Affaire Kerviel : un rapport souligne les failles des contrôles internes

 |   |  214  mots
Un rapport de la Commission bancaire souligne les failles des contrôles internes de la banque, affirme Le Canard enchaîné à paraître mercredi.

L'affaire Kerviel suit son cours. Dans un rapport réalisé après la découverte des faits et versé le printemps dernier au dossier des juges Renaud van Ruymbeke et Françoise Desset, la Commission bancaire souligne les failles des contrôles internes de la banque.

"Cinq versements supérieurs à 500 millions d'euros" sont évoqués par ce rapport qui s'étonne que la banque n'ait pas "prêté attention" à ces "opérations hors norme", écrit Le Canard enchaîné.

Ces sommes correspondent aux dépôts que doit verser la banque pour les transactions passées par ses traders mais leur ampleur n'a été découverte qu'après la révélation de l'affaire car la banque ne vérifiait que le solde de ces dépôts et non chaque opération.

Pour Jean Veil, avocat de la Société générale, "il n'y a rien de nouveau. Le Canard enchaîné évoque le rapport du service d'inspection de la Commission bancaire qui n'a rien dit d'autre que le rapport d'inspection de la Société générale". "Il n'est pas contestable que certains instruments de contrôle, soit n'ont pas fonctionné, soit on été tournés par Jérôme Kerviel, soit ont été insuffisamment utilisés", a-t-il déclaré à l'AFP.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
incompetance : plus banquiers vereux il faut virer tous ces gents là et mettre SARKOSI sur le coup pour qu'il etatise toutes les banques ; j'ai peur des banquiers et ne leur fait plus du tout confiance; en plus l'argent injecté ils le garde pour faire encore des bètises ;au lieu de le preter aux entreprises serieuses ou aux gents du peuple qui en a bien besoin
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je trouve lamentable , pour pas dire davantage, d'adresser au marché déjà déprimé une nouvelle qui n'a plus lieu d'être
Pensons aussi aux salariés empétrés dans leur plan d'epargne entreprise et qui eux ni sont pour rien
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une fois les responsables ne sont pas les coupables. Des sanctions exemplaires participant au maintien du moral des citoyens seraient bien utiles. Quand enfin enfoncera-t-on ce Bouton là?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Encore une fois les responsables ne sont pas les coupables. Des sanctions exemplaires participant au maintien du moral des citoyens seraient bien utiles. Quand enfin enfoncera-t-on ce Bouton là?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
envoyé spécial, émmission sur antenne 2, m'a fait découvrir le monde des traders, j'ai pris peur, le comportement méprisant et dangeureux de ces gens qui jouaient avec l'argent comme un enfant avec un jeu. Effrayant.



a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Arretez de tout mettre sur le dos des traders, c'est trop facile....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :