Failles de sécurité, inefficacité... les "flops" des applis semblables à StopCovid dans le monde

 |   |  1024  mots
Développée à l'initiative du gouvernement français, l'application mobile StopCovid est disponible officiellement à compter de mardi 2 juin.
Développée à l'initiative du gouvernement français, l'application mobile StopCovid est disponible officiellement à compter de mardi 2 juin. (Crédits : DR)
Baptême du feu pour StopCovid. L'application française de traçage du coronavirus est officiellement disponible depuis ce mardi. De nombreux outils similaires ont déjà été développés - et éprouvés - à l'étranger... Certaines applications ont révélé des failles de sécurité, quand d'autres ont été jugées inutiles. Explications.

Après un développement sinueux de près de deux mois, l'application mobile StopCovid est disponible officiellement à compter de ce mardi. Le but : permettre aux utilisateurs qui téléchargent l'application d'être alertés s'ils ont croisé à moins d'un mètre une personne contaminée par le coronavirus pendant au moins quinze minutes. StopCovid, qui ne recourt pas à la géolocalisation des utilisateurs, repose sur la technologie Bluetooth.

| Lire aussi : StopCovid : quatre questions pour tout comprendre

Ce projet a été lancé par le gouvernement français début avril. De nombreuses critiques ont depuis été formulées dans le débat public : inefficacité présumée de l'application si le nombre de téléchargements est dérisoire, craintes de fuites de données pouvant nuire au respect de la vie privée, risques de faux positifs en raison d'une technologie Bluetooth jugée peu fiable...

Certains de ces biais ont déjà été constatés à l'étranger. En effet, de nombreux pays ont décidé de recourir à des applications mobiles pour tenter de retracer les chaînes de transmission du virus et alerter les personnes potentiellement contaminées. L'éditeur montpelliérain Pradeo, spécialisé dans la sécurité des terminaux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2020 à 3:51 :
Pourquoi faire simple quand on peut faire complique ? Typiquement francais. Presque tous les domaines sont concernes par cette facon de proceder.
Ici en Asie, on recoit des messages avisant que tel ou tel quartier est en alerte et que si vous vous y rendez, prenez vos precautions.
En clair, mettez un masque. Facile et efficace, bref pragmatique, a l'ena le pragmatisme, connais pas, quezaco ?
a écrit le 02/06/2020 à 23:46 :
Bluetooth + orange : y a pas pire côté violation de l’intimité de la vie privée, fuyez cet appli qui va enregistrer toutes vos conversations, et qui vous voyez, et ou, en permanence. Et un jour un agent d’orange va ambiancer votre femme (ou votre fille si c’est le boss) avec toutes ses infos intimes
a écrit le 02/06/2020 à 20:08 :
Puis brigade ,hôtel sordide en banlieue loin de la famille pour les coupables qui seront confinés comme en ehpad ,donc,forte chance de finir à l'hôpital ensuite en costard rayé avec des tuyaux dans le bide pendant 3 semaines ,25 kg de moins à la clé ,mort dans des souffrances atroces faute de médoc venant de Chine ,puis enterrement discret dans une fosse sans présence de la famille qui elle même sera surveillé de près.Et enfin, vous devenez un chiffre vers 19h30 dans le bandeau qui passe sur les chaines d'infos continus à la TV.
a écrit le 02/06/2020 à 19:39 :
Un article alléchant.
a écrit le 02/06/2020 à 19:02 :
Pour une "couillonade", c'est une belle "couillonade"! J'ai même envie d'ajouter comme quantité d'applications.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :