BNP Paribas pourrait lancer une banque en ligne : pourquoi maintenant ?

 |   |  442  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le premier groupe bancaire français pourrait lancer sa banque en ligne en juin d'après L'Agefi. Soit trois ans après le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole, et sept ans après Boursorama. BNP Paribas affiche l'objectif ambitieux de 500.000 clients. Cette décision doit beaucoup à l'évolution du comportement d'une clientèle plus mûre face à une offre 100% en ligne.

BNP Paribas se lance à son tour dans la banque en ligne. D'après une information divulguée par L'Agefi, le premier groupe bancaire français devrait ouvrir son site autour du mois de juin. D'après le site d'information économique et financier, cette nouvelle filiale de BNP Paribas vise un objectif de 500.000 clients à terme. Un objectif ambitieux comparé aux 425.000 clients revendiqués par Boursorama, filiale de Société Générale, et dont les services bancaires sont installés depuis 2005.

Le groupe n'est pas un inconnu sur internet. Il est présent sur la toile depuis 1999 pour tous les services d'épargne et de courtage avec sa filiale Cortal Consors. Il dispose donc d'une expertise de pointe grâce à cette filiale présente en France, mais également en Allemagne et en Espagne. La future banque en ligne en aura besoin notamment pour la sophistication des produits d'épargne soumis à une forte concurrence sur internet.

Un comportement qui évolue

En basculant dans la banque en ligne, BNP Paribas se met au diapason des clients de services financiers en ligne. Si jusque là, ces derniers étaient principalement friands de livrets d'épargne (56% d'entre eux d'après une étude du Credoc de 2010 pour Monabanq), ils sont de plus en plus intéressés par les comptes bancaires en lignes assortis de carte bancaire (ils étaient 48% en 2010).

Mais pour que ce marché devienne intéressant, il fallait que ces comptes soient des comptes actifs, or 12% seulement des clients considéraient, en 2010, leur compte en ligne comme leur compte principal. Un chiffre voué à évoluer, puisque 31% d'entre eux se disaient prêts à franchir le pas.

Le pari de BNP Paribas peut être d'autant plus intéressant que le profil de cette clientèle présente un risque réduit. Il s'agit des classes moyennes supérieures, propriétaires ou accédants à la propriété, et plutôt en couple, d'après l'étude du Credoc.

Boursorama en ligne de mire

BNP Paribas rejoint ainsi le club des banques présentes sur internet. Un marché dominé par Boursorama. Crédit Agricole a lancé BforBank en 2009. Fortuneo, filiale du Crédit Mutuel, est devenu une banque en ligne la même année. Le vrai rival, reste néanmoins Boursorama qui bénéficie d'une grande notoriété, et qui mise sur la compétitivité de son offre commerciale.

La filiale de la Société Générale a pris une longueur d'avance grâce au lancement réussi de son offre de prêts immobiliers 100% en ligne. D'après l'Observatoire Crédit Logement, sa production de prêts a augmenté de 58% en 2012, sur un marché national en baisse de 33%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2013 à 16:43 :
Et comment fonctionne AXA banque ?
a écrit le 21/02/2013 à 12:58 :
A l'heure où les piratages se multiplient et deviennent même "industriels" sur Internet, c'est une bonne idée :-) !!
a écrit le 20/02/2013 à 21:10 :
Petites erreurs : BForBank ne fait que des placements , ING aurait le plus de clients (mais ne publie pas ses bilans) : c'est une banque néerlandaise, filiale d'un groupe d'assurance et cautionnée par la Banque Nationale néerlandaise (pas par la BDF)
BNP Paribas est le plus ancien prestataire de Banque à Distance (Banque Directe avant Internet avec téléphone et fax il y a plus de 30 ans !), Cortal Consors dit déjà avoir 500000 clients en France (qui vérifie ? ), alors ce sera facile pour BNP; il y a aussi Carrefour Banque (40% du capital à BNP), la NetAgence BNP, Cetelem ( BNP Personal Finance avec des offres du moyen âge). Bref, la BNP a toute la technologie pour faire facilement une véritable banque en ligne. D'ailleurs, toutes les banques "en dur" sont, de fait, des banques en ligne. A part pour les emprunts, notamment immobiliers (Boursorama vient de commencer et son offre reste très limitée) et pour ceux qui sont pros. Le seule problème de BNP, c'est qu'il ne sait pas faire des prix intéressants (c'est pour cela que je suis parti de Cortal). Ils sont encore à se dire que la banque 100% en ligne, c'est du haut de gamme pour ceux qui ont beaucoup de moyens. Et que les Français n'ont pas confiance dans les banque 100% internet. Avec la caution des grandes banques (SG, BNP, Crédit Mutuel), la confiance est équivalent à un organisme en dur. La garantie de l'Etat reste vraie jusqu'à 100000?. Les frais bancaires sont très intéressants et leurs offres sont très créatives. Enfin, des concurrents étrangers de plus en plus nombreux vont venir, favorisés par l'Union Européenne. Au lieu que notre ministre de l'économie plafonne artificiellement les frais, qu'ils favorisent la concurrence. Les employés de ces banques en ligne sont au moins aussi compétents que ceux des agences, toutes les offres des banques étant identiques et les conseillers n'ont plus aucun pouvoir de discussion. Nous sommes très en retard en Europe sur le Self Banking. Le lobby bancaire a rendu l'industrie bancaire française peu compétitive pour le particulier, en la surprotégeant et en raquettant le consommateur. En attendant la banque low cost.
Seule la Banque Postale et le groupe BPCE (Caisse Epargne et Banque Populaire) n'ont pas d'offre, pour l'instant. La situation de la BPCE devient d'ailleurs très inquiétante, même s'ils perdent moins d'argent que le Crédit Agricole et se débarrassent du boulet Natixis. Les tours de passe passe financier ne saurait cacher qu'on ne voit pas bien où ils en sont, encore moins où ils vont. Sociétaires, qui êtes les vrais patrons de la Banque, réveillez vous avant qu'il ne soit trop tard ! L'assemblée Générale de l'année, ce n'est pas que pour manger à l'oeil (c'est vos frais bancaires qui payent le repas). Plus de banque, plus d'AG, plus de buffet ! C'est pareil au Crédit Mutuel, la plus chère des banques, et au Crédit Agricole. Ce n'ait pas parce que ces groupes ne sont pas côté en bourse, qu'ils ne peuvent pas fermer.
a écrit le 20/02/2013 à 19:07 :
ils sont très réactifs chez BNP Paribas., de vrais stratèges.
Réponse de le 21/02/2013 à 2:45 :
Regarde les resultats de BNP, compare avec d'autres en Europe et ailleurs et puis commente. Ils ont la reputation d'etre conservateurs et de ne pas etre aventureux. Cette demarche est surtout une consequence des nouvelles reglementations et il n'etait pas idiot d'attendre de les connaitre pour faire mouvement.
Réponse de le 21/02/2013 à 12:09 :
de vrais strateges ... t'as raison "TROPTARD", ils doivent être vraiment mauvais pour être la premiere banque de la zone UE. Heuresement que tu es la pour donner ton analyse..au faite explique nous pourquoi Boursorama ferme deja son reseau d'agences physiques alors qu'ils sont apparement de vrais strateges.....
rien ne sert de courir.....
Réponse de le 01/03/2013 à 11:12 :
Boursorama n'a jamais voumlu d'agences physiques, ils les ont récupérés en rachetant le réseau français de la Caixa, le but était d'acquérir rapidement une expertise bancaire

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :