Inventer le gouvernement du futur, le pari fou de Dubaï

 |   |  3251  mots
(Crédits : Reuters)
Dubaï fait un rêve... celui de devenir la première ville 100 % blockchain. La première ville des Émirats arabes unis veut créer l'e-gouvernance de demain en se servant de la technologie décentralisée à l'origine du bitcoin. Info, intox ou grosse opération de com' ? L'ambition de ce laboratoire urbain est de concevoir un État-plateforme, dont pourraient s'inspirer les démocraties occidentales en panne de réformes.

Une plage de sable blanc entièrement fabriquée par des cargos-bulldozers, quelques coquillages, le tout planté dans le grand bleu du golfe Persique. « The World », la dernière folie des grandeurs de la ville-vitrine des Émirats arabes unis (EAU) est un archipel de 300 îles nouvelles au large de Dubaï, en forme de mappemonde, où, dans certaines villas, il sera possible de dormir dans une chambre vitrée sous la mer... Nul ne sait quand ces travaux pharaoniques finiront. Qu'importe, pour l'heure, The World attire l'attention sur ce jeune État du Moyen-Orient, né en 1971, en même temps que le premier e-mail. Depuis, il veut laisser une empreinte - même artificielle - sur le monde... avant de lui dérouler le tapis rouge pour la très attendue Expo universelle 2020 dont les retombées économiques prévues se chiffrent à 30 milliards de dollars, pour 20 à 25 millions de visiteurs.

Ce goût certain pour le rêve éveillé concerne aussi la blockchain ; une technologie très hype, profondément disruptive, et qui permet à l'Émirat de bâtir des châteaux en Espagne, en attendant les palaces sur l'île « Europe » de The World. Il y a trois ans, il annonçait sa dernière folie : devenir la première...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2019 à 20:23 :
"contrairement à sa riche voisine Abu Dhabi qui détient 93 % des réserves d'or noir. " Quand des chiffres sont donnés, ça serait plutot bien qu'ils soient énoncés avec rigueur, c'est à dire qu'ils permettent de comprendre de quel instrument de mesure s'agit il. Là 93% des réserves de quelle zone ou entité géographique, économique, juridique, géologique, etc ????
a écrit le 14/02/2019 à 12:50 :
En termes de justice et des droits fondamentaux a Dubai, ca va mieux marcher avec le bloc chain - ou est ce que cela sera toujour un gouvernment autoritaire digital?
a écrit le 14/02/2019 à 11:56 :
On est si loin, plus exactement aux antipodes, de la e-democracy à la Tallinn !
a écrit le 14/02/2019 à 9:25 :
L'enfer, version bedouin.
a écrit le 14/02/2019 à 8:22 :
Attend.

La tribune nous demande de s'inspirer de Dubaï ? Une démocratie ? LOOOL
D'un pays où les nationaux comptent leurs billets dans le luxe et s'appuie sur une population d'esclaves immigrés ? Bien joué la Tribune. Un pays où les femmes sont au mieux voilées et au pire battues ? Bien joué la Tribune.

De mieux en mieux.

Et encore personne pour expliquer ce qu'est la blockchain et en quoi elle apportera tous ces progrès merveilleux que vous vantez. Etrange non ?
Vous ne comprenez même pas ce que vous vendez.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :