Apple perd du terrain sur le marché des tablettes

 |   |  465  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Globalement, les ventes de tablettes ont bondi fin 2012. Apple reste numéro un du secteur mais voit ses parts de marché reculer par rapport à ses concurrents.

La marque à la pomme domine toujours. Sur le marché des tablettes, Apple tient toujours la place de numéro un mais ses parts de marché ont reculé au 4e trimestre 2012, selon une étude du cabinet IDC publiée le 31 janvier au soir. D'un trimestre sur l'autre, elles sont passées de 46,4% à 43,6% selon IDC qui explique ce déclin par "la forte concurrence sur le marché". En tout, le cabinet calcule que ses iPad se sont écoulés à 22,9 millions d'unités dans le monde, soit une hausse de 48,1% sur un an, moins élevée que celle du marché dans son ensemble. Malgré des records de ventes, les résultats d'Apple publiés le 23 janvier ont déçu à Wall Street, faisant reculer le cours de son action.

>> Apple : comprendre les chiffres qui affolent Wall Street

Des millions de tablettes sous les sapins

En effet, globalement la fin de l'année s'est révélée faste pour les ventes de tablettes avec une croissance de 75,3% et 52,5 millions d'unités vendues. "Des lancements de nouveaux produits par les principaux vendeurs de la catégorie, de même que le nouvel entrant Microsoft, ont conduit à un bond de l'intérêt des consommateurs et à des ventes très robustes pendant la saison des fêtes", commente Tom Mainelli, directeur de recherche, dans un communiqué. Les chiffres de vente de Surface ne sont pas comptabilisés dans ce rapport trimestriel. Mais IDC prodigue cependant ses conseils au géant d''informatique: "nous pensons que Microsoft et ses partenaires doivent rapidement s'ajuster à la réalité du marché avec des écrans plus petits et des prix plus bas". Pour rappel, ces appareils sont vendus à partir de 489 euros.

>> Pour Noël, les ventes de smartphones et tablettes ont plus que doublé par rapport à 2011

Forte croissance chez certains concurrents

Parmi eux, Samsung a particulièrement brillé avec une croissance de 263% entre le quatrième trimestre 2011 et la même période l'année suivante. Fin 2012, le sud-coréen s'arroge 15,1% de parts de marché avec 7,9 millions de Galaxy Tab écoulées, encore loin derrière son grand concurrent américain. Tous les autres fabricants voient leurs ventes s'envoler à l'exception notable de Barnes & Noble. Le Nook, produit par le libraire américain a vu ses ventes chuter de 27,7% d'un an sur l'autre avec 1 million d'exemplaires vendus entre octobre et décembre. Ce qui ne l'a pas empêcher de grignoter des parts de marché puisque d'un trimestre sur l'autre, elles passent de 0,7% à 1,9%.  En revanche, Amazon et son Kindle disposent de 11,5% du marché (6 millions d'unitées écoulées et une hausse de 26,8% des ventes en un an), tandis qu'Asus, qui produit la Nexus de Google lancée en novembre 2011 voit ses ventes exploser de 402,3% sur un an avec 3,1 millions d'exemplaires vendus (5,8% du marché).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2013 à 6:11 :
Pas certain que la Golf aurait toujours le même succès si elle était restée sous sa première livrée. Les ingénieurs de WV ont su apporter des modifications au design d'origine, des avancées technologiques etc... qui font que la Golf est encore aujourd'hui après des années un "best".
a écrit le 01/02/2013 à 15:08 :
Ceci est totalement logique quand on est le premier sur le a marché. On commence avec 100% et il suffit que quelqu'un d'autre commence à vendre le même produit vous avez donc automatiquement moins que 100%. Le vrais message est que : 1. le marché total est devenu plus grand, 2. YOY Apple vends toujours plus de tablettes. Ou pour ceux qui veulent l'entendre de manière plus simple : 60% d'un gâteau qui pèse 10 kilos est toujours mieux que 100% d'un gâteau de 5kilos. Comme d'habitude . . . le titre induit volontairement en erreur.
a écrit le 01/02/2013 à 14:58 :
Disons que le systeme fermé d'apple est a bout de souffle. Les clients se détournent des partiques commerciales de cette firme, qui essaye d'une certaine manière d'entraver la liberté à ses clients. Fin d'un cycle
Réponse de le 01/02/2013 à 16:56 :
Disons aussi que les prix sont prohibitifs. J'ai acheté une tablette 10" au Aldi et elle est super sous Android, et 50% moins chère que l'iPad ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :