Disney+ mise sur des séries exclusives liées à l'univers Marvel pour s'attaquer à Netflix

 |   |  785  mots
L'acte 4 du Marvel Cinematic Universe comptera quatre films et... cinq séries, exclusives à Disney+.
L'acte 4 du Marvel Cinematic Universe comptera quatre films et... cinq séries, exclusives à Disney+. (Crédits : Marvel)
A l'occasion de la Comic-Con de San Diego, les studios Marvel ont annoncé les quatre films qui composeront le très attendu quatrième acte du Marvel Cinematic Universe. Mais pour tout comprendre à leurs intrigues, il faudra également regarder les cinq séries exclusives au service de streaming Disney+. Un pas de plus dans le rapprochement entre séries et cinéma.

Avec cinq films dans le top 10 des plus gros succès du mondial au box-office, le Marvel Cinematic Universe (MCU), propriété de Disney, a prouvé son efficacité. Depuis 2008, le studio a sorti 23 films aux intrigues entrelacées, dont les enjeux convergent dans les films Avengers. La dernière réunion de super-héros, Avengers Endgame, a même détrônée Avatar de sa place de plus grand succès au box-office avec plus de 2,9 milliards de dollars de recettes.

Pour surfer sur ce succès, Disney va lier le MCU à son service de streaming Disney+, qui sortira aux Etats-Unis à la fin de l'année. A la Comic-Con de San Diego, Kevin Feige, l'artisan du MCU, a officialisé les sorties du quatrième acte du MCU. Au programme d'ici 2021 : quatre films (Black Widow, Eternals, Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Thor : Love and Thunder)... et cinq séries (The Falcon and the Winter Solider, WandaVision, Loki, What if...? et Hawkeye). C'est la première fois que des séries Marvel auront des effets sur les films du MCU, et c'est Marvel Studios qui se charge de leur production.

Lire aussi : Streaming : ce que Disney concocte pour s'imposer face à Netflix

Des séries égales aux films

Ces "mini-séries" s'étaleront sur six épisodes. Mais pas question pour Marvel Studio de les sous-traiter : les séries sont inscrites dans la frise chronologique du MCU, au même titre que les films. Le casting sera identique, avec notamment Elizabeth Olsen dans le rôle de Scarlett Witch (dans WandaVision, déjà vue dans les films Avengers) ou Sebastian Stan dans celui du Winter Soldier (dans Falcon and the Winter Solider, apparu notamment dans deux films Captain America). Et Disney ne se contentera pas d'y développer des scénarios annexes. Par exemple, les événements de WandaVision auront un impact important sur le second film de Doctor Strange, dans lequel Scarlett Witch aura un rôle essentiel.

En impliquant le Marvel Studio et sa tête à penser Kevin Feige, Disney opère un virage dans le traitement des séries autour de l'univers Marvel. Jusqu'ici, elles étaient confiées à un autre studio, Marvel Television, et n'étaient liées que de façon très distante à l'univers cinématographique du MCU. Mais ces différences n'ont pas empêché leur succès. Sur Netflix, Jessica Jones (3 saisons), Luke Cage ou encore Daredevil (3 saisons) ont fait des cartons d'audience, tout comme Agent of S.H.I.E.L.D. (6 saisons), diffusé sur ABC, entre autres. Tout ce catalogue sera rapatrié sur Disney+ à son lancement le 12 novembre aux Etats-Unis.

Lire aussi : Netflix vs Hollywood : demain, la guerre des prix

Une guerre des coûts de production à venir pour le streaming

Si la concurrence à venir entre HBOMax (Warner Media), Disney+, Netflix, Apple, Amazon ou encore NBCUniversal/Sky promet une guerre du côté des prix des abonnements, elle aura son pendant du côté de la production. Le coût de la série The Mandalorean, tirée de l'univers de Star Wars, s'élève à plus de 15 millions de dollars par épisode. Le site CBR.com indique que les autres mini-séries de Disney+, notamment celles du MCU, auront un budget similaire. Cette somme, multipliée par six ou dix épisodes, égale le budget de certains blockbusters.

Mais avec la future concurrence sur le marché du streaming, ces montants devraient faire de de moins en moins office d'exception. Apple a également investi autour de 15 millions de dollars par épisode pour sa série See, exclusive à son service de streaming. Du côté de Amazon TV, Reuters a indiqué que le rachat des droits d'exploitation sur Le Seigneur des Anneaux a coûté 250 millions de dollars. La plateforme aurait investi le même montant dans la production des deux premières saisons de la série éponyme.

Ces séries exclusives aux plateformes de streaming auront, dès leur lancement, des budgets par épisode similaires aux ultimes saisons des plus grands succès, comme Friends ou Big Bang Theory. Mais surtout leur coût est voué à augmenter vers de nouveaux records si d'autres saisons suivent. Le coût de la saison finale de Games of Thrones est estimé à 15 millions de dollars par épisode, contre une moyenne de six millions de dollars pour les premières saisons. Avec l'entrée d'Hollywood sur le marché du streaming, la frontière s'amenuise entre les séries et le cinéma que ce soit dans les objectifs de qualité ou dans les budgets mise à disposition. Netflix l'a bien compris, et a investi 13 milliards de dollars pour produire son propre contenu en 2019. De quoi résister aux super-héros de Disney ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2019 à 15:03 :
Ah ils y tiennent à leur télé hein... -_-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :