Yahoo ! s’inquiète de l'impact du piratage massif sur son rachat par Verizon

 |   |  474  mots
Suite au piratage de 500 millions de comptes d'utilisateur, Yahoo! est visé par 23 actions en justice selon un rapport rendu public mercredi.
Suite au piratage de 500 millions de comptes d'utilisateur, Yahoo! est visé par 23 actions en justice selon un rapport rendu public mercredi. (Crédits : REUTERS/Dado Ruvic)
Pour la première fois, le groupe internet reconnait que le piratage de 500 millions de ses comptes pourrait compromettre son rachat par Verizon. Certains employés auraient été au courant de cette intrusion avant les révélations du mois de septembre.

Yahoo! est toujours dans la tourmente. Le portail internet a transmis mercredi son rapport trimestriel à la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain. Il revient sur le piratage massif qu'il a révélé en septembre dernier. Yahoo! avait reconnu qu'au moins 500 millions de comptes de ses utilisateurs avaient été piratés "fin 2014". Les données volées comprenaient le nom, les numéros de téléphone ou encore les adresses mail des clients de Yahoo!. Le rapport précise que "les informations volées n'incluent pas les données de cartes de paiement ou d'informations bancaires". Le groupe internet continue d'assurer que la cyber-attaque a été réalisée par une "entité liée à un Etat", sans préciser son identité.

Dans son rapport, Yahoo! laisse entendre que certains de ses employés étaient au courant d'une intrusion illégale dans son système avant le mois de septembre. Il dit enquêter sur "l'étendue des connaissances au sein de l'entreprise en 2014 et après". Le site PC World cite une source anonyme, assurant que l'enquête est en cours mais qu'elle n'a pas encore déterminée "qui savait quoi, quand, ni ce qu'ils ont partagé".

| LIRE AUSSI : Yahoo! se fait pirater 500 millions de comptes... et s'en aperçoit deux ans après

Yahoo! visé par au moins 23 actions en justice

Les experts en charge de l'enquête recherchent actuellement "certaines preuves et activités" semblant montrer que le même groupe de pirates a créé des cookies. Ces derniers permettraient aux hackers de contourner les mots de passe pour accéder à certains comptes d'utilisateurs. Selon une source anonyme contactée par Fortune, la société estime que les utilisateurs de Yahoo Mail ne sont plus vulnérables.

Dans ce même document, Yahoo! admet avoir dépensé 1 million de dollars lié à cet incident. Le groupe s'inquiète pour son image. Un piratage d'une telle ampleur "pourrait réduire ou arrêter l'utilisation de nos services par nos clients, et causer le groupe à une forte exposition juridique et financière". Yahoo! dénombre d'ailleurs "au moins 23 recours collectifs et autres plaintes" aux Etats-Unis et à l'étranger.

Verizon pourrait chercher à "résilier le contrat"

Pour la première fois depuis la révélation du piratage, Yahoo! redoute que cette intrusion pousse Verizon a "résilier le contrat d'achat d'actions ou renégocier les modalités de l'opération de vente". D'après Jim Gerace, responsable de la communication chez Verizon cité par Fortune, l'opérateur téléphonique "évalue toujours la situation et n'a pas encore tiré de conclusions".

Verizon a proposé de racheter Yahoo! pour 4,83 milliards de dollars (4,4 milliards d'euros) en juillet dernier. La compagnie de télécommunication chercherait à obtenir un rabais d'un milliard de dollars.

| LIRE AUSSI : Yahoo!-Verizon, fusion en danger

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/11/2016 à 12:01 :
Merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :