French Tech : près de 700 millions d'euros levés en octobre, le verrou du "late stage" a sauté

 |  | 1087 mots
Lecture 6 min.
Ynsect, startup des Hauts-de-France spécialisée dans la production de protéines alternatives pour l'alimentation animale, a signé la plus grosse levée de fonds du mois d'octobre, de 190 millions d'euros.
Ynsect, startup des Hauts-de-France spécialisée dans la production de protéines alternatives pour l'alimentation animale, a signé la plus grosse levée de fonds du mois d'octobre, de 190 millions d'euros. (Crédits : DR)
ANALYSE. Comme tous les mois, La Tribune sort son propre baromètre des levées de fonds de la French Tech. En octobre 2020, les startups françaises ont récolté 697 millions d'euros, soit une progression importante de 51% sur un an, pour un total de 71 opérations, stable sur un an. Ces chiffres donnent deux enseignements : le premier est qu'après avoir chuté de 19% sur un an depuis la crise du Covid-19, le nombre d'opérations repart enfin à la hausse, même si le reconfinement menace cette reprise. Le deuxième est qu'avec deux nouvelles méga-levées en octobre, le verrou du financement de "late stage" semble bel et bien avoir sauté cette année. Explications.

S'il n'y avait pas eu de deuxième confinement, qui risque de ralentir à nouveau l'activité des investisseurs, la French Tech aurait-elle terminé l'année en fanfare en rattrapant la baisse historique du premier semestre ? Tout porte à le croire. D'après nos chiffres, les startups françaises ont levé 697 millions d'euros en octobre 2020 pour 71 opérations. Sur un an, c'est une progression sur tous les tableaux : 51,5% en valeur (460 millions d'euros en octobre 2019) et 1% en volume (70 opérations en octobre 2019).

Lire aussi : Levées de fonds : la French Tech est résiliente mais accuse le coup depuis la crise du Covid-19

Des signes tangibles d'une reprise... menacée par le reconfinement

Ce dernier chiffre est particulièrement révélateur de la reprise du capital-risque français, car la crise du Covid-19 a surtout impacté le nombre d'opérations, qui a chuté de 19% entre mars et septembre 2020 par rapport à la même période l'an dernier. Dans le sillage d'un été plus ensoleillé qu'attendu et meilleur que l'an dernier sur le nombre d'opérations, et d'un mois de septembre canon mais toujours en retrait sur le critère du nombre d'opérations, le fait qu'octobre renoue avec la croissance sur ce critère est donc un vrai indicateur de reprise.

En revanche, le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2020 à 18:29 :
Et revoilà la French Tech, la deuxième arnaque du siècle qui, à en croire l'article, supporte très bien le covid, les confinements et la dictature, contrairement aux petits commerçants, indépendants, libéraux et cette p... de classe moyenne que Macron s'est juré de détruire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :