Prix 10.000 startups 2022 : Inodesign, la pépite qui relocalise l'industrie électronique en France

Fabriquer de A à Z à Croix près de Roubaix des cartes électroniques ou des cordons électriques : c'est ce que propose Inodesign, en rivalisant d'ingénierie et d'inventivité. Non seulement, la fabrication se fait en un temps record mais l'entreprise rivalise avec les prix asiatiques. L'enjeu : la relocalisation de l'industrie électronique et électrique en France. Inodesign remporte le prix "10.000 startups pour changer le monde" 2022, organisé par La Tribune, dans la catégorie Impact.

7 mn

Mickaël Coronado, le fondateur et CEO d'Inodesign, reçoit le prix Impact du concours 10.000 startups pour changer le monde 2022, lundi 28 mars au Grand Rex de Paris. Le remettant est Fred Mazzella, le fondateur de BlaBlaCar.
Mickaël Coronado, le fondateur et CEO d'Inodesign, reçoit le prix "Impact" du concours 10.000 startups pour changer le monde 2022, lundi 28 mars au Grand Rex de Paris. Le remettant est Fred Mazzella, le fondateur de BlaBlaCar. (Crédits : DR)

Il en a eu marre d'attendre pour recevoir des cartes électroniques. Alors il a décidé de les fabriquer lui-même. « Plutôt que de me plaindre, j'ai décidé de créer une entreprise qui va changer les choses », résume-t-il. A 37 ans, Mickael Coronado, un passionné d'électronique formé sur le tard en 2009 à Polytech Lille, est aujourd'hui à la tête d'Inodesign Group, installée à Croix, près de Roubaix, dans le Nord.

Allure athlétique, arborant des tatouages, le chef d'entreprise semble bien déterminer à fonder un empire... Hyper actif, il affiche clairement son côté rock'n'roll : il n'est pas là pour pratiquer la langue de bois. Il carbure à l'honneur et à la confiance, avec ses équipes comme avec ses clients.

Lire aussi 5 mnPrix 10.000 startups pour changer le monde : découvrez les 10 grands gagnants 2022 !

Cartes électroniques et câbles électriques indispensables au made in France

Et ça marche. Aujourd'hui, Inodesign croule sous les commandes. Il faut dire que l'entreprise marche sur les plates-bandes des pays à bas coûts de main d'œuvre dans un domaine où il existe une grosse appétence. Inodesign fabrique ainsi des cartes électroniques qui servent par exemple pour les chaudières, les thermostats ou les micro-ondes, mais aussi des câbles électroniques, indispensables notamment dans les data centers, l'électromobilité ou la robotique.

Pour relever le défi, l'obsession de Mickael Coronado est de « comprimer le temps », pour être plus compétitif que les pays à bas coût de main d'œuvre. Et d'innover à chaque stade, de la conception à la fabrication, comme par exemple la mise en place de cellules « home office », sorte de télétravail ouvrier pour son unité de production de câbles.

Il faut dire que Mickael Coronado a une tête plutôt bien faite, en ayant commencé à faire ses armes comme FPGA (Field Programmation Gate Arrays, une logique programmable permettant à un micro-processeur d'effectuer simultanément jusqu'à un million de tâches). Cette spécialité compte alors moins d'une centaine d'experts en France. En 2012, à la faveur d'un rachat de son entreprise, il se lance dans le grand bain de la création d'entreprise... Il embauchera même son ancien patron !

Lire aussi 4 mnPrix 10.000 startups 2022 : Spectral TMS, l'assistant augmenté du technicien dans les usines

OVHCloud pèse 85% de son chiffre d'affaires et lui met le pied à l'étrier

Pour démarrer, Mickael Coronado a convaincu un allié de taille : le champion du cloud OVHcloud, basé à Roubaix. L'hébergeur européen avait besoins de câbles, de cartes électroniques et de cartes « mezzanine » qui viennent se plugger dans les serveurs informatiques. De son côté, InoDesign lui a apporté des solutions pour fabriquer 1.000, 3.000 ou 10.000 câbles en un temps record. « Dans le cas de l'incendie des serveurs OVHCloud à Strasbourg, par exemple, nous avons pu fournir le matériel de remplacement nécessaire en un temps record », justifie Mickael Coronado.

Le géant et la jeune pousse ont noué « un vrai partenariat », les deux entreprises fonctionnant en effet sur le même business model du « tout intégré ». Aujourd'hui, InoDesign s'est d'ailleurs installé juste à côté d'OVH. « Le deal de départ, c'est qu'OVHCloud puisse nous aider à grandir et qu'une fois atteint une certaine maturité, nous puissions développer nos autres segments de clientèle », souligne Mickael Coronado.

Si OVH représente encore aujourd'hui 85% du chiffre d'affaires, les possibilités d'InoDesign semblent nombreuses. Le département R&D travaille aussi bien en électronique, en électromécanique, en robotique et en intelligence artificielle, pour des dossiers de passage de normes ou de fabrication comme de programmation. « Des ingénieurs travaillent par exemple en ce moment sur une caméra électromagnétique capable de détecter certaines hyperfréquences du corps humain, sorte de signature électronique de l'autisme », commente le chef d'entreprise, qui ne cache pas avoir un enfant concerné.

Lire aussi 6 mnPrix 10.000 startups 2022 : Ternwaves, la pépite qui démultiplie les capacités de l'Internet des objets

« Le client vient avec une idée, il repart avec un objet »

Le cœur de l'activité, la fabrication de cordon électrique et le plasturgie-surmoulage affichent « zéro sous-traitance », jusqu'à redessiner les cartes électroniques en fonction des composants disponibles et testés sur des bancs tests développés en interne... « Chaque point de sous-traitance menace la propriété intellectuelle et expose à la copie : intégrer la  R&D protège notre savoir-faire et celui de nos clients », argumente Mickael Coronado.

L'ensemble de ces savoir-faire réunis en un même lieu permet ainsi le démarrage d'une production en moins de quatre heures ! « Ici, tout est fabriqué en interne, de la conception jusqu'aux câbles d'alimentation de la carte au boitier, de l'assemblage à l'emballage : Le client vient avec une idée, il repart avec un objet ».

Du côté de la production, Mickael Coronado a carrément importé des machines d'Asie pour les « up-grader » à la française. Idem du côté du surmoulage plastique, qui permet de fabriquer des prises d'alimentation télé ou ordinateur (avec des) ou encore des bornes de type Wago, qui servent à raccorder plusieurs fils électriques d'un circuit.

Inodesign Group veut aujourd'hui accélérer. L'entreprise engage cinq millions d'euros (fonds propres, Bpifrance, prêt bancaire) en 2022 pour doubler ses capacités de production et son effectif. Son projet industriel, labellisé France Relance et soutenu par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), devrait également bénéficier du soutien du plan France 2030. Et ce ne sera que le début. Mickael Coronado entrevoit déjà la création d'un véritable village technologique hardware & software. Et comme il n'aime pas attendre...

------------------------------

Le prix "10.000 startups pour changer le monde" est le plus grand concours de startups en France. Il est organisé par La Tribune en partenariat avec BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance, Business France, le ministère de l'Outre-Mer, Dalika et l'Ordre national des experts-comptables.

"10.000 startups pour changer le monde" récompense depuis 10 ans les startups françaises les plus prometteuses dans six catégories qui incarnent les défis de demain : Environnement & Energie, Industrie du futur, Data & IA, Smart tech -innovations d'usage-, Santé et Start -pépites en phase d'amorçage. Lors d'un tour de France entre janvier et mars dans 8 métropoles françaises (Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Paris, Strasbourg et Lille), son jury d'experts et de journalistes a récompensé dans chaque région 6 startups, une par catégorie, soit 48 lauréats régionaux.

Ces gagnants se sont affrontés en finale le 14 mars en Paris, pour désigner parmi eux 9 grand prix nationaux : un par catégorie, ainsi qu'un prix Coup de Coeur, un prix Impact et un prix International. Un 10è prix a également été décerné à une startup des Outre-Mer, parmi trois finalistes primés à La Réunion, dans la zone Caraïbes (Guadeloupe, Martinique, Guyane française) et dans la zone Polynésie (Tahiti, Nouvelle-Calédonie). Les 10 prix ont été remis le 28 mars 2022 au Grand Rex de Paris. Après sa victoire lors de la sélection régionale de Lille, Inodesign est le grand lauréat national dans la catégorie Impact.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.