Orange continue de ferrer des abonnés malgré la crise du coronavirus

 |  | 580 mots
Lecture 3 min.
Stéphane Richard, le PDG d'Orange.
Stéphane Richard, le PDG d'Orange. (Crédits : DR)
L’opérateur historique a dévoilé de solides résultats au titre du troisième trimestre. Ses ventes progressent de 0,8%, à 10,6 milliards d’euros.

Alors que la crise de la Covid-19 et un deuxième confinement plombent de nombreux secteurs économiques, les télécoms, eux, affichent une santé insolente. Les résultats d'Orange, publiés ce jeudi, en témoignent. Les ventes de l'opérateur historique ont progressé de 0,8% au troisième trimestre par rapport à la même période l'an passé, à 10,6 milliards d'euros. « C'est une excellente performance commerciale », s'est félicité Ramon Fernandez, le DG délégué du leader français des télécoms, lors d'un point presse. L'Ebitdaal s'affiche toutefois en baisse de 0,4%, à 3,6 milliards d'euros. « Mais la tendance est meilleure qu'au trimestre précédent, où nous étions à -1,7% », poursuit le dirigeant, qui souligne « la persistance des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2020 à 15:16 :
Tout de même avec les antennes qui leur appartiennent, il serait de bon ton de favoriser ses propres clients plutôt que la concurrence.
ici la 4 g à se demander si 4r (rames) ne conviendrait pas mieux.
a écrit le 02/11/2020 à 10:17 :
La « com’ » d’orange masque une réalité bien différente : depuis l’arrivée de Richard le chiffre d’affaires est passé de 50 à moins de 40 Mds, le bénéfice de 5 à 2 Mds, la capitalisation boursière dangereusement effondrée avec une cotation à 16 euros à son arrivée et 8 aujourd’hui. Pourtant le secteur de la poule aux œufs d’or Orange est si porteur et grand gagnant de la COVID. Mais la gouvernance actuelle d’Orange n’a pas du tout la confiance des investisseurs, qui goûtent peu les poses autosatisfaites de la Direction d’orange dans les magazines branchés
a écrit le 29/10/2020 à 16:17 :
Avec le plan fibre, il y a des millions d'abonnés qui n'a pas d'autre choix que de passer sous les fourches caudines d'Orange pour bénéficier du haut débit, et ils grincent des dents quand ils comparent les prix avec les autres opérateurs.

Il faudra voir qui va rester chez Orange dans 3 ans, quand l'exclusivité tombera.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :