Hôtellerie-restauration : LeBonTablier.com veut lutter contre la pénurie de main-d'oeuvre

Face à la pénurie accrue de personnel dans le secteur de l’hôtellerie restauration, la startup jurassienne propose un service de mise en relation entre candidats indépendants et établissements.

3 mn

(Crédits : LeBonTablier.com)

« L'embauche de main-d'œuvre sera le plus grand défi de l'hôtellerie-restauration pour 2022 et la problématique de recrutement de ce secteur est un enjeu depuis bien avant la crise sanitaire ! » souligne Christine Geneys, fondatrice en 2018 de la plateforme LeBonTablier.com. Pour rappel, l'hôtellerie-restauration souffrait déjà de 50% d'offres non pourvues et 308.000 postes à pourvoir d'ici 2022 avant la crise sanitaire, selon l'UMIH. Au final, ces difficultés de recrutements représentent 10.000 euros par an de pertes financières en moyenne pour les restaurateurs à cause de cette problématique de recrutement, et des établissements qui vont jusqu'à fermer faute de personnel (selon Brigade.co).

Face à ce constat, Christine Geneys, ancienne commerciale dans le secteur de l'hôtellerie-restauration, puis cuisinière indépendante dans le Haut-Doubs, décide de s'investir aux côtés des candidats et des recruteurs afin de revaloriser ces métiers passions, ainsi que l'image peu glorieuse du management dans ce secteur. L'entrepreneuse lance LeBonTablier.com, une plateforme de mise en relation entre l'offre et la demande, via une nouvelle forme de collaboration. « Avec le statut d'indépendant le but est de faire évoluer le modèle ancestral actuel de recrutement, qui coûte cher en temps et en ressources » explique la cuisinière indépendante. S'il existe d'autres plateformes de ce type destinés aux indépendants du secteur de l'hôtellerie restauration dans les grandes agglomérations de l'Hexagone, en Bourgogne-Franche-Comté, Christine Geneys est la seule à proposer ce service. Pour la fondatrice, « ce n'est pas LA réponse, mais une réponse complémentaire aux problématiques de recrutement du secteur CHR-D ». Les métiers les plus en tension sont les cuisiniers et tous les métiers de salle. Côté structures, ce sont surtout les restaurants, les hôtels et les cuisines collectives qui rencontrent des soucis de recrutements.

Un agent d'indépendants

LeBonTablier.com s'adresse à la fois aux candidats des métiers de l'hôtellerie- restauration et aux établissements en recherche de personnel. Du point de vue des talents, tels les cuisiniers, serveurs, barman, réceptionnistes, maître d'hôtel... LeBonTablier.com fait ainsi office d'agent. « Je les aide à trouver le job idéal. Face à moi, ils peuvent exprimer leurs attentes tant professionnelles que personnelles, sans filtre. Ils ne sont pas face à un patron », explique Christine Geneys.

« En leur permettant d'exercer sous le statut d'indépendant, ils ont l'opportunité de rester maître de leur plan de carrière, où simplement de pouvoir choisir leurs contraintes au lieu de les subir », poursuit-elle. Une flexibilité et une liberté que recherchent de nombreux jeunes, en particulier depuis la crise sanitaire. Du côté des établissements, les premiers retours sont positifs. « Lorsque je démarche un restaurateur ou autre, je lui explique les avantages de prendre un indépendant. Celui-ci travaille comme un prestataire qui facture chaque mois. Certains me regardent avec des yeux ronds au départ mais sont vite convaincus ! », constate Christine Geneys. La plateforme garantit un gain de temps dans cette quête chronophage et énergivore du candidat idéal. Celle-ci répond aux différents besoins de recrutement, qu'ils soient ponctuels ou récurrents.

L'outil numérique promet d'avoir accès à un vivier de candidats ciblés et motivés de façon rapide et pratique, d'échanger et de formaliser la collaboration, jusqu'au paiement des prestations : toutes les étapes sont centralisées au même endroit.

Pour les dirigeants du secteur, le service démarre à partir de 150 euros pour gérer les recrutements en toute autonomie. Pour une offre personnalisée, le recruteur peut aussi confier sa recherche à l'équipe de LeBonTablier.com, qui s'appuie sur la force d'un réseau de plus de 8.000 contacts du secteur.

Les indépendants à la recherche de missions ne payent pas d'abonnement ni de droit d'entrée sur la plateforme mais participent simplement au frais de mise en relation avec les recruteurs. Une commission dégressive par rapport au nombre d'heure de travail effectuées mensuellement leur est prélevée.

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 01/12/2021 à 8:08
Signaler
On se doute que l'idée n'est pas d'augmenter les salaires alors que c'est une des nombreuses professions qui en aurait dramatiquement besoin. A un moment faire l'autruche ne sert strictement à rien.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.