/05/2012 à 17:28
Signaler
euh,en étant copain avec des membres du gouvernement pour avoir des marchés surfacturés,non?le nom poli pour cela est le lobbyisme je crois

le 02/05/2012 à 23:56
Signaler
De qui parlez vous ?

le 03/05/2012 à 11:09
Signaler
@Libre, vous mélangez tout, l'euro les pme, le libéralisme, tout ça dans une confusion total. On peut reprendre vs 10 000 postes sur ce site, il s'en dégagera 10 arguments à tout pété, bien rodé. On ajoute quelques éléments de langage (bolchevisme, c...

le 10/05/2012 à 12:13
Signaler
Parce que les retraités ne sont pas assistés peut-être ? Allez au bout de votre logique

à écrit le 02/05/2012 à 12:48
Signaler
Déjà, les frontaliers travaillant en Belgique y sont à cause de SALAIRES plus élevés. Tout le reste est à l'avenant. Et, sachant que la trop forte concentration d'argent est à l'origine de cette crise, il est normal que vous argumentiez pour en avoir...

le 02/05/2012 à 13:28
Signaler
@La redistribution est un mythe socialiste ! Elle permet d'avoir un état qui gaspille l'argent du contribuable ! Ainsi la fameuse redistribution, ne redistribue rien, et ce contante de collecter TOUJOURS PLUS d'impot ! A la marge la redistribution...

le 02/05/2012 à 13:36
Signaler
yvan, Vous dites : "la trop forte concentration d'argent est à l'origine de cette crise" ! D'où vous sortez ça ? ... Notre perte de COMPÉTITIVITÉ vient d'un technicité, et donc d'une capitalisation, insuffisante ! C'est juste l'inverse !...

le 02/05/2012 à 14:23
Signaler
Pathetique !

le 02/05/2012 à 15:21
Signaler
Yves. "une perte de compétitivité"..? Pardon? Avez-vous vu que le "modèle" chinois inquiète de plus en plus par son instabilité..?? La compétitivité, d'accord. Mais sans clients, vous en faites quoi..??

le 02/05/2012 à 15:50
Signaler
à Yvan. Il s'agit pas de "trop forte concentration d'argent" le problème, mais de la masse de fausse monnaie papier Euro, comme US Dollar, décider par des états mafieux (bolchéviques comme la France ou conservateur comme les USA) ayant décorrélé la m...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.