« Paris aura la 5G avant la fin du mois » selon le PDG d’Orange

 |  | 492 mots
Lecture 3 min.
Stéphane Richard, le PDG d'Orange.
Stéphane Richard, le PDG d'Orange. (Crédits : Reuters)
Dans le sillage du vote d’une nouvelle charte sur la téléphonie mobile par le Conseil municipal de Paris, Stéphane Richard souligne que la 5G sera une réalité dans la capitale dans les prochains jours.

Paris sera bientôt couverte en ultra-haut débit mobile. Au lendemain du vote d'une nouvelle charte sur la téléphonie mobile par le Conseil municipal de la ville, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, a confirmé que l'opérateur historique proposera très bientôt la 5G dans la capitale. « C'est parti, a indiqué le dirigeant ce jeudi au micro d'Europe 1. Je peux vous dire que la 5G sera allumée à Paris avant la fin du mois de mars. C'est pour les prochains jours. »

Concrètement, les antennes de l'opérateur historique sont déjà en partie déployées. Il ne lui reste qu'à les allumer. La situation est similaire chez les autres opérateurs, qui n'ont plus, en quelque sorte, qu'à appuyer sur le bouton. Négociée entre la ville de Paris et les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, la nouvelle charte sur la téléphonie mobile comprend différents engagements visant à rassurer les citoyens sur l'impact de la 5G sur la santé. Ainsi, les antennes des opérateurs devront respecter certains niveaux d'émissions. En outre, tous ont accepté de prendre différentes mesures visant à diminuer l'empreinte environnementale de cette nouvelle technologie, en favorisant, par exemple, le recyclage des smartphones.

La 5G ne révolutionne pas encore les communications

Seuls les Verts se sont prononcé, ce mercredi, contre la nouvelle charte. Eux qui réclamaient un moratoire ont largement dénoncé ce projet, taclant au passage leurs alliés de la majorité. « Vous négociez dans notre dos une charte avec les opérateurs que nous avons découverte dans la presse », a reproché l'élu EELV Emile Meunier. Une charte selon lui « régressive par rapport à la charte actuelle ».

Quoi qu'il en soit, Paris va finalement bénéficier de la 5G quatre mois après le lancement de cette technologie dans l'Hexagone. Sachant que c'est Nice qui a été la première ville française à disposer de la nouvelle génération de communication mobile le 20 novembre dernier. C'est l'opérateur SFR qui a été le premier à dégainer, lequel a été suivi de près par ses rivaux.

Sur Europe 1, Stéphane Richard a assuré que les premiers retours des clients 5G étaient satisfaisants. « La satisfaction qu'ils expriment sur leur expérience 5G est très forte, a-t-il affirmé. Elle est en moyenne deux fois plus élevée que sur la 4G. » Cela dit, Stéphane Richard se montre lucide, estimant que la 5G ne constitue pas, pour l'heure, une révolution pour le grand public. « C'est vrai que pour le grand public, la 5G, ce n'est pas non plus disruptif, a concédé le dirigeant. Mais nous allons avoir dans les mois et les années qui viennent de nouveaux usages, de nouveaux terminaux aussi, qui vont amener des vraies révolutions avec la 5G. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2021 à 18:22 :
Ils ont en effet montré qu'une impulsion de champ magnétique intense est capable de diminuer notablement la viscosité du sang pendant quelques heures. La viscosité du sang est un paramètre important dans les maladies cardiovasculaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :