Orange présente le chantier de son futur siège social

 |   |  534  mots
Le chantier du nouveau siège social d'Orange sera terminé à l'été 2020.
Le chantier du nouveau siège social d'Orange sera terminé à l'été 2020. (Crédits : Pierre Manière)
L’opérateur historique a levé le voile, ce mercredi à Issy-les-Moulineaux, sur le chantier de son futur siège social. À compter de la fin 2020, cet énorme complexe de 56.000 m² accueillera environ 3.000 collaborateurs aujourd’hui dispersés sur différents sites parisiens.

La bâtisse s'appellera « Bridge », et sera, d'ici deux ans, le nouveau quartier général d'Orange. Ce mercredi, l'opérateur historique a levé le voile sur le chantier de son futur siège social à Issy-les-Moulineaux. Pourquoi un tel nom ? Parce que Bridge « sera un lieu ouvert sur la ville, en dialogue avec son environnement et son histoire, tourné vers les rencontres et les échanges », bombarde pompeusement un communiqué conjoint d'Orange et d'Altarea Cogedim, la société de construction et de promotion immobilière qui chapeaute le projet. Situé à deux pas du RER C Issy Val de Seine, ce vaste complexe de 56.000 m² de bureaux doit être livré à l'été 2020. Il accueillera environ 3.000 collaborateurs.

Parmi les troupes concernées, il y a celles qui travaillent au siège du groupe, situé rue Olivier de Serres, dans le XVe arrondissement de Paris. C'est-à-dire la direction générale, la communication, les équipes juridiques et celles dédiées aux activités en Afrique et au Moyen-Orient. Les collaborateurs de trois autres sites vont également faire leurs cartons. Il s'agit des équipes des ressources humaines, qui travaillent dans des locaux rue Jobbé-Duval (dans le XVe arrondissement de Paris), de celles dédiées à la formation sur le site d'Orange Campus à Montrouge, ainsi que le pôle financier situé place d'Alleray (également dans le XVe arrondissement).

Lire aussi : Orange se prépare à changer de quartier général

Tous ces sites vont donc fermer leurs portes, à l'exception des locaux de la place d'Alleray - qui ont anciennement abrité le siège du groupe -, lesquels seront conservés et rénovés. Orange affirme qu'il ne sait pas encore quelles équipes les occuperont.

L'inquiétude de certains syndicats et collaborateurs

Ce mercredi, Stéphane Richard a justifié le projet Bridge et le grand déménagement qui l'accompagne par la volonté du groupe de  « se transformer », de « se moderniser ». La bâtisse sera « une vitrine » d'Orange, a indiqué le PDG de l'opérateur historique, tout en précisant « qu'il y aura de la fibre partout, un Wi-Fi exceptionnel ». « Ce sera un des premiers immeubles 5G », a-t-il ajouté. Ces nouveaux espaces sont notamment conçus pour prendre en compte les nouvelles organisations du travail en vogue, et ainsi favoriser « la collaboration », « les rencontres », a poursuivi le patron. Un système de bureaux partagés va notamment être mis en place, couplé à des open space plus grands.

Reste que derrière les paillettes, l'initiative fait malgré tout grincer des dents. Elle suscite la crainte de certains collaborateurs et syndicats. Il y a plus d'un an, lorsque La Tribune a dévoilé le projet, Sébastien Crozier, à la tête de la CFE-CGC d'Orange, jugeait que celui-ci visait d'abord - et surtout - à diminuer les coûts. « La direction financière compte économiser 4 millions d'euros de loyers par an », affirmait-il. Interrogé à ce sujet, Orange ne fait, aujourd'hui, « pas de commentaire ». En outre, le système de bureaux partagés ne fait pas l'unanimité. Certains syndicats estiment que cela pourrait nuire à la qualité du travail. Orange assure, de son côté, que des réunions ont régulièrement lieu avec les équipes concernées pour éviter cet écueil.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2019 à 21:04 :
Orange se préoccupe plus de son siège sociale que de ses clients. Le réseau est de plus en plus souvent perturbé et ils s'en fichent totalement. Actuellement de nombreux clients sont sans téléphone depuis le Vendredi 19 Juillet, ils se sont mis sur répondeur en disant "problèmes sur réseaux, sans indication sur quand ils le règleront".En pleine campagne sans autre moyen de communication alors qu'handicapée, je ne sais ce qu'il m'arrivera si j'ai un problème de santé comme cela m'arrive parfois. Scandaleux!
En 2020 il n'est pas certain que orange aura besoin d'un nouveau siège sociale car leurs clients en ont ras le bol de leur laxisme. Honte a ces gens là
a écrit le 04/10/2018 à 21:58 :
La politique immobilière d’orange est honteuse. Dans toute la France des regroupements de plusieurs sites en un dans des bâtiments volontairement trop petits et généralisant des open spaces invivables en flesk Space, la totale ! Sauf pour l’équipe dirigeante qui a délogé toute la division recherche d’Issy les moulineaux pour prendre sa place et se construire ce luxueux Projet Bridge, et a envoyé la recherche et l’innovation au fin fonds de Châtillon à 2 km à pied du premier métro, le terminus de la ligne 13 en +, la plus surchargée d’Europe, dans le sordide Orange gardiens, qui côtoie une casse auto, les ateliers de réparation de la sncf, une déchèterie pour produits industriels, une brûlerie de café. Après ça on s’étonne qu’Orange est incapable d’innover et que son seul projet stratégique se résume à : tuer un concurrent pour revenir au bon vieux temps des ententes à 3 opérateurs, pour lesquelles ils ont déjà écopé de lourdes amendes

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :