Grand Est : le Crédit agricole se dote d'une nouvelle vitrine régionale à 60 millions d'euros

Le Crédit agricole Alsace-Vosges investit 60 millions d'euros dans la démolition-reconstruction de sa direction régionale à Strasbourg. Le nouvel ensemble, mieux intégré dans l'urbanisme existant et proche de la gare, a été préféré à la construction d'un immeuble dans le quartier d'affaires européen.

4 mn

Cette perspective d'architecte, révélée en exclusivité par La Tribune, présente le nouveau siège du Crédit agricole Alsace-Vosges qui sera inauguré à Strasbourg en 2025.
Cette perspective d'architecte, révélée en exclusivité par La Tribune, présente le nouveau siège du Crédit agricole Alsace-Vosges qui sera inauguré à Strasbourg en 2025. (Crédits : Denu et Paradon Architecture)

Place au chantier ! Les 370 salariés du siège régional du Crédit agricole Alsace-Vosges à Strasbourg vont déménager le 4 juillet. Mais ce déménagement ne sera que temporaire. Pour répondre à ses besoins immobiliers et mettre fin à l'organisation obsolète du bâtiment existant, situé place de la Gare à Strasbourg, la direction de la banque régionale a décidé de démolir cet ensemble hétéroclite constitué de trois immeubles, érigés entre les années 1950 et les années 1980. Un nouvel ensemble de 14.000 mètres carrés sortira de terre au même endroit, et sera inauguré à l'été 2025.

Pendant le chantier, la migration temporaire va s'effectuer en direction de l'Archipel, le quartier d'affaires européen de Strasbourg. La banque s'y installera sur un plateau de 4.500 mètres carrés dans un immeuble appartenant à Atrium, sa filiale nationale de gestion d'actifs. Dans trois ans, les employés du siège seront de retour près de la gare.

Trois banques ont révisé leurs projets d'immobilier

Le quartier Archipel, un projet de développement urbain (bureaux et logements) imaginé en 2015 par la municipalité précédente, a revu ses ambitions à la baisse depuis l'élection des écologistes à la mairie de Strasbourg en 2020. La Caisse d'Epargne Grand-Est a renoncé à y construire 20.000 mètres carrés de bureaux. Le Crédit Mutuel, qui avait imaginé un immeuble de grande hauteur pour y installer une partie de ses services administratifs, a lui aussi abandonné son projet. Archipel a vu sa deuxième phase réorientée vers du logement et son plan d'urbanisme a été rendu moins dense, avec davantage d'espaces verts. Le développement ralenti doit aussi limiter les besoins de transports dans cette partie de la ville à proximité du siège du Parlement européen.

Le projet immobilier du Crédit agricole Alsace-Vosges s'inscrit dans la même tendance : le développement du télétravail et les attentes des salariés en termes de mobilité ont réorienté la demande à Strasbourg vers des localisations de bureaux en centre-ville. "60 % de nos collaborateurs utilisent le train pour se rendre au travail. Nous avons donc choisi de rester sur place", résume Gérald Grégoire, directeur général du Crédit agricole Alsace-Vosges. Avec son projet immobilier, la banque va redonner un coup de fouet à la place de la Gare. Sur cette dernière, la dernière requalification en 2007 avait vu apparaître une immense verrière conçue par Jean-Marie Duthilleul, architecte de la SNCF, englobant le bâtiment voyageurs.

Respect de l'urbanisme allemand

"La place de la gare de Strasbourg fait partie d'une vaste opération d'urbanisme qui date de l'époque allemande de Strasbourg après 1871. Elle présente une grande valeur architecturale, avec un ensemble d'immeubles très cohérent", remarque Christian Paradon, associé de l'agence Denu et Paradon Architecture et auteur du projet immobilier à 60 millions d'euros conçu pour le Crédit agricole. Le permis de construire, déposé cette semaine en mairie à Strasbourg, porte sur 14.000 mètres carrés de surface utile sur six niveaux. Le coût de la démolition des immeubles existants s'élève à un peu plus de 3 millions d'euros. "La reconstruction va nous donner l'occasion de mieux insérer le bâtiment, avec des panneaux en pierre légère et des couleurs assez claires en cohérence avec le bâti existant. Ce bâtiment va permettre de prolonger la courbe existante vers le sud de la place de la Gare", détaille Christian Paradon.

L'allure sobre de la façade révèle une originalité : l'entrée de l'immeuble adoptera la forme d'une porte monumentale, entièrement vitrée, donnant accès à une agora. La structure en bois du bâtiment sera visible l'intérieur de l'agora, offrant à l'ensemble un "aspect chaleureux" et respectueux des principes d'éco-construction voulus par ses auteurs. Le bâtiment présentera en réalité une ossature en bois-béton, avec des planchers réalisés en bois dans les bureaux. Pour assurer ce chantier, le maître d'ouvrage Crédit Agricole Immobilier entend faire appel à 90 % d'entreprises locales, domiciliées dans la zone de chalandise de sa direction régionale : Bas-Rhin, Haut-Rhin et Vosges.

Un auditorium de 250 places, offre inexistante dans ce quartier central, sera ouvert aux manifestations organisées par des tiers. "Il pourra convenir à la clientèle d'affaires des hôteliers voisins", propose Gérald Grégoire.

La requalification du siège social doit aussi servir de vitrine pour les ressources humaines de cette banque régionale, qui a embauché 142 nouveaux salariés en CDI en 2021 et accueilli 80 alternants. Le Crédit agricole Alsace-Vosges, challenger local du Crédit Mutuel, vient de franchir la barre symbolique de 11 milliards d'euros d'encours de crédit, grâce notamment à des réalisations crédit habitat en augmentation de 30 % par rapport à 2020.

4 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.