Le discret retour des Google Glass

 |   |  431  mots
Le modèle A4R-GG1 constitue une version améliorée des premières Google Glass Explorer, un bouton et une charnière permet de le fixer sur différents types de lunettes.
Le modèle "A4R-GG1" constitue une version améliorée des premières Google Glass Explorer, un bouton et une charnière permet de le fixer sur différents types de lunettes. (Crédits : <small>Wikipédia / Google</small>)
Le géant de l'internet a distribué un nouveau modèle de ses lunettes connectées à diverses sociétés et développeurs, afin que ceux-ci créent des applications pour l'utilisation de l'appareil au travail. Car cette nouvelle version ne concernera pour commencer que les professionnels du secteur médical, de l'industrie et de l'énergie.

Quand la firme de Mountain View a arrêté la vente des Google Glass en janvier dernier, elle annonçait une nouvelle version dans un futur indéterminé. Selon The Wall street Journal, le nouveau modèle "A4R-GG" envoyé aux développeurs ne concernera que les professionnels, dans les secteurs de la santé, de l'industrie et de l'énergie, pour l'instant.

La firme de Mountain View a distribué des exemplaires à différents organismes et sociétés de ces secteurs dans le cadre du programme Glass at Work, selon le magazine en ligne re/code, afin qu'ils créent des programmes pour utiliser l'outil dans un environnement de travail. En effet, un des reproches à l'encontre de la première version des lunettes était le manque d'applications disponibles pour l'appareil.

Des Google Glass pour les professionnels

Ce n'est pas la première fois que le produit est utilisé par les médecins, des démonstrations ont été faites sur les opérations chirurgicales réalisées avec Glass. La PME bretonne Advanced Medical Application, par exemple, fait partie des 10 entreprises mondiales à avoir reçu la certification Glass@work, avec laquelle elle développe des applications pour les Google Glass. A terme, d'autres marchés pourraient être envisagés, les métiers liés aux services et à la maintenance, par exemple.

Une amélioration du premier modèle, Explorer

La firme de Mountain View s'est inspirée du premier modèle, Explorer, en y ajoutant quelques améliorations : un processeur plus performant, une meilleure connexion internet, un chipset intel qui augmente les performances et l'autonomie (d'environ deux heures) et un nouveau système de contrôle non plus tactile mais mécanique, reposant sur un bouton et une molette.

Autre changement, les lunettes seraient dénuées de cadre en forme de fil et disposeraient, à la place, d'un bouton et d'une charnière afin de les fixer sur différents types de montures, comme celles utilisées en laboratoire et sur les chantiers. Cette nouvelle paire a été certifiée par la Federal Communications Commission (FCC), il y a un mois, selon le site lesmobiles.com.

Éviter les critiques sur le non-respect de la vie privée

Réserver les Google Glass aux professionnels permet d'éviter les critiques exprimées sur la première version, notamment sur le non respect de la vie privée, les lunettes permettant de filmer quelqu'un à son insu dans l'espace public. Le lieu de travail étant privé, la question de la confidentialité n'entre pas en jeu. Les premières ventes pour les professionnels commenceront en automne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2015 à 10:45 :
Dommage que cela ne soit pas aussi pour les services de police.
Les google glass permettrait par exemple d'identifiée un individu ou une voiture recherchée rien quand regardant dans la rue, les visages et/ou plaque d'immatriculation serait scannée et envoyé dans une base de donnée.
Cela permettrait de faciliter la taches des agents..
Réponse de le 13/08/2015 à 11:41 :
Super idee, comme ca l etat pourrait savoir ou vous allez, quand et combien de fois ...

et si avec un peut de chance le serveur etatique se fait pirater, ces donnees seront dans la nature :-(

Il n y a meme pas besoin de ca, il n y a qu a voir les derives avec les fichiers d etat (entre les usages en theorie interdit (consultation du fichier stic de la police pour des choses qui n ont rien a voir avec une enquete) ou carrement la revente par l etat de nos donnees (cartes grises))

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :