Pourquoi Apple planche sur un casque de réalité virtuelle

 |   |  497  mots
Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 88,3 milliards de dollars (+13%) pour le premier trimestre de son exercice décalé, clôturé le le 30 décembre 2017.
Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 88,3 milliards de dollars (+13%) pour le premier trimestre de son exercice décalé, clôturé le le 30 décembre 2017. (Crédits : MIKE SEGAR)
Une résolution 8K, sans-fil et haut débit... Le fabricant d'iPhone souhaiterait sortir son premier casque de réalité virtuelle à horizon 2020. La firme de Cupertino signerait ainsi son premier projet d'envergure dans le domaine, alors que Facebook, Google et Microsoft sont déjà présents sur le marché. L'objectif : réduire sa dépendance à son produit phare, l'iPhone.

Après Facebook, Google ou encore Microsoft, Apple s'apprêterait à faire son grand saut dans la réalité virtuelle. Pour se démarquer de ses concurrents, le fabricant d'iPhone travaillerait sur un casque tout-en-un permettant d'allier réalité virtuelle et réalité augmentée, selon le site spécialisé CNET. Actuellement, le casque HoloLens de Microsoft propose uniquement de la réalité augmentée, quand Oculus (Facebook) et DayDream View (Google) développent la réalité virtuelle.

La réalité augmentée permet de faire apparaître des éléments virtuels dans le monde réel, comme les filtres sur Snapchat ou le jeu Pokémon Go. La réalité virtuelle va plus loin, permettant de créer un monde totalement immersif.

Apple miserait sur un modèle haut débit et sans-fil afin de libérer les mouvements de l'utilisateur. Alors que la pixellisation de l'image est souvent décriée pour les casques de réalité virtuelle, la firme de Cupertino souhaiterait développer une résolution 8K, soit 7680x4320 pixels par œil. À titre de comparaison, le casque Oculus de Facebook propose une résolution de 1080x1200 par œil. Baptisé T288 en interne, le casque d'Apple devrait voir le jour à l'horizon 2020.

Réduire sa dépendance à l'iPhone

C'est le premier projet d'envergure du géant américain dans le domaine. L'objectif : diversifier sa production d'appareils. En effet, le géant américain cherche à réduire sa dépendance à l'iPhone, son produit phare, alors que ses ventes sont à la baisse depuis les pics observés en 2015. Dans cette optique, la première capitalisation mondiale s'est aussi lancée en janvier dernier sur le marché en plein essor des enceintes connectées, avec son modèle HomePod.

En juin dernier, lors de se grande conférence pour les développeurs, Apple avait dévoilé "l'ARKit", un ensemble d'outils intégrés nativement à iOS11. Ce kit permet aux développeurs de créer plus facilement des applications de réalité augmentée pour faire d'iOS11 "la plus grande plateforme de réalité augmentée du monde", selon Craig Federighi, vice-président de l'ingénierie software chez Apple. Bilan : plus de 13 millions de téléchargements d'applications issues de l'ARKit ont été enregistrées en six mois, selon le cabinet d'analyse Sensor Tower.

Une technologie d'avenir pour Tim Cook.

Tim Cook, Pdg d'Apple, n'a jamais caché son attirance pour cette technologie, allant même jusqu'à la comparer à la révolution des smartphones.

"Le smartphone se destine à toute la population. Nous n'avons pas à penser l'iPhone uniquement pour un certain marché démographique ou un pays en particulier. (...) Je pense que la réalité augmentée est aussi importante", confiait Tim Cook il y a un an, lors d'une interview à The Independant.

Avant de poursuivre : "J'observe la réalité augmentée au même titre que le silicium de mon iPhone : ce n'est pas un produit en soi, c'est une technologie de base." Et donc, un domaine d'avenir dans lequel investir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/05/2018 à 15:01 :
la virtualité sera t elle suggérée ou stimulée par le casque ?
c’est un peu comme le principe de l’hypnose ?
je pense que ça peut éloigner de la réalité augmentée , à moins que le casque virtuel laisse le choix aux porteurs pour toutes les options(insérer à 100% la créativité des utilisateurs )
il faudrait peut être que les options soit très diversifiés , modulables , flexibles ( couleur ( forme ,cadre ,fond ,perspective ,hauteur , un milliard de thèmes ,émotions)

bon c’est comme l’iphone , faut pas en «  abuser » sinon dépendance et déconnection de la réalité de la vie individuelle .
a écrit le 30/04/2018 à 18:00 :
Toujours le même problème avec la réalité virtuelle : D'où sortira la gigantesque puissance de calcul nécessaire pour faire tourner de manière fluide de l'affichage en 8K ?

On a l'impression d'un Apple qui fait appel après tous les autres à ce mirage de la réalité virtuelle afin de masquer le fait qu'il est à court d'idée pour faire fructifier la montagne de cash sur lequel il est assis.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :