Mega : Kim Dotcom met les hackers au défi

 |   |  424  mots
DR
DR
Le fondateur de "Mega" offre une prime de 10.000 euros à qui parviendrait à attaquer son système de sécurité.

Kim " Dotcom" Schmitz a trouvé une nouvelle raison de plastronner. Certain que le système de sécurité de son site de téléchargement, Mega, est, pour le moment infaillible, il offre un prix de 10.000 euros à quiconque réussirait à l'attaquer. Comme il le fait régulièrement, l'Allemand installé en Nouvelle-Zélande l'a annoncé dans un tweet :

Cette initiative répond également à une promesse qu'avait faite l'entrepreneur de faire participer les internautes à l'amélioration de son site.

Le lancement même de son site, le 19 janvier soit un an après la fermeture de Megaupload par le FBI, fait figure de pied-de-nez à la justice américaines qui souhaite le voir extradé afin qu'il soit jugé pour violation des droits d'auteurs. Elle l'accuse d'avoir amassé frauduleusement quelque 175 millions de dollars américains (135 millions d'euros) en proposant des copies piratées de films, de programmes télévisés et d'autres contenus.

1 million d'inscrits en 24 heures

Une menace qui n'a pas empêché Kim Dotcom de récidiver, mais cette fois en s'entourant d'une équipe de juristes et en s'armant d'un système d'hébergement de contenu qu'il croît inattaquable. Il compte ainsi sur la clef de chiffrement unique de chaque compte d'utilisateur qui permet un cryptage des données et sur la décentralisation de leur stockage pour rendre impossible une nouvelle traque de la part des services du FBI. Le millionnaire le rappelle avec ce défi lancé dix jours après la mise en service de Mega, dont il ne se prive pas de vanter la réussite. Il revendique ainsi 1 million d'inscrits en 24 heures.

Mega fait supprimer des liens d'un moteur de recherche

Fort de ce succès, Kim Dotcom tient évidemment à préserver son site. Ce jeudi, il a ainsi fait supprimer tous les liens de "Mega-Search.me", un moteur de recherche non officiel développé par des Français qui référence les contenus du site. Ce dernier affiche d'ailleurs un message sur sa page :

 

Or, Mega tient à se dédouaner de toute responsabilité en affirmant ne pas connaître la nature des informations partagées. Un tel site de référencement qui affichait clairement le contenu de certains fichiers présents sur Mega aurait risqué de le mettre en péril puisque le site ne pouvait plus feindre d'ignorer la présence de fichiers potentiellement illégaux sur ses serveurs. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2013 à 15:51 :
@ "que de fous" : "cyber geek, faiS un effort, c'st ton langAge qui devient cryptE" !!! 3 fautes en 1 ligne, c'est fort ^^
a écrit le 01/02/2013 à 14:11 :
cyber geek, fait un effort toi c'est ton language qui devient crypter !
a écrit le 01/02/2013 à 13:51 :
Il a l air de surieusement s ennuyer dans sa mega masion paumée au milieu des chevres... Son modele eco reste a demontrer. Ce n est n y us ny moins qu un cloud classique. Certe, il est crypté et ca c edt plutot bien.
a écrit le 01/02/2013 à 12:23 :
C'est moins cher que de payer un consultant en sécurité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :