Niel, Saadé, Kretinsky : la bataille pour rafler M6 s'annonce féroce

Au moins trois propositions de reprise du groupe M6 ont été déposées auprès du groupe Bertelsmann, selon des informations du Point.
(Crédits : Eric Gaillard)

Il y en aura au moins trois. Trois propositions pour acheter le groupe M6 à RTL Group, filiale du groupe Allemand Bertelsmann qui, après l'échec du rapprochement entre TF1 et M6, veut toujours se désengager du marché français. Trois propositions dans lesquelles sont parties prenantes trois milliardaires qui ont été déposées vendredi, date-limite fixée à tous les éventuels prétendants pour se positionner.

Lire aussiConcentration des médias : la France au cœur d'un grand Monopoly

Plus de 1,1 milliard d'euros

Selon nos confrères du Point, on retrouve tout d'abord une candidature regroupant Rodolphe Saadé, le président de l'armateur maritime CMA CGM qui vient de mettre la main sur La Provence. Il serait allié à Entertainment, le groupe coté de production audiovisuelle et de paris sportifs contrôlé par le Français Stéphane Courbit. Vendredi, Le Financial Times indiquait que Marc Ladreit de la Charrière, président de Fimalac faisait partie de ce consortium.

Par ailleurs, une autre proposition émane d'un tandem formé par Xavier Niel (groupe Iliad) et MediaForEurope (le groupe de télévision fondé par Silvio Berlusconi), tandis que le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, déjà présent au capital du Monde, va prêter 14 millions d'euros à Libération pour garantir son financement pendant quatre ans. La bataille s'annonce rude, comme l'a été celle entre Rodolphe Saadé et Xaviel Niel pour mettre la main sur La Provence.

Selon le Point, les trois candidats ont tous déposé une offre supérieure à 19,2 euros par action, soit un investissement de 1,1 milliard d'euros pour racheter la participation du géant allemand dans M6. A travers sa filiale RTL Group, Bertelsmann détient quelque 48% du capital du groupe M6 (les chaînes TV M6, W9, 6ter, Teva, Gulli et les radios RTL, RTL2, Fun Radio). Vendredi, M6 était valorisé à 1,86 milliard d'euros. Selon l'agence Bloomberg, l'offre de Stéphane Courbit et ses partenaires financiers s'élève à 20 euros par action, ce qui correspond à une prime de 39% par rapport au cours de clôture de l'action M6 vendredi à 14,43 euros et valorise la participation de 48% à environ 1,22 milliard d'euros.

Vendredi, plusieurs sources indiquaient à des différents médias que Vivendi du groupe Bolloré et Patrick Drahi, président d'Altice (qui détient BFMTV et RMC) seraient sur les rangs.

Test de marché

Début 2021, Bertelsmann, qui souhaite se désengager du marché français, avait fait le choix risqué d'une fusion de M6 avec sa rivale TF1. Mais ce mariage a été subitement annulé il y une semaine face aux réticences de l'autorité française de la concurrence, qui subordonnait son feu vert à la cession des chaînes TF1 ou M6 à un autre acteur, pour éviter la création d'un mastodonte qui aurait, selon elle, faussé notamment le marché de la publicité. Suite à cette annulation, Bertelsmann a lancé un nouveau "test de marché". Il avait invité les groupes intéressés par la reprise de M6 à se manifester avant vendredi après-midi. Vendredi, certains évoquaient une offre de Vivendi du groupe Bolloré (déjà propriétaire de Canal+) mais aussi d'Altice (Patrick Drahi), qui détient BFMTV et RMC.

Le groupe allemand affirme n'être "pas pressé" de vendre, et être prêt à garder sa participation dans M6 si les offres à la reprise lui paraissent insuffisantes.

Mais les décisions devront être prises rapidement, car du fait de la législation française sur les chaînes de télévision, M6 ne pourra plus changer d'actionnaire pendant 5 ans après le renouvellement de son autorisation de diffusion, qui expire en mai 2023.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 25/09/2022 à 23:35
Signaler
"Sous le Troisième Reich, la maison d’édition C. Bertelsmann se démarqua par sa collection de « Bertelsmann Volksausgaben » à prix abordable17. Les livres relatant des expériences de guerre tels que « Fliegerbuch » traitant d'aviation de Werner von L...

à écrit le 25/09/2022 à 19:02
Signaler
Avec la concentration de 90% des médias entre les mains de quelques milliardaires , la France est-elle encore un pays véritablement démocratique?

à écrit le 25/09/2022 à 15:46
Signaler
@ komic troupier:tous macronistes ?, ça c est vous qui le dites ..pas sur que Macron soit porté dans leur coeur-tasse de thé, je pencherais plutôt LR ou extreme-droite comme Bollore....DE TOUTE FAçON çA NE CHANGE RIEN A LA CONCENTRATION DE LA PRESSE...

à écrit le 25/09/2022 à 11:38
Signaler
Les analyses journalistiques devraient s inquiéter pour la démocratie de la concentration de tels médias aux mains de milliardaires … dont on connaît ce qu il s pensent de nos régimes politiques .. c est comme ça qu on manipule les masses … le Brexi...

le 25/09/2022 à 11:57
Signaler
Ils sont tous macroniste vous devriez être en transe non ?

à écrit le 25/09/2022 à 9:31
Signaler
Pourquoi les riches veulent ils des chaines de télé souvent déficitaires à votre avis ? Ben oui nous ne sommes pas au sein d'un modèle économique mais seulement un outil de fabrique de l'opinion. Pauvres riches ils ont tellement raison qu'ils sont ob...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.