Places, tarifs, scooters... les contours du plan stationnement à Paris

 |  | 386 mots
Lecture 2 min.
La consultation citoyenne recommande notamment de supprimer des places en surface en privilégiant le recours aux parkings souterrains.
La consultation citoyenne recommande notamment de "supprimer des places en surface" en privilégiant le recours aux parkings souterrains. (Crédits : DR)
L'équipe d'Anne Hidalgo a dévoilé les recommandations issues d'un panel citoyen sur les places de stationnement dans la capitale.

Un plan d'action visant à réduire les places de stationnement à Paris pour redonner de l'espace aux piétons sera présenté d'ici l'été au conseil municipal, a indiqué mercredi l'adjoint à la maire en charge de la transformation de l'espace public, David Belliard.

L'adjoint EELV a dévoilé les recommandations d'un panel citoyen sur les places de stationnement dans la capitale, évaluées à plus de 800.000 dont une majorité (65%) dans les immeubles, 18% dans les parkings publics et 17% dans les rues.

La consultation citoyenne recommande notamment de "supprimer des places en surface" en privilégiant le recours aux parkings souterrains, et pour cela de "réduire la différence de tarif entre la voirie et le sous-sol", de développer les parkings relais gratuits aux portes de Paris et de faire de la place libérée des espaces de vie collective (terrasses, aires de jeux, jardins partagés...).

Le stationnement payant pour les scooters

Autre proposition de ces "états généraux", rendre payant le stationnement des deux-roues motorisés. "Je l'ai déjà dit, on va le faire", a affirmé M. Belliard, qui se donne jusqu'en juin pour étudier la "faisabilité technique de certaines de ces propositions". Le premier enjeu, selon lui, est la "débitumisation" de la capitale, à savoir "remettre de la nature, des arbres, de la pleine terre dans une ville qui en a cruellement besoin".

Réduire les places de stationnement voiture permettra aussi "d'élargir les trottoirs de Paris", ambitionne l'adjoint, afin de "refaire une ville pour les piétons". La place des vélos et autres "mobilités actives" sur la voirie parisienne fera l'objet d'un nouveau plan vélo qui sera présenté en septembre, a-t-il indiqué.

"Nous ne supprimerons jamais une place de PMR (personne à mobilité réduite)", a assuré l'adjoint, suivant en cela une recommandation du panel citoyen qui alerte également sur la fraude aux fausses cartes de stationnement gratuit. "Je vais interpeller le gouvernement pour avoir des cartes moins falsibiables", a-t-il dit à ce sujet.

Interrogé sur la faisabilité du plan d'action en période de campagne présidentielle, M. Belliard a estimé qu'il y avait une "volonté très forte de la maire de Paris pour avancer". "Nous irons chercher les arbitrages", a-t-il affirmé.

Lire aussi : La région Île-de-France promet 100.000 places de parking vélos d'ici 2030

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2021 à 10:36 :
Marrant ce pays, après des taxes ont invente des taxes... Après on se demande pourquoi on est sur le descente?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :