Transdev Systèmes de Transport Autonome - STA - va lancer des navettes électriques et autonomes, sans opérateur à bord, pour desservir le Village Olympique

Dans le cadre de l'Appel à innovations « Jeux olympiques et paralympiques 2024 », lancé par France Mobilités, Transdev STA a vu son projet de service avec des navettes électriques autonomes sélectionné. Elles circuleront sur voie ouverte et leur exploitation s'appuiera sur un logiciel de supervision et de l'infrastructure connectée.

3 mn

(Crédits : DR)

Des expérimentations de navettes autonomes, sur des circuits fermés ou des routes ouvertes, ont déjà été menées, un peu partout dans le monde. De même, les systèmes de conduite, même si des opérateurs étaient encore présents à bord, ont été testés. D'ailleurs, les entreprises françaises comme Navya, EasyMile ou Transdev STA sont en pointe dans ce domaine de la mobilité autonome partagée.

Mais Transdev STA, entité experte du groupe Transdev, l'un des leaders mondiaux de la mobilité, veut passer à la vitesse supérieure. Celle-ci a proposé, dans le cadre de l'Appel à innovations « Jeux olympiques et paralympiques 2024 », lancé par France Mobilités, la mise en place d'un service en navettes électriques et 100% autonomes à haut niveau de fréquence. Ces navettes circuleront sur voie ouverte et non plus sur des circuits fermés, en s'appuyant sur de l'infrastructure connectée et seront supervisées à distance depuis un PCC (Poste de Commande Centralisé) grâce au logiciel de supervision de flottes de véhicules autonomes de Transdev STA, puisqu'il n'y aura plus d'opérateur à bord. L'ambition de Transdev STA, en groupement avec Lohr, EasyMile et VEDECOM, est de proposer au public un service de quatre navettes autonomes, pouvant accueillir entre 12 et 16 passagers, qui parcouraient la distance entre le Village Olympique et la gare Pleyel. « Le choix du site d'expérimentation, soumis à approbation, peut encore évoluer, indique Patricia Villoslada, Directrice de Transdev STA. Nous sommes en contact avec France Mobilités et l'ensemble de partenaires de l'Appel à innovations, qui nous accompagneront dans la validation et la préparation du projet. »

Collaboration entre leaders

L'une de ces navettes autonomes, appelée i-Cristal, est le fruit d'une collaboration entre Transdev STA et le groupe industriel Lohr. Elle sera construite sur le site de fabrication de Lohr, à Strasbourg, sur la base de la navette électrique Cristal de Lohr. Et c'est le système de conduite autonome de Mobileye, la filiale israélienne de l'Américain Intel également présente dans cette collaboration, spécialisée dans les technologies de conduite autonome et leader dans le domaine de la vision par ordinateur et de l'Intelligence Artificielle, de l'analyse de données, de la localisation et de la cartographie appliquées aux systèmes avancés d'aide à la conduite et à la conduite autonome, qui sera intégré dans la navette i-Cristal. « Nous avons une grande expérience des transports publics et nous apportons notre système de transport autonome intégrant un logiciel de supervision, de même que nos compétences d'ingénierie support, dans le cadre d'une approche à la fois très technologique et très opérationnelle », poursuit Patricia Villoslada. Pour cette nouvelle version d'i-Cristal, les essais sur route débuteront en 2022, les services commerciaux en 2023.

Marché potentiel

« Être lauréat de l'Appel à innovations JOP 2024 est une fabuleuse vitrine », ajoute la dirigeante de Transdev STA, d'autant qu'elle estime le marché potentiel de la mobilité autonome, pour les transports publics, très élevé, à travers toute la planète. Une aubaine pour le groupe, déjà présent dans 17 pays. Même si, comme pour les véhicules particuliers autonomes, il reste encore de la pédagogie à faire, afin que les passagers empruntent une navette sans opérateur de manière naturelle. « Mais nous notons un sentiment de confiance très élevé dans le cadre de nos services en véhicules autonomes partagés et nous pensons que les passagers seront présents dès lors que les services répondront à leur besoin de déplacement, de manière fluide et qualitative », ajoute Patricia Villoslada. De même, les véhicules 100% autonomes, qui atteignent pour l'instant des vitesses limitées, devront les augmenter pour séduire les clients - puisqu'il s'agit, à terme, de banaliser la technologie de mobilité autonome dans les déplacements de tous les jours. C'est bien l'ambition de Transdev au travers de sa filiale Transdev STA.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés