Paiements mobiles : le chinois Alibaba veut concurrencer Apple Pay aux Etats-Unis

 |   |  357  mots
Alipay, le service de paiement mobile du géant chinois Alibaba, revendique plus de 450 millions d'utilisateurs dans le monde.
Alipay, le service de paiement mobile du géant chinois Alibaba, revendique plus de 450 millions d'utilisateurs dans le monde. (Crédits : Reuters/Damir Sagolj)
Alipay, service de paiement mobile détenu par Alibaba, cible les nombreux touristes chinois qui se rendent aux Etats-Unis chaque année. Il va être disponible dans 4 millions de commerces américains - contre 4,5 millions de magasins qui proposent Apple Pay.

Alibaba veut conquérir les Etats-Unis avec son service de paiement mobile, Alipay. Le géant de l'e-commerce chinois a conclu un partenariat avec First Data Corp afin de rendre son service accessible auprès de 4 millions de commerçants américains, rapporte Bloomberg. Un tel accord le place en concurrence directe avec Apple Pay, qui est disponible dans 4,5 millions de magasins sur le territoire américain. Le point fort d'Alipay ? Sa popularité auprès des utilisateurs chinois. Il est le premier service de paiements mobiles en Chine. Il détenait 54,7% du marché dans le pays fin 2016, devant son rival local WeChat, selon un rapport d'Analysys cité par Tech In Asia. Crée en 2014, Alipay revendique plus de 450 millions d'utilisateurs dans le monde.

Le service permet de transférer de l'argent, payer avec son smartphone mais aussi commander un taxi, réserver un hôtel ou encore acheter un ticket de cinéma... "Notre objectif est d'étendre nos services de paiement fiables aux plus de quatre millions de consommateurs chinois qui visitent l'Amérique du Nord chaque année", assure Souheil Badran, président d'Alipay pour l'Amérique du Nord, dans un communiqué de presse publié lundi.

5,72 millions de touristes chinois aux Etats-Unis en 2021

Alibaba mise sur le développement du tourisme asiatique. L'année dernière, 3,01 millions de touristes chinois se sont rendus aux Etats-Unis, selon Statista. Ils devraient être 5,72 millions en 2021. Et ils sont aussi les voyageurs les plus dépensiers : les touristes chinois ont dépensé 261 milliards de dollars en 2016 (+12% par rapport à 2015), d'après le dernier rapport de l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies. Mais Alibaba n'est pas le seul sur le coup. Son rival WeChat, développé par Tencent, a aussi annoncé son lancement aux Etats-Unis lundi. "En suivant à la trace les touristes chinois, WeChat a lancé des services transfrontaliers dans les pays et les régions voisins de la Chine, tels que Hong Kong, le Japon et l'Asie du Sud-Est et se développeront graduellement à travers le monde", explique dans un communiqué de presse WeChat, rapporté par South China Morning Post. Preuve que WeChat ne compte pas se laisser distancer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2017 à 11:19 :
Attention Alipay a été fondé en 2004 pas en 2014 comme écrit par erreur dans l'article !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :