Arabie saoudite : Google pourrait créer un "hub de la tech"

 |   |  392  mots
Alphabet, la maison-mère de Google, pourrait participer à la construction de data centers en Arabie saoudite.
Alphabet, la maison-mère de Google, pourrait participer à la construction de data centers en Arabie saoudite. (Crédits : DADO RUVIC)
Le géant américain serait en discussion avec Aramco, la compagnie pétrolière publique saoudienne, afin de construire des data centers en Arabie saoudite. Ce partenariat pourrait s'inscrire dans le plan "Vision 2030", un programme de réformes du gouvernement saoudien pour sortir de sa dépendance à la rente pétrolière.

Bientôt un grand hub technologique en Arabie saoudite ? Google serait en négociation depuis plusieurs mois avec Aramco, géant pétrolier détenu par Riyad, afin de s'implanter dans le royaume saoudien. Les discussions auraient été menées par Larry Page, directeur général d'Alphabet (maison-mère de Google), et le prince héritier Mohammed bin Salman, dévoile le Wall Street Journal ce jeudi.

Le géant américain apporterait son expertise informatique afin d'aider Aramco à construire des data centers en Arabie saoudite. Beaucoup de détails resteraient à finaliser. "On ne sait pas quand - ou si - un tel accord sera finalisé", confient au quotidien économique des sources proches du dossier. On ignore pour le moment le type de données que ce centre hébergera et qui en exercera le contrôle, ajoute le quotidien financier.

Un tel partenariat pourrait être inscrit au plan « Vision 2030 », un programme de réformes du gouvernement saoudien pour sortir de sa dépendance aux produits pétroliers. Dévoilé en avril 2016, il vise notamment à développer le secteur de la tech. Une coentreprise avec Google - éventuellement cotée en Bourse en Arabie saoudite - pourrait aider Saudi Aramco à s'étendre aux Etats-Unis, ce qui est l'un de ses objectifs.

Amazon voudrait (aussi) sa part du gâteau

Google n'est pas la seule entreprise sur le coup. Amazon serait également proche de la finalisation d'un accord pour la construction de trois data centers en Arabie saoudite. Montant de la facture : 1 milliard de dollars. L'accord devrait être annoncé lors d'un voyage aux États-Unis du prince Mohammed cette année. En septembre dernier, Amazon a choisi le pays voisin, le Barheïn, pour construire des data centers. Le projet devrait voir le jour début 2019.

A l'instar d'autres géants de l'Internet, Google a longtemps hésité à installer des data centers au Moyen-Orient, en Afrique ou encore en Asie, arguant de la  nécessité de protéger au mieux les données des utilisateurs. Mais le vent a tourné. Apple a construit l'année dernière son premier data center en Chine, afin de se conformer à une nouvelle loi obligeant les entreprises étrangères à stocker les données de ses utilisateurs sur son sol. Les données de ses clients seront gérées par un partenaire local à compter du 28 février.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2018 à 5:00 :
des Data center qui tournent grâce au pétrole....très écologique mister google
a écrit le 01/02/2018 à 18:27 :
Ouh la, ça va coûter cher en clim durant la journée avec la chaleur :-). J'espère qu'il mettront bcp de panneaux solaires comme source d'électricité pour tout ça :-).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :