Spotify Kids : pourquoi le géant du streaming audio veut séduire les enfants

Le leader mondial du streaming audio déploie depuis octobre son application "Spotify Kids", qui cible les enfants de 3 à 12 ans. Le but : conquérir dès le plus jeune âge de futurs auditeurs. Spotify espère ainsi convaincre les parents d'opter pour un abonnement "Famille", alors que la conversion au payant reste un défi pour le streaming audio.
Anaïs Cherif

3 mn

L'application Spotify Kids permet aux enfants d'accéder à 6.000 chansons - contre plus de 50 millions de titres pour la version adulte.
L'application Spotify Kids permet aux enfants d'accéder à 6.000 chansons - contre plus de 50 millions de titres pour la version adulte. (Crédits : DR)

Spotify, leader mondial du streaming audio, cherche à plaire aux jeunes. Sa nouvelle cible : les enfants de 3 à 12 ans. Le géant suédois a présenté son application dédiée, "Spotify Kids", en octobre dernier pour la première fois. Après avoir été testée en Irlande, elle est actuellement en cours de déploiement (Royaume-Uni, Suède, Danemark, Australie et Nouvelle-Zélande).

"La consommation de contenus audio par les enfants, comme la musique ou les histoires, n'a rien de nouveau - ils adorent ça, justifiait alors Alex Norström, responsable de l'offre Premium chez Spotify dans une note de blog. Mais la plupart des expériences audio ont été conçues pour les adultes, ce qui signifie qu'elles ne sont pas simples ou amusantes à utiliser pour les plus jeunes", explique-t-il, avant de préciser que l'application a nécessité deux ans de développement.

Avec cette application autonome, Spotify souhaite bien sûr séduire les enfants, qui un jour seront en âge de prendre leur propre abonnement. Mais la plateforme de streaming audio cherche aussi à étoffer ses offres payantes actuelles pour inciter de mettre la main au porte-monnaie.

Lire aussi : Le streaming audio cherche sa deuxième vague de croissance

Doper son abonnement "Famille"

La conversion des utilisateurs de streaming audio au payant reste difficile : les mélomanes utilisant ces plateformes via des offres gratuites, financées par de la publicité, sont encore nombreux. Actuellement, le géant suédois revendique ainsi 271 millions d'utilisateurs actifs mensuels pour 124 millions d'abonnés.

Pour avoir accès à Spotify Kids, les parents doivent opter pour un "abonnement Famille", au prix de 14,99 euros par mois. Celui-ci permet d'utiliser jusqu'à 6 comptes différents sur la plateforme audio et sans publicité.

L'application permet aux enfants d'accéder à 6.000 chansons - contre plus de 50 millions de titres pour la version adulte. Le contenu y est sélectionné par des humains, notamment pour la création de playlists, et non un algorithme comme cela est le cas sur la version traditionnelle. Conséquence : les chansons contenant des paroles violentes, des allusions sexuelles ou des mentions de drogues et d'alcool, sont prohibées. A terme, Spotify prévoit de développer de nouvelles fonctionnalités permettant un contrôle parental accru avec la possibilité de bloquer un artiste par exemple.

Vers des livres audio et des podcast dédiés aux enfants

Spotify Kids souhaite aussi intégrer des histoires, des livres audio et des podcasts spécifiquement dédiés aux enfants, selon le Wall Street Journal. Cela s'inscrit dans la stratégie de diversification de contenus mise à l'oeuvre par Spotify ces dernières années. Le but : proposer et produire du contenu exclusif pour se démarquer de la concurrence, à l'instar des plateformes de streaming vidéo.

"Le streaming a changé notre rapport au son. En 2010, environ 1h10 de musique était écoutée par jour en France, contre plus de 2 heures aujourd'hui", chiffrait à la mi-janvier Thibaut Nguyen, directeur tendance et prospectives chez Ipsos.

"Au fur et à mesure que le marché du streaming arrive à maturation sur certains marchés, il faudra aller vers plus de différenciation des offres. En termes d'expérience, nous sommes en train de passer de la musique au son tout entier. Nous le voyons avec les podcasts, qui sont encore émergents", poursuivait-il.

Lire aussi : Spotify, Deezer, Apple : pourquoi le streaming audio mise sur les podcasts

Spotify n'est pas le seul acteur tech à cibler particulièrement les enfants. YouTube, plateforme vidéo appartenant à Google, a été précurseur en la matière. Une version dédiée aux plus jeunes a été lancée dès 2015. YouTube Kids permet ainsi de cibler des contenus en fonction de trois tranches d'âges : les "tout-petits" (4 ans et moins), les "petits" (de 5 à 7 ans) et les "plus grands" (de 8 à 12 ans). Facebook lui emboîtait le pas en 2017 avec le lancement de Messenger Kids, application de messagerie instantanée réservée aux enfants.

Anaïs Cherif

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/03/2020 à 5:06
Signaler
5HGIMS5RGUZZ www.yandex.ru

à écrit le 04/03/2020 à 10:13
Signaler
"Spotify n'est pas le seul acteur tech à cibler particulièrement les enfants" Comparer avec youtube est maladroit puisque à mon avis une plateforme you tube consacrée aux enfants doit avoir l'extraordinaire qualité d'être libérée de toutes ces vi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.