En Normandie, la crise sanitaire a été l'occasion de rapatrier le filage du lin

TISSAGE Les projets se multiplient pour valoriser la spécialité agricole normande : LINportant veut créer la première usine française de tee-shirts fabriqués en lin bio et NatUp a pris des parts dans le dernier tisseur français à ne travailler que du lin.

3 mn

Près de Caen, la Scop LINportant est en route pour créer la première usine française de fabrication de tee-shirts en lin bio.
Près de Caen, la Scop LINportant est en route pour créer la première usine française de fabrication de tee-shirts en lin bio. (Crédits : DR)

Chaque mois de juin, il pare les champs d'une délicate couleur bleutée. De toutes les productions agricoles, le lin est LA spécialité normande par excellence. Près des deux tiers du lin travaillé à travers la planète pousse dans ce terroir prodigue. Un héritage de l'histoire et de la géographie. La plante à fleur bleue s'épanouit sous le vivifiant climat local comme le coton dans les plaines écrasées de soleil. Malheureusement, cet or vert et vertueux (il se passe aisément d'engrais et de fongicides) affiche en bout de course un bilan carbone discutable.

En effet, après une première transformation au pied des champs, l'immense majorité des fibres récoltées sous nos latitudes part se faire filer en Chine, d'où elles reviennent sous la forme de chemises ou de doubles rideaux. Pour ainsi dire, une économie de pays en voie de développement qui profite, certes, à une noria de planteurs, mais ne bénéficie que marginalement à l'économie du territoire.

Vers du 100% français

Quelques moines soldats engagés, pourtant, s'organisent pour tenter de relocaliser la valeur ajoutée. Près de Caen, la Scop LINportant est en route pour créer la première usine française de fabrication de tee-shirts en lin bio. Le groupe coopératif agricole normand NatUp, déjà actif dans le peignage*, la fabrication de composites et de produits non tissés à base de matières naturelles, cherche à accélérer. Il a acquis, en juin, la majorité des parts du dernier tisseur français à ne travailler que du lin : la PME nordiste Lemaitre Demeestere installée près de Lille depuis le début du XIXe siècle. Dans la branche, son dirigeant, Olivier Ducatillion, s'est taillé une réputation d'empêcheur de tisser en rond. Entouré d'une petite équipe d'une quarantaine de personnes, cet entrepreneur inventif a renvoyé aux oubliettes les produits standards trop en butte à la concurrence pour fabriquer un tissu de lin haut de gamme (400.000 mètres par an), prisé des grands noms de l'ameublement, de la décoration et du prêt à porter, sans jamais transiger ni sur la qualité ni sur la provenance.

« Même quand les prix atteignent des sommets, il ne source que du lin français », assure Karim Behlouli, directeur de la branche Fibres de NatUp.

Il lui manque cependant un maillon pour pouvoir revendiquer ce 100 % bleu, blanc, rouge que fabricants et consommateurs semblent disposés à soutenir : le fil. L'activité de filage, gourmande en main-d'oeuvre, a disparu du territoire français au profit de l'Inde, de la Chine ou de l'Est européen où se fournit Lemaitre Demesteere. La coopérative et sa nouvelle filiale partagent une même ambition : rapatrier une filature quelque part au Nord de la Loire. La prise de conscience née depuis mars leur donne des ailes, assure Olivier Ducatillion.

« Si nous avions encore le moindre doute sur la pertinence du projet, la crise achève de les lever. Le phénomène que l'on observe dans l'alimentaire va gagner la mode. C'est pourquoi il faut consolider cette filière, l'une des rares dans le textile que nous, Français, sommes capables de maîtriser de l'amont à l'aval . »

Une façon de renouer les fils de l'histoire.

___

* Le peignage, qui précède le filage, consiste à débarrasser les fibres textiles des impuretés.

3 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.