Sécurité : les Etats-Unis considèrent de nouveau Huawei comme une menace

 |  | 416 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : MICHELE TANTUSSI)
L'entreprise chinoise d'équipements de télécommunication pose "un risque inacceptable" pour la sécurité nationale, estime le régulateur américain des télécoms.

Le régulateur américain des télécoms (FCC) a classé vendredi Huawei parmi les entreprises chinoises d'équipements de télécommunications considérées comme une menace pour la sécurité nationale, douchant les espoirs d'un assouplissement des relations avec l'arrivée au pouvoir de Joe Biden.

La FCC estime que Huawei pose "un risque inacceptable" pour la sécurité nationale, de même que ZTE, Hytera Communications, Hangzhou Hikvision Digital Technology et Dahua Technology.

"Les Américains comptent plus que jamais sur nos réseaux pour travailler, aller à l'école ou accéder aux soins de santé, et nous devons avoir confiance en des communications sûres et sécurisées", a commenté dans le communiqué Jessica Rosenworcel, présidente par intérim de la FCC depuis que Joe Biden a pris ses fonctions en janvier.

"Cette liste donne la direction pour que, alors que la nouvelle génération de réseaux est construite à travers le pays, ils ne répètent pas les erreurs du passé et n'utilisent pas des équipements ou services qui constitueront une menace pour la sécurité nationale des États-Unis ou la sécurité et la sûreté des Américains", a-t-elle ajouté.

Cette décision, qui s'inscrit dans la lignée de celles prises par l'administration Trump, douche les espoirs du fondateur et patron de Huawei Ren Zhengfei, qui avait appelé en février l'administration Biden à "une politique d'ouverture". Il s'était aussi voulu rassurant sur la "survie" du groupe malgré les sanctions américaines.

Le mastodonte des télécoms est depuis quelques années au centre de la rivalité sino-américaine, sur fond de guerre commerciale et technologique entre les deux premières puissances mondiales. Huawei s'était retrouvé dans le collimateur de l'ex-administration Trump, qui l'a accusée, sans toutefois apporter de preuves, d'espionnage potentiel au profit de Pékin.

L'entreprise avait déjà été en 2019 placée sur une liste noire par les Etats-Unis, qui avaient interdit aux entreprises américaines de leur vendre des technologies "made in USA" telles que les semi-conducteurs et d'autres composants pourtant indispensables à ses produits, invoquant des problèmes de sécurité nationale.

La fille de Ren Zhengfei, Meng Wanzhou, qui est également une des dirigeantes de Huawei, est en liberté surveillée au Canada depuis son arrestation à Vancouver fin 2018 à la demande des Etats-Unis, pour avoir contourné les sanctions américaines contre l'Iran. Elle est désormais menacée d'extradition vers les Etats-Unis pour fraude bancaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2021 à 17:24 :
Pour information, le monde est déjà en guerre , le covid vient de Chine .
L’occident va se faire bouffer par la Chine , le masque , un cheval de Troie , même des Chinois n’aiment pas leur pays : c’est un pays de militaires, pas de liberté , pire que le moyen orient et leurs tours et leur mer artificielle.
a écrit le 14/03/2021 à 14:10 :
China Go Home, US Go Home, Russia Go Home, pour les principaux pays dont l'objectif est de dominer le Monde. Le plus dangereux est sans aucun doute la
Chine forte de son milliard et demi d'âmes et de son idéologie Stalino/Communiste. Limiter les ambitions de la Chine, c'est renoncer à la mondialisation, au libre échange sans contrôles, à la libre circulation de capitaux.
Je doute des bonnes volontés, ce qui ouvre un boulevard pour la Chine, ce qui devrait conduire à terme à la guerre.
Réponse de le 15/03/2021 à 13:27 :
Woué c' est pas comme si nous ( européen ) avions conquit le monde par les armes..
Nous ont apportent depuis le début de l'humanité la démocratie.. les droits de l'homme... qu'à demander aux derniers libérés du joug de l'obscurantisme: à la Libye, à la Syrie, c' est les lumières qu'ont apportent..
on s'demande..
a écrit le 14/03/2021 à 12:25 :
Ne manquez pas de lire "Oxymore" de Jean Tuan chez C.L.C. Edition (sortie 10 mars 2021). L'auteur observateur attentif de la Chine, le pays de son père, nous dévoile les desseins secrets de la Chine avec l'installation de la 5G en France. Un néo-polar épicurien et érudit dans lequel la fiction rejoint la réalité.
a écrit le 13/03/2021 à 21:37 :
Il est amusant de voir que d'un côté certains expliquent le succès des Gafam à leur capacité d'innovation et que d'un autre côté les USA ne se gênent pas pour trouver des prétextes bancales pour justifier des mesures qui sont en réalité protectionistes au sens commercial du terme . Bref l'UE devrait ouvrir les yeux et appliquer aux Gafam le même sort que celui qui les usa réserveront à la prochaine entreprise européenne qui risquerait de menacer leur suprématie numérique. Si elle ne se fait pas racheter par les gafam avant .
Réponse de le 14/03/2021 à 0:33 :
L'Union européenne n'est pas "l'Europe".
Réponse de le 14/03/2021 à 9:10 :
"l'UE devrait ouvrir les yeux et appliquer aux Gafam le même sort que celui qui les usa réserveront à la prochaine entreprise européenne qui risquerait de menacer leur suprématie numérique."

LOL !

L'UE n'est plus rien, son oligarchie est à l'agonie totalement dégénérée par son dumping fiscal et social, le Costa Rica a plus de chances de surprendre que ce vieux gros tas de graisse immonde. Ouvrez les yeux même si vos intérêts vous les tiennent fermés, la vérité a son intérêt.

Vite un frexit, quitte à terminer pauvres autant devenir libres.
a écrit le 13/03/2021 à 19:37 :
Ce n'est pas la dernière attaque informatique chinoise qui va les faire changer d'avis on s'en doute bien d'ailleurs ils sont en train de renforcer leurs liens déjà solides avec leurs alliés dans la région. L'Inde va être le nouvel eldorado, les chinois ont eu leurs chances mais n'ont pas voulu se faire absorber par la culture américaine qui aurait pourtant été une solution, oligarchique, à la gestion de ses plus de un milliard d'habitants, il va falloir qu'ils se débrouillent avec comme dernière puissance économique alliée solide qu'est l'Allemagne un pays qui sombre dans le déclin. La mondialisation tranquille c'est terminé. Il est vraiment temps pour nous autres français de sortir de l'UE et de reprendre la barre avant que celle-ci nous échappe totalement.
a écrit le 13/03/2021 à 18:44 :
j'avais pas souvenir que ca n'etait plus un pb!
evidemment que l'armee americaine ne veut pas etre espionnee par du materiel chinois!
vous voyez lookheed dependre d'un carossier chinois pour fabriquer ses avions, et ne plus recevoir ses pieces le jour ou la chine entre en conflit dur?
Réponse de le 14/03/2021 à 17:12 :
@churchill, ça ne devait plus être un problème, souvenez-vous... le gentil Biden avait pris la place du méchant Trump.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :