Tarifs d'assurances : les hausses qui vous attendent en 2012

 |   |  339  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La hausse sera comme tous les ans particulièrement forte pour les complémentaires santé. Mais les contrats d'habitation devraient également augmenter deux fois plus que l'inflation.

L'année 2012 ne sera pas meilleure que 2011 concernant les tarifs d'assurances. Ce serait même plutôt le contraire, à en croire l'indice Ipap publié par le comparateur en ligne Assurland.com.

Ce dernier prévoit une hausse des tarifs supérieure à l'inflation en 2012. Dans le détail, l'indice anticipe une augmentation de 2 à 3% dans l'assurance automobile, de 4 à 5% en habitation (MRH) et de 5 à 6% pour les complémentaires santé. 

Soit, un total, un surcoût estimé par le site à 60 euros sur un budget assurance de 1.300 euros par ménage.

Assurance santé (+5 à 6%)

Les raisons de la hausse en santé proviennent essentiellement des dernières mesures annoncées par le gouvernement, comme la nouvelle majoration de la taxe sur les contrats d'assurances santé solidaires et responsables, qui passe à 7%, à peine un an après l'instauration d'une taxe à 3,5%. Les assureurs et mutuelles n'ont jamais caché qu'ils la répercuteraient intégralement (mais peut-être progressivement) sur les assurés.

Autre facteur d'explication : les soins de santé ont progressé d'environ 3%, hausse due notamment au vieillissement de la population.

Assurance habitation (+4 à 5%)

"Après plusieurs années de phénomènes climatiques (Klaus, Xynthia, inondations dans le Var notamment), l'année 2011 se clôt à nouveau sur une catastrophe naturelle : les inondations dans le Var", estime Assurland.com. Ajoutez à cela une flambée des sinistres généraux (incendies, inondations) et vous obtenez une hausse pouvant aller jusqu'à 5% pour un secteur de l'assurance tradtionnellement sage sur les prix.

Assurance automobilie (+2 à 3%)

Le nombre de tués sur la route a très peu évolué  : -0.8% sur la période novembre 2010-octobre 2011 par rapport à la même période de l'année précédente. "Même si le niveau symbolique de 4.000 morts annuels a été franchi à la baisse", précise Assurland.com. La progression des tarifs pratiqués devrait donc suivre peu ou prou l'inflation attendue.

 

Méthodologie  - L'indice IPAP (indice des prix de l'assurance des particuliers) est compilé par le comparateur en ligne chaque mois sur la base de plus de 6 millions de tarifs d'assurances automobile, habitation et santé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/11/2011 à 12:32 :
faut faire jouer la concurrence chaque année!! seul moyen de faire pression sur votre assureur pour qu'il ne vous augmente pas!on paye déjà bien assez cher comme ça! et suivant ou l'on habite, y'a pas plus de catastrophes qu'avant, juste des maires cupides qui ont autorisé des constructions n'importe ou!
a écrit le 18/11/2011 à 7:42 :
STOP. STOP. STOP.
Y en a assez de payer pour ces maires cupident, qui délivrent des permis à tous va, juste pour les taxes.
Au lieu de savoir si ces hausses sont justifiées, les grande huiles devrais plutôt faire des enquêtes et faire payer les vrais responsables.
Quand je vois aux info des restaurants à moin de 10 METRE de la mer, je dit NON.
Moi en tous cas je vais résilier TOUT mes contrats d'assurances, même celui de mon appart.
Revoltons nous, assurés et ensemble, refusons cette augmentation qui n'est le fait que de cupidité.

Pauvre FRANCE
a écrit le 18/11/2011 à 7:21 :
Rigueur, inflation, hausse des assurances, hausse du ch?e.. Elle est belle la vie que je vais offrir ?es enfants!
a écrit le 17/11/2011 à 20:39 :
Franchement il serait plus cr?ble de prendre comme source la FFSA. Les r?ltats seraient s?ent identiques mais le papier gagnerait en s?eux. bon entendeur...
a écrit le 17/11/2011 à 18:16 :
la hausse des tarifs habitation est normale et meme souhaitable.tous ces évènements climatiques sont exceptionnels
Réponse de le 18/11/2011 à 6:03 :
Bientôt, beaucoup de FRANCAIS n'auront plus les moyens de s'assurer! cela va nous causer des problèmes!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :