Bruxelles donne son feu vert à Nokia pour absorber Alcatel

La Commission a estimé que le rachat de l'entreprise française par la société finlandaise de télécoms ne pose pas de problème de concurrence.
Nokia est très présent dans l'Espace économique européen, où Alcatel-Lucent est un acteur modeste, tandis que la société française est très présente en Amérique du Nord, où les activités de Nokia sont assez limitées, estime la Commission européenne.
Nokia est très présent dans l'Espace économique européen, "où Alcatel-Lucent est un acteur modeste", tandis que la société française "est très présente en Amérique du Nord, où les activités de Nokia sont assez limitées", estime la Commission européenne. (Crédits : © Lehtikuva Lehtikuva / Reuters)

Nokia a désormais les mains-libres pour un rachat d'Alcatel-Lucent. La société finlandaise, qui avait lancé en avril une offre publique d'échange sur la totalité des actions de l'entreprise française, n'attendait plus que l'avis de la Commission européenne. Elle a désormais le feu vert pour créer son nouveau groupe baptisé Nokia Corporation.

Il n'y a pas de chevauchements d'activité, se satisfait la Commission, vendredi 24 juillet. Concrètement, les deux acteurs ne sont pas des concurrents proches ce qui permet d'éviter les problèmes de concurrence, d'après l'institution.

Ainsi, Nokia est très présente dans l'Espace économique européen, "où Alcatel-Lucent est un acteur modeste", tandis que la société française "est très présente en Amérique du Nord, où les activités de Nokia sont assez limitées".

 Nokia Corps, au deuxième rang mondial du secteur

"Plusieurs concurrents puissants au niveau mondial continueront d'exercer leurs activités à l'issue de l'opération", ajoute la Commission qui estime ainsi que le nouvel ensemble formé par Nokia et Alcatel-Lucent ne représentera pas une concentration préjudiciable à la concurrence.

Cette dernière cite notamment Ericsson et Huawei  l'entreprise chinoise ZTE et Samsung. Ces sociétés restent avec Nokia "les principaux acteurs en Europe".

Le nouvel ensemble composé par Nokia et Alcatel-Lucent se classera au deuxième rang mondial du secteur derrière la société suédoise. "Ce sera le vrai acteur européen pour concurrencer les Chinois", avait notamment mise en avant Michel Combes, en avril,  alors encore directeur général d'Alcatel-Lucent.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 24/07/2015 à 17:39
Signaler
En tant qu'ancien ingénieur d'Alcatel, je fulmine devant cette effondrement voulu du capital industriel français. Il va falloir se réveiller et vite ! Alcatel était la première entreprise technologique du monde et nous ne craignions pas ce qui sera l...

le 24/07/2015 à 19:04
Signaler
On en parle très peu, mais le nommé Tchuruk a été avec ses idées lumineuses (l'entreprise sans usine; on sous-traite tout) un des grands fossoyeurs de l'industrie française. Ajoutez-y un zeste de Lauvergeon de Varin (je cite les plus crèpes et c'est ...

le 24/07/2015 à 19:05
Signaler
Les produits "LUCENT" étaient biens ... ceux d' ALCATEL c'est une autre histoire !

le 24/07/2015 à 19:29
Signaler
"Comment peut-on laisser faire ces gens comme Tchuruk ? ". Bonne question et plus largement : comment dans ce pays a-t-on pu collectionner depuis 30 ans tant de PDG si incompétents ?

le 24/07/2015 à 20:16
Signaler
Je suis d'accord avec vous. Triste fin pour cet ancien fleuron de l'industrie française! Merci au "brillantissime" Serge Tchuruk pour son concept d'entreprise sans usine. Bientôt il y aura "l'entreprise sans employés"... Encore un polytechnicien par...

à écrit le 24/07/2015 à 16:32
Signaler
Lors du krach en 2000 , alcatel avait beaucoup perdu Touati racontait à la tv :à ce prix là alcatel c'est donné ; la chute a été encore pire après mais çà n'empêche pas ce brillant économiste de toujours donner des conseils...

le 24/07/2015 à 19:20
Signaler
Entre Marc Fiorentino et Touati .... y' a pas photo !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.